Subversion Repositories svn LFS-FR

Compare Revisions

Ignore whitespace Rev 574 → Rev 575

/trunk/lfs/chapter04/aboutsbus.xml
9,7 → 9,7
<?dbhtml filename="aboutsbus.html"?>
 
<para>Beaucoup de personnes souhaitent savoir combien de temps la compilation
et l'installation de chaque paquet va prendre. Mais, Linux from Scratch est
et l'installation de chaque paquet va prendre. Mais Linux from Scratch est
construit sur tant de systèmes différents qu'il est impossible de donner des
temps précis. Le plus gros paquet (Glibc) prendra approximativement vingt
minutes sur les systèmes les plus rapides mais pourrait prendre environ trois
/trunk/lfs/chapter04/abouttestsuites.xml
21,17 → 21,17
outils (GCC, Binutils et Glibc, la bibliothèque C) sont de la plus grande
importance étant donné leur rôle central dans un système fonctionnel. Les suites
de tests pour GCC et Glibc peuvent prendre beaucoup de temps pour se terminer,
spécialement sur du matériel lent, mais ils sont nécessaires.</para>
spécialement sur du matériel lent, mais ces tests sont nécessaires.</para>
 
<note><para>L'expérience nous a montré qu'il y a peu à gagner en lançant ces
suites de tests au <xref linkend="chapter-temporary-tools"/>. Il n'y a pas
d'échappatoire au fait que le système hôte exerce toujours une influence sur
les tests dans ce chapitre, occasionnant fréquemment des échecs étonnants et
inexplicables. Comme les outils construit dans le <xref
inexplicables. Comme les outils construits dans le <xref
linkend="chapter-temporary-tools"/> sont temporaires et éventuellement
supprimés. Pour le lecteur habituel de ce livre, nous recommandons de ne pas
supprimés, nous recommandons au lecteur habituel de ce livre de ne pas
lancer les suites de tests dans le <xref linkend="chapter-temporary-tools"/>
pour l'utilisateur de base. Les instructions de lancement de ces suites de test
pour l'utilisateur de base. Les instructions de lancement de ces suites de tests
sont fournies pour les testeurs et les développeurs mais elles sont réellement
optionnelles pour tous les autres.</para></note>
 
44,8 → 44,8
est discuté avec plus de détails dans le <xref
linkend="chapter-temporary-tools"/>.</para>
 
<para>Quelques fois, les suites de test des paquets échoueront mais pour des
raisons dont les développeurs sont conscient et qu'ils ont estimé non critiques.
<para>Quelquefois, les suites de tests des paquets échoueront mais pour des
raisons dont les développeurs sont conscients et qu'ils ont estimées non critiques.
Consultez les traces situées dans <ulink url="&test-results;"/> pour vérifier si
ces échecs sont attendus. Ce site est valide pour tous les tests effectués dans
ce livre.</para>
/trunk/lfs/chapter04/settingenviron.xml
61,7 → 61,7
<para>Configurer le masque de création de fichier (umask) à 022 nous assure que
les nouveaux fichiers et répertoires créés sont modifiables uniquement par
leurs propriétaires mais lisibles et exécutables par tout le monde (en
supposant que les modes par défait sont utilisés par l'appel système open(2),
supposant que les modes par défaut sont utilisés par l'appel système open(2),
les nouveaux fichiers finiront avec les droits 644 et les répertoires avec
755).</para>
 
79,7 → 79,7
comme attendu dans l'environnement chroot.</para>
 
<para>En plaçant <filename class="directory">/tools/bin</filename> au début du
<envar>PATH</envar> standard, tous les programmes installées dans <xref
<envar>PATH</envar> standard, tous les programmes installées dans le <xref
linkend="chapter-temporary-tools"/> sont récupérés par le shell immédiatement
après leur installation. Ceci, combiné avec la désactivation du hachage, limite
le risque que d'anciens programmes de l'hôte soient utilisés alors que les mêmes
/trunk/lfs/chapter04/aboutlfs.xml
8,7 → 8,7
<?dbhtml filename="aboutlfs.html"?>
 
<para>Tout au long de ce livre, la variable d'environnement <envar>LFS</envar>
sera utilisée de nombreuses fois. Il est vitale que cette variable soit toujours
sera utilisée de nombreuses fois. Il est vital que cette variable soit toujours
définie. Elle doit pointer vers le point de montage choisi pour la partition
LFS. Vérifiez que votre variable <envar>LFS</envar> est correctement configurée
avec&nbsp;:</para>
26,7 → 26,7
<para>Avoir cette variable initialisée est tout à votre bénéfice car des
commandes telles que <userinput>mkdir $LFS/tools</userinput> peuvent être
saisies de façon littérale. Votre shell remplacera <quote>$LFS</quote> par
<quote>/mnt/lfs</quote> (ou par ce chemin avec lequel vous avez initialisé la
<quote>/mnt/lfs</quote> (ou par le chemin avec lequel vous avez initialisé la
variable) lorsqu'il exécutera la ligne de commande.</para>
 
<para>N'oubliez pas de vérifier que <envar>$LFS</envar> est initialisé à chaque