Subversion Repositories svn LFS-FR

Compare Revisions

Ignore whitespace Rev 326 → Rev 327

/trunk/blfs/connect/dhcp/dhcpcd/dhcpcd-exp.xml
12,20 → 12,20
compatible avec FHS, mais plus important, place ces fichiers où vous
vous attendez qu'ils soient.</para>
 
<para><userinput>--prefix="" :</userinput> Il peut y avoir une bonne
<para><userinput>--prefix=""</userinput> : Il peut y avoir une bonne
raison pour abandonner la convention habituelle de BLFS qui consiste à
utiliser --prefix=/usr. Si vous installez DHCP, il se peut qu'il soit
nécessaire lors du démarrage et /usr peut être un montage réseau. Dans
ce cas, dhcpd ne serait pas disponible car étant sur le réseau!
nécessaire lors du démarrage et <filename>/usr</filename> peut être un montage
réseau. Dans ce cas, dhcpd ne serait pas disponible car étant sur le réseau!
Donc, suivant votre situation, vous pouvez vouloir l'installer dans
<filename>/sbin</filename> ou <filename>/usr/sbin</filename>. Cette
commande l'installe dans <filename>/sbin</filename>.</para>
 
<para><userinput>--sysconfdir=/var/lib :</userinput> Cette commande
<para><userinput>--sysconfdir=/var/lib</userinput> : Cette commande
installe les fichiers de configuration dans le répertoire
<filename>/var/lib</filename>.</para>
 
<para><userinput>--mandir=/usr/share/man :</userinput> Cette commande
<para><userinput>--mandir=/usr/share/man</userinput> : Cette commande
installe les pages man dans le répertoire
<filename>/usr/share/man</filename>.</para>
 
/trunk/blfs/postlfs/filesystems/ext3.xml
14,19 → 14,20
compilez le support ext3 dans le noyau, sinon vous pouvez le compiler en tant
que module. Recompilez le noyau si nécessaire.</para>
 
<para>Editez votre /etc/fstab. Pour chaque partition que vous voulez convertir
en ext3, éditez l'entrée de façon à ce qu'il ressemble à la ligne suivante.
</para>
<para>Editez votre <filename>/etc/fstab</filename>. Pour chaque partition que
vous voulez convertir en ext3, éditez l'entrée de façon à ce qu'il ressemble à
la ligne suivante.</para>
 
<para><userinput>/dev/hdXX /mnt_point ext3 defaults 1 0</userinput></para>
 
<para>Dans la ligne ci-dessus, remplacez /dev/hdXX par votre partition
(par exemple /dev/hda2), /mnt_point par le point de montage (par exemple
/home). Le 0 dans le dernier champ assure que la partition ne sera pas vérifiée
pour sa consistence lors du démarrage par le script checkfs. Vous pouvez
remplacer le type de système de fichiers ext3 par auto si vous voulez vous
assurer que la partition sera montée si vous avez accidentellement oublié
d'activer le support ext3 dans le noyau.</para>
<para>Dans la ligne ci-dessus, remplacez <filename>/dev/hdXX</filename> par
votre partition (par exemple <filename>/dev/hda2</filename>), /mnt_point par le
point de montage (par exemple <filename>/home</filename>). Le 0 dans le dernier
champ assure que la partition ne sera pas vérifiée pour sa consistence lors du
démarrage par le script checkfs. Vous pouvez remplacer le type de système de
fichiers ext3 par auto si vous voulez vous assurer que la partition sera montée
si vous avez accidentellement oublié d'activer le support ext3 dans le noyau.
</para>
 
<para>Pour chaque partition que vous voulez convertir en ext3 dans /etc/fstab,
activez le journal pour la partition en lançant la commande suivante.</para>
/trunk/blfs/postlfs/security/iptables/iptables-desc.xml
1,8 → 1,8
<sect2>
<title>Contenu</title>
 
<para>Le package iptables contient <userinput>iptables,
ip6tables,</userinput> et quelques bibliothèques.</para>
<para>Le package iptables contient <userinput>iptables</userinput>,
<userinput>ip6tables</userinput> et quelques bibliothèques.</para>
 
</sect2>
 
9,13 → 9,14
<sect2><title>Description</title>
 
<sect3><title>iptables</title>
<para>est utilisé pour mettre en place, maintenir et inspecter les tables des
règles de filtres de paquets IP dans le noyau Linux.</para>
<para>iptables est utilisé pour mettre en place, maintenir et inspecter les
tables des règles de filtres de paquets IP dans le noyau Linux.</para>
</sect3>
 
<sect3><title>iptables-save, ~-restore</title>
<para>pour sauvegarder et restaurer votre ensemble élaboré de chaines et de
règles. Jusqu'à iptables-1.2.5, ils étaient déclarés expérimentaux.</para>
<para>Il sont utilisés pour sauvegarder et restaurer votre ensemble élaboré de
chaines et de règles. Jusqu'à iptables-1.2.5, ils étaient déclarés
expérimentaux.</para>
</sect3>
 
<sect3 id="ip6tables" xreflabel="ip6tables"><title>ip6tables</title>
/trunk/blfs/postlfs/security/shadow/shadow-config.xml
2,8 → 2,11
<title>Configurer PAM pour fonctionner avec shadow</title>
 
<sect3><title>Fichiers de configuration</title>
<para><userinput>/etc/pam.d/login /etc/pam.d/passwd /etc/pam.d/su
/etc/pam.d/shadow /etc/pam.d/useradd</userinput></para>
<para><userinput>/etc/pam.d/login</userinput>,
<userinput>/etc/pam.d/passwd</userinput>,
<userinput>/etc/pam.d/su</userinput>,
<userinput>/etc/pam.d/shadow</userinput>,
<userinput>/etc/pam.d/useradd</userinput></para>
</sect3>
 
<sect3><title>Informations de configuration</title>
/trunk/blfs/postlfs/shells/shells.xml
4,7 → 4,7
 
<para>Nous sommes tous familiers avec le shell BASH (Bourne Again shell), mais
il existe deux autres interfaces utilisateur considérés comme des shells
modernes et utiles, tcsh (Berkeley UNIX C shell) et zsh (korn shell). Ce
modernes et utiles, tcsh (Berkeley UNIX C shell) et zsh (Korn shell). Ce
chapitre installe les packages compatibles avec ces types de shells.</para>
 
&tcsh;
/trunk/blfs/general/sysutils/gpm/gpm-config.xml
93,9 → 93,9
<para>Une liste des protocoles connus est disponible en lançant
<userinput>gpm -t -help</userinput>. La configuration de MDEVICE
dépend du type de souris dont vous disposez. Par exemple,
<userinput>/dev/ttyS0</userinput> pour une souris série (sous Windows, il
s'agit de COM1), <userinput>/dev/input/mice</userinput> est souvent utilisé
pour les souris USB et <userinput>/dev/psaux</userinput> pour les souris PS2.
<filename>/dev/ttyS0</filename> pour une souris série (sous Windows, il
s'agit de COM1), <filename>/dev/input/mice</filename> est souvent utilisé
pour les souris USB et <filename>/dev/psaux</filename> pour les souris PS2.
Il est généralement admis que lier /dev/mouse au périphérique réel n'est pas
une bonne idée, et qu'il est préférable de le référencer directement.</para>
 
/trunk/blfs/general/sysutils/fcron/fcron-inst.xml
3,7 → 3,7
 
<para>Fcron utilise la facilité cron de syslog pour enregistrer
tous les messages. Comme LFS ne met pas en place cette facilité
dans /etc/syslog.conf, il est nécessaire de le faire avant
dans <filename>/etc/syslog.conf</filename>, il est nécessaire de le faire avant
d'installer fcron. Cette commande ajoutera la ligne nécessaire
dans le fichier <filename>/etc/syslog.conf</filename> courant.</para>
 
/trunk/blfs/general/sysutils/fcron/fcron-config.xml
60,12 → 60,13
 
<sect3><title>Fichiers de configuration</title>
 
<para><userinput>/etc/fcron.conf, /etc/fcron.allow,
/etc/fcron.deny</userinput></para>
<para><userinput>/etc/fcron.conf</userinput>,
<userinput>/etc/fcron.allow</userinput>,
<userinput>/etc/fcron.deny</userinput></para>
 
<para>Aucune changement n'est requis pour tous ces fichiers.
Des informations de configuration peuvent être trouvées dans
la page man de fcron.conf.</para>
la page man de <filename>fcron.conf</filename>.</para>
 
<para>Les scripts fcron sont écrits avec fcrontab. Référez-vous
à la page man de fcrontab pour les bons paramètres dans votre
/trunk/blfs/general/sysutils/infozip/zip-exp.xml
2,8 → 2,8
<title>Explications des commandes</title>
 
<para><userinput>make prefix=/usr generic_gcc</userinput> : Cette commande
modifie la variable prefix, par défaut à /usr/local dans Makefile et construit
les exécutables pour un système linux. Les alternatives à 'generic_gcc' sont
disponibles avec la commande 'make list'.</para>
modifie la variable prefix, par défaut à <filename>/usr/local</filename> dans
Makefile et construit les exécutables pour un système linux. Les alternatives à
'generic_gcc' sont disponibles avec la commande 'make list'.</para>
 
</sect2>
/trunk/blfs/general/sysutils/infozip/unzip-intro.xml
15,6 → 15,6
 
<para>Téléchargez les deux correctifs provenant de
<userinput><ulink url="&hfile-root;"/></userinput>. Ces correctifs commencent
avec <userinput>unizp-&unzip-version;</userinput></para>
avec <userinput>unzip-&unzip-version;</userinput></para>
 
</sect2>
/trunk/blfs/general/sysutils/infozip/zip-desc.xml
14,7 → 14,8
 
<sect3><title>zipcloak</title>
<para>zipcloak est désactivé dans cette version de zip. Il affichera la
manière de supporter l'encryptage en recompilant zcrypt27.zip.
manière de supporter l'encryptage en recompilant
<filename>zcrypt27.zip</filename>.
</para></sect3>
 
<sect3><title>zipnote</title>
/trunk/blfs/general/sysutils/infozip/unzip-exp.xml
2,9 → 2,9
<title>Explication des commandes</title>
 
<para><userinput>make prefix=/usr linux</userinput> : Cette commande change la
variable prefix, par défaut à /usr/local dans Makefile et construit les
exécutables pour un système linux. Les alternatives à 'linux' sont disponibles
avec la commande 'make list'.</para>
variable prefix, par défaut à <filename>/usr/local</filename> dans Makefile et
construit les exécutables pour un système linux. Les alternatives à 'linux' sont
disponibles avec la commande 'make list'.</para>
 
<para><userinput>make prefix=/usr linux_shlibz</userinput> : Construit une
version partagée de libunzip et lie unzip à celle-ci et à zlib.</para>
/trunk/blfs/general/genlib/expat/expat-inst.xml
1,8 → 1,8
<sect2>
<title>Installation de expat</title>
 
<para>expat.h déclare XML_Status après sa première utilisation. Ceci est corrigé
avec le correctif suivant:
<para><filename>expat.h</filename> déclare XML_Status après sa première
utilisation. Ceci est corrigé avec le correctif suivant:
 
<screen><userinput>patch -Np1 -i ../expat-1.95.6.patch</userinput></screen></para>
 
/trunk/blfs/general/genlib/libfam/libfam-inst.xml
4,7 → 4,7
<para>Installez libfam en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<note><para>Vous allez obtenir des messages d'avertissement indiquant
que make install n'est pas capable d'ajouter les entrées dans /etc/rpc.
<filename>/etc/rpc</filename>.
Ceux-ci peuvent être ignorés, avec les messages d'erreur d'IMON et de
inetd.conf, comme nous configurerons ces fichiers après installation.
</para></note>
/trunk/blfs/general/genlib/libfam/libfam-config.xml
12,8 → 12,8
 
<para>Configurer le moniteur d'altération de fichiers.</para>
 
<para>Si vous utilisez inetd, ajoutez l'entrée fam dans /etc/inetd.conf avec la
commande suivante: </para>
<para>Si vous utilisez inetd, ajoutez l'entrée fam dans
<filename>/etc/inetd.conf</filename> avec la commande suivante: </para>
<para><userinput>echo "sgi_fam/1-2 stream rpc/tcp wait root /usr/bin/fam fam" &gt;&gt; /etc/inetd.conf</userinput></para>
 
<para>
/trunk/blfs/general/genlib/genlib.xml
11,11 → 11,12
programmes utilisent.</para>
 
<para>Il existe deux types de bibliothèques, statiques et partagées. Les
bibliothèques partagées (généralement libXXX.so) sont chargées en mémoire à
partir de la copie partagée au lancement (d'où le nom). Les bibliothèques
statiques (libXXX.a) sont liées dans l'exécutable lui-même, rendant le fichier
du programme plus gros. Assez souvent, vous trouverez les deux copies,
statique et partagée, de la même bibliothèque sur votre système.</para>
bibliothèques partagées (généralement <filename>libXXX.so</filename>) sont
chargées en mémoire à partir de la copie partagée au lancement (d'où le nom).
Les bibliothèques statiques (<filename>libXXX.a</filename>) sont liées dans
l'exécutable lui-même, rendant le fichier du programme plus gros. Assez souvent,
vous trouverez les deux copies, statique et partagée, de la même bibliothèque
sur votre système.</para>
 
<para>Généralement, vous avez juste besoin d'installer des bibliothèques
quand vous installez des logiciels qui réclament les fonctionnalités
/trunk/blfs/general/genlib/aspell/aspell-config.xml
6,7 → 6,8
<para>Après l'installation d'Aspell, au moins un dictionnaire doit être
installé. Vous pouvez les trouver sur <ulink url="http://aspell.net/"/>.</para>
 
<para>L'installation des dictionnaires peut se faire ainsi:</para>
<para>Installez votre dictionnaire (ou vos dictionnaires) en lançant les
commandes suivantes:</para>
<para><screen><userinput>./configure &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
/trunk/blfs/general/genlib/gwrap/gwrap-exp.xml
2,7 → 2,7
<title>Explication des commandes</title>
 
<para><userinput>--prefix=/usr</userinput> : Change le répertoire
d'installation par défaut /usr/local.</para>
d'installation par défaut <filename>/usr/local</filename>.</para>
 
</sect2>
 
/trunk/blfs/general/prog/jdk/j2sdk-config.xml
3,20 → 3,20
 
<sect3><title>Informations de configuration</title>
 
<para>Nous avons deux SDK Java 2 installés dans /opt/j2sdk. Décidez ce que vous
souhaitez utiliser par défaut. Par exemple si vous décidez d'utiliser la source
j2sdk , faites la suite:</para>
<para>Nous avons deux SDK Java 2 installés dans <filename>/opt/j2sdk</filename>.
Décidez ce que vous souhaitez utiliser par défaut. Par exemple si vous décidez
d'utiliser la source j2sdk, faites la suite:</para>
 
<para><screen><userinput>ln -nsf j2sdk-&j2sdk-src-version; /opt/j2sdk/j2sdk</userinput></screen></para>
 
<para>Ajoutez les lignes suivantes à votre fichier de démarrage (c'est-à-dire
/etc/profile).</para>
<filename>/etc/profile</filename>).</para>
 
<para><screen><userinput>export JAVA_HOME=/opt/j2sdk/j2sdk
export PATH=$PATH:$JAVA_HOME/bin</userinput></screen></para>
 
<para>Ajoutez $JAVA_HOME/man à votre variable MANPATH ou dans /etc/man.conf
</para>
<para>Ajoutez <filename>$JAVA_HOME/man</filename> à votre variable MANPATH ou
dans /etc/man.conf.</para>
 
<para>Le plugin java est dans le répertoire
<userinput>$JAVA_HOME/jre/plugin/i?86/ns610/</userinput>. Créez un lien
/trunk/blfs/general/prog/gcc2/gcc2-config.xml
10,7 → 10,7
créer des liens supplémentaires basés sur vos besoins.</para>
 
<para>Si vous avez seulement besoin des bibliothèques gcc-&gcc2-version;, vous
pouvez supprimer /opt/gcc2.</para>
pouvez supprimer <filename>/opt/gcc2</filename>.</para>
 
<para>A chaque fois que vous aurez besoin de gcc-&gcc2-version; au lieu du
compilateur de votre système, ajoutez <userinput>/opt/gcc2/bin</userinput> au
/trunk/blfs/general/prog/gcc2/gcc2-inst.xml
33,7 → 33,8
IL=`basename $L`</userinput></screen></para>
 
<para>Déplacez les bibliothèques c++ dans le répertoire standard lib pour
éviter d'avoir à ajouter /opt/gcc2/lib à <userinput>/etc/ld.so.conf</userinput>.
éviter d'avoir à ajouter <filename>/opt/gcc2/lib</filename> à
<filename>/etc/ld.so.conf</filename>.
</para>
 
<para><screen><userinput>for i in /opt/gcc2/lib/*.so*; do mv -f $i /usr/lib;
/trunk/blfs/general/graphlib/libtiff/libtiff-exp.xml
7,9 → 7,10
configure avec d'autres options).</para>
 
<para><userinput>--with-DIR_MAN=/usr/share/man</userinput> : Ceci est
utilisé parce que, malgré le fait que nous donnons --prefix=/usr, la
routine configure essaie d'installer les pages man dans /usr/local/man
au lieu du bon emplacement.</para>
utilisé parce que, malgré le fait que nous donnons
<userinput>--prefix=/usr</userinput>, la routine configure essaie d'installer
les pages man dans <filename>/usr/local/man</filename> au lieu du bon
emplacement.</para>
 
</sect2>
 
/trunk/blfs/general/graphlib/libungif/libungif-inst.xml
7,9 → 7,9
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
<note><para>Si vous obtenez une erreur durant la compilation de lib/qprinf.c,
éditez le fichier et mettez en commentaires, ou supprimez, la ligne 14:
#include &lt;config.h&gt;
<note><para>Si vous obtenez une erreur durant la compilation de
<filename>lib/qprinf.c</filename>, éditez le fichier et mettez en commentaires,
ou supprimez, la ligne 14: #include &lt;config.h&gt;
</para></note>
 
</sect2>
/trunk/blfs/general/graphlib/aalib/aalib-intro.xml
14,6 → 14,7
<screen>aalib utilisera
<xref linkend="xfree86"/></screen>
 
<!--
<sect3>
<title>Exemple</title>
<para>
63,6 → 64,7
</screen>
Cet exemple montre l'éditeur en Art Ascii.</para>
</sect3>
-->
 
</sect2>
 
/trunk/blfs/general/graphlib/libpng/libpng-inst.xml
3,7 → 3,7
 
<para>Installez libpng en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../libpng-1.2.5-lz.patch &amp;&amp;
<para><screen><userinput>patch -Np0 -i ../libpng-1.2.5-lz.patch &amp;&amp;
make prefix=/usr \
ZLIBINC=/usr/include ZLIBLIB=/usr/lib -f scripts/makefile.linux &amp;&amp;
make prefix=/usr install -f scripts/makefile.linux</userinput></screen></para>