Subversion Repositories svn LFS-FR

Rev

Rev 1344 | Blame | Compare with Previous | Last modification | View Log | RSS feed

<?xml version="1.0" encoding="ISO-8859-1"?>
<!DOCTYPE sect1 PUBLIC "-//OASIS//DTD DocBook XML V4.5//EN"
 "http://www.oasis-open.org/docbook/xml/4.5/docbookx.dtd" [
 <!ENTITY % general-entities SYSTEM "../general.ent">
  %general-entities;
]>

<sect1 id="ch-bootable-fstab">
  <?dbhtml filename="fstab.html"?>

  <title>Créer le fichier /etc/fstab</title>

  <indexterm zone="ch-bootable-fstab">
    <primary sortas="e-/etc/fstab">/etc/fstab</primary>
  </indexterm>

  <para>Le fichier <filename>/etc/fstab</filename> est utilisé par
    quelques programmes pour déterminer les partitions à monter par
    défaut, dans quel ordre, et quels systèmes de fichiers sont à vérifier
    (pour des erreurs d'intégrité). Créez une nouvelle table des systèmes
    de fichiers comme ceci&nbsp;:</para>

<screen><userinput>cat &gt; /etc/fstab &lt;&lt; "EOF"
<literal># Begin /etc/fstab

# file system  mount-point  type   options         dump  fsck
#                                                        order

/dev/<replaceable>&lt;xxx&gt;</replaceable>     /            <replaceable>&lt;fff&gt;</replaceable>  acl,user_xattr        1     1
/dev/<replaceable>&lt;yyy&gt;</replaceable>     swap         swap   pri=1           0     0
proc           /proc        proc   defaults        0     0
sysfs          /sys         sysfs  defaults        0     0
devpts         /dev/pts     devpts gid=4,mode=620  0     0
tmpfs          /dev/shm     tmpfs  defaults        0     0
# End /etc/fstab</literal>
EOF</userinput></screen>

  <para>Remplacez <replaceable>&lt;xxx&gt;</replaceable>,
  <replaceable>&lt;yyy&gt;</replaceable>, et <replaceable>&lt;fff&gt;</replaceable>
  avec les valeurs appropriées pour votre système, par exemple
  <filename class="partition">hda2</filename>,
        <filename class="partition">hda5</filename>, et
  <systemitem class="filesystem">ext3</systemitem>. Pour tous les
  détails sur les six champs de cette table, voir <command>man 5 fstab</command>.</para>

  <para>Les options <option>acl</option> et <option>user_xattr</option> sont
  nécessaires pour utiliser les possibilités de fichier POSIX.</para>

  <para>Le point de montage <filename class="directory">/dev/shm</filename>
  pour <systemitem class="filesystem">tmpfs</systemitem> est inclu pour
  permettre l'activation de la mémoire partagée POSIX. Le noyau doit
  disposer du support requis en interne pour fonctionner (plus
  d'informations là-dessus dans la prochaine section). Merci de noter
  qu'actuellement très peu de logiciels utilise la mémoire partagée
  POSIX. Donc, vous pouvez considérer le point de montage
  <filename class="directory">/dev/shm</filename>. Pour plus
  d'informations, voir
  <filename>Documentation/filesystems/tmpfs.txt</filename> dans le
  répertoire des sources du noyau.</para>

  <para>Les systèmes de fichier avec MS-DOS ou Windows d'origine
  (c'est-à-dire vfat, ntfs, smbfs, cifs, iso9660, udf) ont besoin de
  l'option de montage <quote>iocharset</quote> afin d'interpréter
  correctement les caractères non ASCII dans les noms de fichier. La
  valeur de cette option devrait être la même que le codage de la
  locale, ajustée de telle sorte que le noyau le comprenne. Cela fonctionne si
  la définition du codage adéquat (que vous trouvez sous File systems
  -&gt; Native Language Support) a été compilée en dur dans le noyau ou en
  module. L'option <quote>codepage</quote> est aussi nécessaire pour des
  systèmes de fichier vfat et smbfs. Il serait paramétré au numéro de page de
  code utilisé sous MS-DOS dans votre pays. Par exemple, pour monter des
        lecteurs flash USB, un utilisateur ru_RU.KOI8-R aurait besoin de ce qui suit
        dans la partie des options de sa ligne de montage dans
  <filename>/etc/fstab</filename>:</para>

<screen><literal>noauto,user,quiet,showexec,iocharset=koi8r,codepage=866</literal></screen>

  <para>Le fragments d'options correspondantes pour les utilisateurs
  ru_RU.UTF-8 est&nbsp;:</para>

<screen><literal>noauto,user,quiet,showexec,iocharset=utf8,codepage=866</literal></screen>

  <note>
    <para>Dans ce dernier cas, le noyau émet le message suivant&nbsp;:</para>

<screen><computeroutput>FAT: utf8 is not a recommended IO charset for FAT filesystems,
    filesystem will be case sensitive!</computeroutput></screen>

    <para>Vous devriez ignorer cette recommendation négative, puisque toutes
    les autres valeurs de l'option <quote>iocharset</quote> aboutissent à
    un mauvais affichage des noms de fichier dans les locales
    UTF-8.</para>
  </note>

  <para>Il est aussi possible de spécifier des valeurs de page de code
  et de codage entrée/sortie (iocharset) par défaut pour certains
  systtèmes de fichier pendant la configuration du noyau. Les paramètres
  pertinents sont nommés
  <quote>Default NLS Option</quote> (<option>CONFIG_NLS_DEFAULT)</option>,
  <quote>Default Remote NLS Option</quote> (<option>CONFIG_SMB_NLS_DEFAULT</option>),
  <quote>Default codepage for FAT</quote> (<option>CONFIG_FAT_DEFAULT_CODEPAGE</option>), and
  <quote>Default iocharset for FAT</quote> (<option>CONFIG_FAT_DEFAULT_IOCHARSET</option>).
  Il n'y a aucun moyen
  de spécifier ces paramètres pour les systèmes de fichier ntfs au
  moment de la compilation du noyau.</para>
  <!-- Personally, I find it more foolproof to always specify the iocharset and
 codepage in /etc/fstab for MS-based filesystems - Alexander E. Patrakov -->

  <para>Il est possible de rendre le szstème de fichiers ext3 fiable vis-à-vis d'échecs puissants pour certains types de disques durs. Pour
  faire cela, ajoutez l'option de montage <option>barrier=1</option> à l'entrée appropriée dans
  <filename>/etc/fstab</filename>.  Pour vérifier si le périphérique supporte cette option, lancez
  <ulink url="http://www.linuxfromscratch.org/blfs/view/cvs/general/hdparm.html">hdparm</ulink> sur le périphérique où elle s'appliquera.
  Par exemple, si&nbsp;:</para>

<screen role="nodump"><userinput>hdparm -I /dev/sda | grep NCQ</userinput></screen>

  <para>ne retourne pas une sortie non vide, l'option est supportée.</para>

  <para>Remarque&nbsp;: les partitions basées sur <foreignphrase>Logical Volume Management</foreignphrase> (LVM) ne peuvent pas utiliser
  l'option <option>barrier</option>.</para>

</sect1>