Subversion Repositories svn LFS-FR

Compare Revisions

Ignore whitespace Rev 449 → Rev 450

/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/introduction.xml
7,8 → 7,8
pour être capable de commencer la construction du système LFS final
dans le prochain chapitre.</para>
 
<para>La construction de ce système minimal est fait en deux étapes: tout
d'abord nous construisons un ensemble d'outils tous nouveaux et indépenant de
<para>La construction de ce système minimal est fait en deux étapes&nbsp;: tout
d'abord nous construisons un ensemble d'outils tous nouveaux et indépendant de
l'hôte (compilateur, assembleur, éditeur de liens et bibliothèques) et ensuite
nous l'utilisons pour construire tous les autres outils essentiels.</para>
 
26,9 → 26,9
chaque programme dans un package, merci de vous référer à la section
correspondante dans <xref linkend="appendixa"/>.</para>
<para>Les instructions de construction supposent que vous utilisez le shelle
<para>Les instructions de construction supposent que vous utilisez le shell
bash. Il est aussi attendu que vous avez déjà déballé les sources pour un
package et être entré (<userinput>cd</userinput>) dans le répertoire des sources
package et êtes entré (<userinput>cd</userinput>) dans le répertoire des sources
avant de lancer les commandes de construction.</para>
 
<para>Plusieurs packages sont corrigés avant d'être compilés, mais seulement
44,7 → 44,7
Il s'agit seulement de messages d'avertissement -- principalement au sujet
d'utilisation obsolète, mais pas invalide, de la syntaxe de C ou de C++.
Ceci est dû au fait que les standards C ont changé assez souvent et que
quelques packages continuent à utiliser les anciens standards ; ce qui
quelques packages continuent à utiliser les anciens standards&nbsp;; ce qui
n'est pas un véritable problème.</para>
 
<para><emphasis>Sauf</emphasis> cas contraire, vous devriez habituellement
53,7 → 53,7
l'espace disque.</para>
 
<para>Avant de continuer, assurez-vous que la variable LFS est correctement
définie en lançant ce qui suit :</para>
définie en lançant ce qui suit&nbsp;:</para>
<screen><userinput>echo $LFS</userinput></screen>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/tcl.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Tcl-&tcl-version;</title>
<?dbhtml filename="tcl.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &tcl-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &tcl-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &tcl-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &tcl-compsize-tools;</screen>
 
&aa-tcl-shortdesc;
&aa-tcl-dep;
29,10 → 29,10
<screen><userinput>make</userinput></screen>
 
<para>Ce package dispose d'une suite de tests pouvant réaliser un certain nombre
de vérification pour nous assurer que tout est construit correctement. Néanmois,
de vérification pour nous assurer que tout est construit correctement. Néanmoins,
la suite de tests Tcl dans ce chapitre est connu pour ses échecs sous certaines
conditions de l'hôte qui ne sont pas totalement comprises. Du coup, ces échecs
ne sont pas surpenant et ne doivent pas être considérés comme critiques. Si vous
conditions dépendant de l'hôte et qui ne sont pas totalement comprises. Du coup, ces échecs
ne sont pas surprenant et ne doivent pas être considérés comme critiques. Si vous
souhaitez lancer le suite de tests, la commande suivante le fera&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>TZ=UTC make test</userinput></screen>
40,7 → 40,7
<para>La signification du paramètre de make est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>TZ=UTC</userinput>: Ceci initialise la zone horaire à
<listitem><para><userinput>TZ=UTC</userinput>&nbsp;: Ceci initialise la zone horaire à
l'UTC (Coordinated Universal Time) aussi connue comme GMT (Greenwich Mean Time),
mais seulement pendant la durée de cette suite de tests. Ceci nous assure que
les tests concernant l'horloge seront réalisés correctement. Plus d'informations
48,7 → 48,7
<xref linkend="chapter07"/>.</para></listitem>
</itemizedlist>
 
<para>Quelque fois, les suites de tests des packages échouent de façon erronées.
<para>Quelque fois, les suites de tests des packages échouent pour des raisons erronées.
Vous pouvez consulter le Wiki LFS sur <ulink
url="http://wiki.linuxfromscratch.org/"/> pour vérifier si ces échecs sont
normaux. Ceci s'applique à tous les tests du livre.</para>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/gettext.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Gettext-&gettext-version;</title>
<?dbhtml filename="gettext.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gettext-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &gettext-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &gettext-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &gettext-compsize-tools;</screen>
 
&aa-gettext-shortdesc;
&aa-gettext-dep;
23,10 → 23,10
 
<para>Ce package dispose d'une suite de tests, réalisant plusieurs tests pour
s'assurer que le programme a été construit correctement. Néanmoins, la suite de
tests de Gettext est connu pour ses échecs lors du chapitre 5 sous certains
conditions dûes à l'hôte, par exemple s'il trouve un compilateur Java sur
tests de Gettext est connu pour ses échecs lors du chapitre 5 sous certaines
conditions dues à l'hôte, par exemple s'il trouve un compilateur Java sur
l'hôte. La suite de tests Gettex prend un assez long moment à s'exécuter et
n'est considérée critique. Donc, nous ne vous recommendons pas de la lancer
n'est pas considérée comme étant critique. Donc, nous ne vous recommendons pas de la lancer
maintenant. Si vous décidez de le faire, la commande suivante fera le
nécessaire&nbsp;:</para>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/tar.xml
1,37 → 1,37
<sect1 id="ch05-tar">
<title>Installer Tar-&tar-version;</title>
<?dbhtml filename="tar.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &tar-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &tar-compsize-tools;</screen>
 
&aa-tar-shortdesc;
&aa-tar-dep;
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Tar</title>
 
<para>Préparez la compilation de Tar&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>./configure --prefix=/tools</userinput></screen>
 
<para>Compilez les programmes&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make </userinput></screen>
 
<para>Ce package dispose d'une suite de tests, réalisant plusieurs tests pour
s'assurer que le programme a été construit correctement. Si vous décidez de le
lancer, la commande suivante fera le nécessaire&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make check</userinput></screen>
 
<para>Puis, installez-les avec leur documentation&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make install</userinput></screen>
 
</sect2>
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch05-tar">
<title>Installer Tar-&tar-version;</title>
<?dbhtml filename="tar.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &tar-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &tar-compsize-tools;</screen>
 
&aa-tar-shortdesc;
&aa-tar-dep;
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Tar</title>
 
<para>Préparez la compilation de Tar&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>./configure --prefix=/tools</userinput></screen>
 
<para>Compilez les programmes&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make </userinput></screen>
 
<para>Ce package dispose d'une suite de tests, réalisant plusieurs tests pour
s'assurer que le programme a été construit correctement. Si vous décidez de le
lancer, la commande suivante fera le nécessaire&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make check</userinput></screen>
 
<para>Puis, installez-les avec leur documentation&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make install</userinput></screen>
 
</sect2>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/bzip2.xml
1,24 → 1,24
<sect1 id="ch05-bzip2">
<title>Installer Bzip2-&bzip2-version;</title>
<?dbhtml filename="bzip2.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &bzip2-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &bzip2-compsize-tools;</screen>
 
&aa-bzip2-shortdesc;
&aa-bzip2-dep;
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Bzip2</title>
 
<para>Le package Bzip2 ne contient pas de script
<userinput>configure</userinput>. Compilez et installez-le ainsi&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make PREFIX=/tools install</userinput></screen>
 
</sect2
>
</sect1>
 
<sect1 id="ch05-bzip2">
<title>Installer Bzip2-&bzip2-version;</title>
<?dbhtml filename="bzip2.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &bzip2-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &bzip2-compsize-tools;</screen>
 
&aa-bzip2-shortdesc;
&aa-bzip2-dep;
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Bzip2</title>
 
<para>Le package Bzip2 ne contient pas de script
<userinput>configure</userinput>. Compilez et installez-le ainsi&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make PREFIX=/tools install</userinput></screen>
 
</sect2
>
</sect1>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/diffutils.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Diffutils-&diffutils-version;</title>
<?dbhtml filename="diffutils.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &diffutils-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &diffutils-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &diffutils-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &diffutils-compsize-tools;</screen>
 
&aa-diffutils-shortdesc;
&aa-diffutils-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/gawk.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Gawk-&gawk-version;</title>
<?dbhtml filename="gawk.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gawk-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &gawk-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &gawk-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &gawk-compsize-tools;</screen>
 
&aa-gawk-shortdesc;
&aa-gawk-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/chapter05.xml
42,8 → 42,8
<para>Les étapes de cette section sont optionnelles. Si votre partition LFS est
assez petite, vous serez content d'apprendre que vous pouvez jeter certaines
choses inutiles. Les exécutables et bibliothèques que vous avez construit
jusqu'à maintenant contiennent à peu près 130 Mo de symbôles de débuggage
inutiles. Supprimez ces symbôles de cette façon:</para>
jusqu'à maintenant contiennent à peu près 130 Mo de symboles de débogage
inutiles. Supprimez ces symboles de cette façon&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>strip --strip-unneeded /tools/{,s}bin/*
strip --strip-debug /tools/lib/*</userinput></screen>
56,7 → 56,7
détruites et vous n'auriez plus qu'à reconstruire complètement Glibc.</para>
 
<para>Pour sauver encore quelques mégaoctets, vous pouvez supprimer la
documentation:</para>
documentation&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>rm -rf /tools/{,share/}{doc,info,man}</userinput></screen>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/grep.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Grep-&grep-version;</title>
<?dbhtml filename="grep.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &grep-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &grep-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &grep-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &grep-compsize-tools;</screen>
 
&aa-grep-shortdesc;
&aa-grep-dep;
18,14 → 18,14
<screen><userinput>./configure --prefix=/tools \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;--disable-perl-regexp --with-included-regex</userinput></screen>
 
<para>The meaning of the configure options:</para>
<para>La signification des options de configure est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--disable-perl-regexp</userinput>: Ceci nous assure
<listitem><para><userinput>--disable-perl-regexp</userinput>&nbsp;: Ceci nous assure
que <userinput>grep</userinput> ne sera pas lié avec une bibliothèque PCRE qui
pourrait être présente sur l'hôte mais ne serait pas disponible une fois entré
dans l'environnement chroot.</para></listitem>
<listitem><para><userinput>--with-included-regex</userinput>: Ceci nous assure
<listitem><para><userinput>--with-included-regex</userinput>&nbsp;: Ceci nous assure
que Grep utilise son code interne pour les expressions rationnelles. Sans cela,
il utiliserait le code de Glibc, connu pour être légèrement bogué.</para>
</listitem>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/utillinux.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Util-linux-&util-linux-version;</title>
<?dbhtml filename="util-linux.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &util-linux-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &util-linux-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &util-linux-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &util-linux-compsize-tools;</screen>
 
&aa-utillinux-shortdesc;
&aa-utillinux-dep;
13,8 → 13,8
<sect2>
<title>Installation de Util-linux</title>
 
<para>Util-linux doesn't use the freshly installed headers and libraries from
the /tools directory. This is fixed by altering the configure script:</para>
<para>Util-linux n'utilise pas l'installation toute fraîche des headers et librairies provenant
du répertoire /tools. Ceci est résolu en modifiant le script configure&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cp configure configure.backup
sed "s@/usr/include@/tools/include@g" configure.backup &gt; configure</userinput> </screen>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/findutils.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Findutils-&findutils-version;</title>
<?dbhtml filename="findutils.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &findutils-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &findutils-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &findutils-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &findutils-compsize-tools;</screen>
 
&aa-findutils-shortdesc;
&aa-findutils-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/perl.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Perl-&perl-version;</title>
<?dbhtml filename="perl.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &perl-time;
Estimation de l'espace disque requis: &perl-compsize;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &perl-time;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &perl-compsize;</screen>
 
&aa-perl-shortdesc;
&aa-perl-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/gzip.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Gzip-&gzip-version;</title>
<?dbhtml filename="gzip.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gzip-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &gzip-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &gzip-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &gzip-compsize-tools;</screen>
 
&aa-gzip-shortdesc;
&aa-gzip-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/texinfo.xml
1,37 → 1,37
<sect1 id="ch05-texinfo">
<title>Installer Texinfo-&texinfo-version;</title>
<?dbhtml filename="texinfo.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &texinfo-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &texinfo-compsize-tools;</screen>
 
&aa-texinfo-shortdesc;
&aa-texinfo-dep;
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Texinfo</title>
 
<para>Préparez la compilation de Texinfo&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>./configure --prefix=/tools</userinput></screen>
 
<para>Compilez les programmes&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make </userinput></screen>
 
<para>Ce package dispose d'une suite de tests, réalisant plusieurs tests pour
s'assurer que le programme a été construit correctement. Si vous décidez de le
lancer, la commande suivante fera le nécessaire&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make check</userinput></screen>
 
<para>Puis, installez-les avec leur documentation&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make install</userinput></screen>
 
</sect2>
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch05-texinfo">
<title>Installer Texinfo-&texinfo-version;</title>
<?dbhtml filename="texinfo.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &texinfo-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &texinfo-compsize-tools;</screen>
 
&aa-texinfo-shortdesc;
&aa-texinfo-dep;
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Texinfo</title>
 
<para>Préparez la compilation de Texinfo&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>./configure --prefix=/tools</userinput></screen>
 
<para>Compilez les programmes&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make </userinput></screen>
 
<para>Ce package dispose d'une suite de tests, réalisant plusieurs tests pour
s'assurer que le programme a été construit correctement. Si vous décidez de le
lancer, la commande suivante fera le nécessaire&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make check</userinput></screen>
 
<para>Puis, installez-les avec leur documentation&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make install</userinput></screen>
 
</sect2>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/bash.xml
14,11 → 14,11
<title>Installation de Bash</title>
 
<para>Bash contient un certain nombre de bogues connus. Corrigez-les avec les
correctifs suivantes&nbsp;:</para>
correctifs suivants&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>patch -Np1 -i ../&bash-patch;</userinput></screen>
 
<para>Maintenant, préparez la compilation de Bash:</para>
<para>Maintenant, préparez la compilation de Bash&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>./configure --prefix=/tools</userinput></screen>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/setting-environment.xml
3,7 → 3,7
<?dbhtml filename="settingenvironment.html" dir="chapter05"?>
 
<para>Une fois connecté en tant qu'utilisateur <emphasis>lfs</emphasis>, lancez
les commandes suivantes pour mettre en place un bon environnement de travail:
les commandes suivantes pour mettre en place un bon environnement de travail&nbsp;:
</para>
 
<screen><userinput>cat &gt; ~/.bash_profile &lt;&lt; "EOF"</userinput>
20,9 → 20,9
 
<para>La commande <userinput>set +h</userinput> arrête la fonction de hachage
de <userinput>bash</userinput>. Le hachage est normalement une fonction utile.
<userinput>bash</userinput> utilise une table hâchée pour se rappeler les
<userinput>bash</userinput> utilise une table hachée pour se rappeler les
chemins complets des fichiers exécutables ce qui évite de nombreuses recherches
dans 'PATH' à chaque qu'un éxécutable doit être exécuté. Néanmoins, nous
dans 'PATH' à chaque fois qu'un éxécutable doit être exécuté. Néanmoins, nous
souhaitons que les nouveaux outils deviennent disponibles tout de suite après
leur installation. En désactivant la fonction de hachage, nos commandes
"interactives" (<userinput>make</userinput>, <userinput>patch</userinput>,
31,7 → 31,7
</para>
 
<para>Ce profil configure le umask à 022, donc les fichiers et les répertoires
nouvellement créés auront les bonnes permissions. Pour être plus spécifique,
nouvellement créés auront les bonnes permissions. Pour être plus précis,
seul le propriétaire du fichier aura la permission d'écriture sur les nouveaux
fichiers et répertoires. Les autres utilisateurs du système auront le droit de
lire et le droit de traverser les répertoires. Il est conseillé de garder ce
51,11 → 51,11
 
<para>Nous ajoutons <filename>/tools/bin</filename> au début du PATH standard
de façon à ce que, au fur et à mesure de notre progression dans ce chapitre,
les outils que nous avons construit soient utilisés lors du reste du processus
les outils que nous avons construits soient utilisés lors du reste du processus
de construction.</para>
 
<para>Les variables d'environnement CC, CXX, CPP, LD_LIBRARY_PATH et LD_PRELOAD
ont toutes le potentiel de poser problème avec notre ensemble d'outils du
peuvent toutes potentiellement poser problème avec notre ensemble d'outils du
chapitre 5 Nous devons donc les dés-initialiser pour supprimer tout risque que
cela arrive.</para>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/glibc.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Glibc-&glibc-version;</title>
<?dbhtml filename="glibc.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &glibc-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &glibc-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &glibc-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &glibc-compsize-tools;</screen>
 
&aa-glibc-shortdesc;
&aa-glibc-dep;
40,7 → 40,7
<screen><userinput>mkdir /tools/etc
touch /tools/etc/ld.so.conf</userinput></screen>
 
<para>De même, Glibc a un problème subtile s'il est compilé avec GCC
<para>De même, Glibc a un problème subtil s'il est compilé avec GCC
&gcc-version;. Appliquez le correctif suivant pour corriger ceci&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>patch -Np1 -i ../&glibc-sscanf-patch;</userinput></screen>
62,21 → 62,21
<para>La signification des options de configure est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--disable-profile</userinput>: Ceci désactive la
<listitem><para><userinput>--disable-profile</userinput>&nbsp;: Ceci désactive la
construction des bibliothèques avec les informations de profilage. Enlevez cette
option si vous pensez faire du profilage.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-add-ons</userinput>: Ceci active tous les
<listitem><para><userinput>--enable-add-ons</userinput>&nbsp;: Ceci active tous les
composants supplémentaires (<foreignphrase>add-ons</foreignphrase>)
installés avec Glibc, dans notre cas Linuxthreads.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--with-binutils=/tools/bin</userinput> et
<userinput>--with-headers=/tools/include</userinput>: Ces options ne sont
réellement pas nécessaires. Mais elles nous assurent que rien de mauvais ne peux
<userinput>--with-headers=/tools/include</userinput>&nbsp;: Ces options ne sont
pas réellement nécessaires. Mais elles nous assurent que rien de mauvais ne peut
arriver en ce qui concerne les en-têtes du noyau et que les programmes Binutils
sont utilisés lors de la construction de Glibc.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput> --without-gd</userinput>: Cette option nous assure
<listitem><para><userinput> --without-gd</userinput>&nbsp;: Cette option nous assure
que le programme <userinput>memusagestat</userinput> ne sera pas construit, car
de façon assez étrange celui-ci insiste pour être lié avec les bibliothèques de
l'hôte (libgd, libpng, libz et ainsi de suite).</para></listitem>
107,7 → 107,7
ainsi que par des problèmes d'environnement sur le système hôte. Bien sûr, ceci
ne sera plus un problème lorsque nous lançerons la suite de tests de Glibc dans
l'environnement chroot au cours du <xref linkend="chapter06"/>. En général, la
suite de tests de Glibc réussit habituellement. Néanmoins, comme mentionné
suite de tests de Glibc réussit. Néanmoins, comme mentionné
ci-dessus, quelques échecs sont inévitables sous certaines circonstances. Voici
une liste des problèmes les plus communs que nous connaissons&nbsp;:</para>
 
138,7 → 138,7
tests de la Glibc dans ce chapitre. La Glibc au <xref linkend="chapter06"/> est
celle avec qui nous allons rester, donc c'est celle-ci pour qui les tests
doivent réussir. Mais gardez en tête, y compris au <xref linkend="chapter06"/>
que certains erreurs peuvent arriver, les tests de <emphasis>math</emphasis> par
que certaines erreurs peuvent arriver, les tests de <emphasis>math</emphasis> par
exemple. Si vous essuyez un échec, notez-le puis essayez de relancer
<userinput>make check</userinput>. La suite de tests devrait reprendre là où
elle s'était arrêtée. Vous pouvez passer cette séquence arrêt-relancement en
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/gcc-pass1.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer GCC-&gcc-version; - Pass 1</title>
<?dbhtml filename="gcc-pass1.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gcc-time-tools-pass1;
Estimation de l'espace disque requis: &gcc-compsize-tools-pass1;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &gcc-time-tools-pass1;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &gcc-compsize-tools-pass1;</screen>
 
&aa-gcc-shortdesc;
&aa-gcc-dep;
45,7 → 45,7
<para>La signification des options de configure est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--with-local-prefix=/tools</userinput>: Le but de
<listitem><para><userinput>--with-local-prefix=/tools</userinput>&nbsp;: Le but de
cette option est de supprimer <filename>/usr/local/include</filename> du chemin
de recherche des fichiers include de <userinput>gcc</userinput>. Ce n'est pas
absolument essentiel&nbsp;; néanmoins, vous voulons minimiser l'influence du
52,7 → 52,7
système hôte, et ceci nous semble un point intéressant à faire dans ce but.
</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-shared</userinput>: Cette option peut ne pas
<listitem><para><userinput>--enable-shared</userinput>&nbsp;: Cette option peut ne pas
sembler intuitive au début. Mais en l'utilisant, elle permet la construction de
<filename>libgcc_s.so.1</filename> et <filename>libgcc_eh.a</filename>, et
disposer de <filename>libgcc_eh.a</filename> nous assure que le script configure
61,7 → 61,7
ceci est contrôlé par la valeur <userinput>-static</userinput> de BOOT_LDFLAGS.
</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-languages=c</userinput>: Cette option nous
<listitem><para><userinput>--enable-languages=c</userinput>&nbsp;: Cette option nous
assure que seul le compilateur C sera construit. Cette option n'est nécessaire
que si vous avez téléchargé et déballé l'archive tar GCC complète.
</para></listitem>
74,10 → 74,10
<para>La signification des paramètres de make est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>BOOT_LDFLAGS="-static"</userinput>: Ceci indique à
<listitem><para><userinput>BOOT_LDFLAGS="-static"</userinput>&nbsp;: Ceci indique à
GCC de lier ses programmes statiquement.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>bootstrap</userinput>: Cette cible ne compile pas GCC
<listitem><para><userinput>bootstrap</userinput>&nbsp;: Cette cible ne compile pas GCC
une seule fois mais plusieurs fois. Il utilise les programmes compilés dans le
premier tour pour se compiler une deuxième fois, puis une troisième fois. Il
compare alors les deuxième et troisième compilation pour s'assurer qu'il arrive
93,9 → 93,9
class="symlink">/tools/bin/cc</filename>. Beaucoup de programmes et de scripts
lancent <userinput>cc</userinput> au lieu de <userinput>gcc</userinput>, ceci
pour conserver des programmes génériques et donc utilisables sur tout type de
système Unix. Tout le monde n'a pas le compilateur GNU C installé. En lançant
Utiliser <userinput>cc</userinput> permet de libérer l'administrateur système
dans son choix du compilateur C à installer, tant qu'un lien symbolique est
système Unix. Tout le monde n'a pas le compilateur GNU C installé.
Utiliser <userinput>cc</userinput> permet à l'administrateur système
de choisir le compilateur C à installer, tant qu'un lien symbolique est
créé&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>ln -sf gcc /tools/bin/cc</userinput></screen>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/gcc-pass2.xml
2,20 → 2,20
<title>Installer GCC-&gcc-version; - Pass 2</title>
<?dbhtml filename="gcc-pass2.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gcc-time-tools-pass2;
Estimation de l'espace disque requis: &gcc-compsize-tools-pass2;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &gcc-time-tools-pass2;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &gcc-compsize-tools-pass2;</screen>
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
<sect2>
<title>Re-installation de GCC</title>
<title>Réinstallation de GCC</title>
 
<para>Les outils requis pour tester GCC et Binutils sont maintenant installés (Tcl,
Expect et DejaGnu). Nous pouvons continuer en reconstruisant GCC et Binutils, en
les liant avec la nouvelle Glibc et en les testant correctement. Une chose à
noter, néanmoins, est que ces suites de tests dépendent énormément de pseudos
terminaux (PTY) fonctionnels fournis par votre distribution hôte. Ces jours, les
PTY sont plus souvent implémentés via le système de fichiers
terminaux (PTY) fonctionnels fournis par votre distribution hôte. Actuellement, les
PTY sont souvent implémentés via le système de fichiers
<emphasis>devpts</emphasis>. Vous pouvez rapidement vérifier si votre système
hôte est correctement configuré en cela en réalisant un simple test&nbsp;:</para>
 
45,20 → 45,20
mentionné brièvement mais une explication plus en détail de fixincludes est
apportée ici. Sous des circonstances normales, le script GCC fixincludes
parcourt votre système pour trouver les fichiers d'en-tête qui ont besoin d'être
corrigé. Il pourrait trouver que certains des fichiers d'en-têtes de Glibc sur
corrigés. Il pourrait trouver que certains des fichiers d'en-têtes de Glibc sur
votre système devraient être corrigés, les corriger et les placer dans le
répertoire des en-têtes privés de GCC. Plus tard dans le <xref
linkend="chapter06"/>, après avoir installé la nouvelle Glibc, ce répertoire
serait recherché avant le répertoire include du système, faisant que GCC trouve
les en-têtes corrigés du système hôte qui ne correspondra certainement pas à la
serait recherché avant le répertoire include du système, faisant que GCC trouverait
les en-têtes corrigés du système hôte qui ne correspondraient certainement pas à la
version de Glibc actuellement utilisée pour le système LFS.</para>
 
<para>Le dernier correctif modifie l'emplacement par défaut de l'éditeur de
liens dynamiques de GCC (généralement <filename>ld-linux.so.2</filename>). il
supprime aussi <filename class="directory">/usr/include</filename> du chemin de
recherche des includes de GCC. Corriger maintenant plutôt qu'ajuster le fichier
recherche des includes de GCC. Corriger cela maintenant plutôt qu'ajuster le fichier
specs après l'installation nous assure que notre éditeur de liens dynamiques
sera utilisé lors de la construction de GCC. C'est-à-dire, tous les binaires
sera utilisé lors de la construction de GCC. C'est-à-dire que tous les binaires
finaux (et temporaires) créés lors de la construction seront liés à la nouvelle
Glibc.</para>
 
86,10 → 86,10
<para>La signification des nouvelles options de configure est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--enable-threads=posix</userinput>: Ceci active la
<listitem><para><userinput>--enable-threads=posix</userinput>&nbsp;: Ceci active la
gestion des exceptions C++ pour le code multi-threadé.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-__cxa_atexit</userinput>: Cette option
<listitem><para><userinput>--enable-__cxa_atexit</userinput>&nbsp;: Cette option
autorise l'utilisation de __cxa_atexit, plutôt que atexit, pour enregistrer les
destructeurs C++ destructors des objets statiques locales et globales et est
essentiel pour la gestion des destructeurs en compatibilité complète avec les
97,7 → 97,7
partagées et des programmes C++ interopérables avec les autres distributions
Linux.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-clocale=gnu</userinput>: Cette option nous
<listitem><para><userinput>--enable-clocale=gnu</userinput>&nbsp;: Cette option nous
assure que le bon modèle de locale est sélectionné pour les bibliothèques C++
sous toutes les circonstances. Si le script configure trouve la locale
<emphasis>de_DE</emphasis> installée, il sélectionnera le bon modèle de
106,7 → 106,7
bibliothèques C++ incompatibles avec ABI dû au mauvais modèle de locale,
<emphasis>generic</emphasis>, sélectionné.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-languages=c,c++</userinput>: Cette option
<listitem><para><userinput>--enable-languages=c,c++</userinput>&nbsp;: Cette option
est nécessaire pour s'assurer que les compilateurs C et C++ sont construits.
</para></listitem>
</itemizedlist>
121,7 → 121,7
des sources de GCC utilisées précédemment.</para>
 
<note><para>Il est important de noter que lancer la suite de tests de GCC
maintenant n'est pas considéré aussi important que de la lancer dans le
maintenant n'est pas considéré comme aussi important que de la lancer dans le
<xref linkend="chapter06"/>.</para></note>
 
<para>Testez le résultat&nbsp;:</para>
129,8 → 129,8
<screen><userinput>make -k check</userinput></screen>
 
<para>L'option <userinput>-k</userinput> est utilisée pour faire en sorte que
toute la suite de tests est exécutée et ne s'arrête pas au premier échec. La
suite de tests GCC est très complète et il est pratiquement garantie que
toute la suite de tests soit exécutée et ne s'arrête pas au premier échec. La
suite de tests GCC est très complète et il est pratiquement garanti que
certaines erreurs apparaîtront. Pour obtenir un résumé des résultats de la suite
de tests, lancez ceci&nbsp;:</para>
 
148,7 → 148,7
* 1 FAIL (unexpected failure) for g++
* 2 FAIL for gcc
* 26 XPASS's for libstdc++</screen>
 
<para>La partie échouée ("unexpected pass") pour g++ est dûe à l'utilisation de
<userinput>--enable-__cxa_atexit</userinput>. Apparemment, toutes les
plateformes supportées par GCC ne disposent pas du support de "__cxa_atexit"
155,8 → 155,8
dans leur bibliothèques C, donc il est probable que ce test ne réussira pas.
</para>
 
<para>Les 26 parties échouées pour libstdc++ sont dûes à l'utilisation de
<userinput>--enable-clocale=gnu</userinput>, qui est le choix correcte pour des
<para>Les 26 parties échouées pour libstdc++ sont dues à l'utilisation de
<userinput>--enable-clocale=gnu</userinput>, qui est le choix correct pour des
systèmes basées sur Glibc, versions 2.2.5 et supérieurs. Le support de la locale
dans la bibliothèque GNU C est supérieurà l'autre modèle sélectionné ("generic")
qui pourrait être applicable si par exemple vous utilisiez Newlibc, Sun-libc
171,7 → 171,7
<para>Et finalement, installez le package&nbsp;:</para>
<screen><userinput>make install</userinput></screen>
 
<note><para>A ce moment, il est fortement recommendé de répéter la vérification
<note><para>A ce moment, il est fortement recommandé de répéter la vérification
que nous avions réalisé dans ce chapitre. Référez-vous au
<xref linkend="ch05-locking-glibc"/> et répétez la vérification. Si les
résultats sont mauvais, alors vous avez probablement oublié d'appliquer le
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/ncurses.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Ncurses-&ncurses-version;</title>
<?dbhtml filename="ncurses.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &ncurses-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &ncurses-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &ncurses-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &ncurses-compsize-tools;</screen>
 
&aa-ncurses-shortdesc;
&aa-ncurses-dep;
30,12 → 30,12
<para>La signification des options de configure est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--without-ada</userinput>: Ceci indique à Ncurses de
<listitem><para><userinput>--without-ada</userinput>&nbsp;: Ceci indique à Ncurses de
ne pas construire ses liens avec Ada, y compris si un compilateur Ada est
installé sur l'hôte. Ceci est nécessaire car, lorsque nous entrerons dans
l'environnement chroot, Ada ne sera plus disponible.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--enable-overwrite</userinput>: Ceci indique à
<listitem><para><userinput>--enable-overwrite</userinput>&nbsp;: Ceci indique à
Ncurses d'installer les fichiers d'en-tête dans <filename
class="directory">/tools/include</filename> au lieu de <filename
class="directory">/tools/include/ncurses</filename> pour s'assurer que les
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/lockingglibc.xml
9,7 → 9,7
 
<para>Tout d'abord, installez les scripts améliorés de l'éditeur de liens en
lançant ce qui suit à l'intérieur du répertoire <filename
class="directory">binutils-build</filename>:</para>
class="directory">binutils-build</filename>&nbsp;:</para>
 
<para><screen><userinput>make -C ld install</userinput></screen></para>
 
28,8 → 28,8
supprimer les répertoires des sources et de construction de Binutils.</para>
 
<para>L'autre chose à faire est de modifier le fichier specs de GCC de
façon à ce qu'ils pointent vers le nouvel éditeur de liens dynamiques. Une
simple commande sed accomplira ceci:</para>
façon à ce qu'il pointe vers le nouvel éditeur de liens dynamiques. Une
simple commande sed accomplira ceci&nbsp;:</para>
<para><screen><userinput>SPECFILE=/tools/lib/gcc-lib/*/*/specs
sed -e 's@/lib/ld.so.1@/tools/lib/ld.so.1@g' \
38,12 → 38,12
mv tempspecfile $SPECFILE
unset SPECFILE</userinput></screen></para>
 
<para>Nous recommendons de copier/coller les commandes ci-dessus plutôt que
vous tentiez de taper tout ce qui s'y trouve. Ou vous pouvez éditer le fichier
specs à la main si vous le voulez: remplacez "/lib/ld-linux.so.2" par
<para>Nous recommandons de copier/coller les commandes ci-dessus plutôt que
d'essayer de taper tout ce qui s'y trouve. Ou vous pouvez éditer le fichier
specs à la main si vous le voulez&nbsp;: remplacez "/lib/ld-linux.so.2" par
"/tools/lib/ld-linux.so.2" et "/lib/ld.so.1" avec "/tools/lib/ld.so.1".</para>
 
<para>Dernièrement, il existe une possibilité que certains fichiers include de
<para>En dernier lieu, il existe une possibilité que certains fichiers include de
l'hôte système se trouvent dans le répertoire include privé de GCC. Ceci peut
se produire parce que la procédure fixincludes de GCC est lancée en tant que partie
la construction GCC. Nous expliquerons un peu mieux ceci dans ce chapitre. Pour
54,7 → 54,7
<caution><para>Il est impératif à ce moment de s'arrêter pour s'assurer que les
fonctions de base (compilation et édition de liens) du nouvel ensemble des outils
fonctionneront comme on s'y attend. Pour cela, nous allons effectuer une vérification
simple:</para>
simple&nbsp;:</para>
 
<para><screen><userinput>echo 'main(){}' > dummy.c
gcc dummy.c
61,7 → 61,7
readelf -l a.out | grep ': /tools'</userinput></screen></para>
 
<para>Si tout fonctionne correctement, la sortie de la dernière commande devrait
être:</para>
être&nbsp;:</para>
 
<blockquote><screen>[Requesting program interpreter: /tools/lib/ld-linux.so.2]</screen></blockquote>
 
69,7 → 69,7
quelque chose va très mal. Vous devrez enquêter là-dessus et reprendre chaque
étape pour trouver où est situé le problème et le corriger. Il ne sert à rien de
continuer jusqu'à ce que ce soit corrigé. Il est probable que quelque chose
s'est mal passé avec le fichier specs ci-dessus. Notez particulièrement que
s'est mal passé avec le fichier specs ci-dessus. Vérifiez particulièrement que
<filename>/tools/lib</filename> apparaît comme le préfixe de notre éditeur de
liens dynamiques. Bien sûr, si vous travaillez sur une plateforme où le nom de
l'éditeur de liens est quelque chose d'autre que
76,13 → 76,13
<filename>ld-linux.so.2</filename>, alors la sortie sera un peu différente.
</para>
 
<para>Once you are satisfied that all is well, clean up the test files:</para>
<para>Lorsque vous êtes sûr que tout va bien, effacez les fichiers de test&nbsp;:</para>
 
<para><screen><userinput>rm dummy.c a.out</userinput></screen></para>
</caution>
 
<para>Ceci complète l'installation de l'ensemble d'outils qui pourra maintenant
être utilisé pour construire le reste des outils temporaires.</para>
être utilisée pour construire le reste des outils temporaires.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/toolchaintechnotes.xml
3,28 → 3,28
<?dbhtml filename="toolchaintechnotes.html" dir="chapter05"?>
 
<para>Cette section essaie d'expliquer quelques détails techniques et logiques
concernant la méthode de construction. Il n'est pas essentiel de comprendre tout
concernant la méthode de construction. Il n'est pas essentiel de tout comprendre
immédiatement. La plupart des explications prendra du sens une fois que vous
aurez réalisé une construction complète. Vous pouvez aussi vous y référer plus
tard.</para>
 
<para>Le but global du <xref linkend="chapter05"/> est d'apporter un
<para>Le but global du <xref linkend="chapter05"/> est de construire un
environnement sain et temporaire dans lequel nous pouvons entrer avec chroot et
à partir duquel nous pouvons constuire un système LFS propre, sans problème lors
du <xref linkend="chapter06"/>. Pendant ce temps, nous essayons de nous séparer
du <xref linkend="chapter06"/>. Pou le moment, nous essayons de nous affranchir
du système hôte autant que possible en créant un atelier (ensemble d'outils) qui
se suffit. Il doit être noté que le processus de construction a été construit
d'une telle façon que les risques sont minimisés pour les nouveaux lecteurs et
qu'il apporte une valeur éducationnelle maximum en même temps. En d'autres
se suffit à lui-même. Il doit être noté que le processus de construction a été construit
de telle façon que les risques sont minimisés pour les nouveaux lecteurs et
qu'il apporte une valeur éducative maximum en même temps. En d'autres
termes, des techniques plus avancées pourraient être utilisées pour construire
le système.</para>
 
<important>
<para>Avant de continuer, vous devez réellement savoir le nom de votre
plateforme actuel, souvent aussi appelé le <emphasis>triplé clible</emphasis>.
plate-forme actuelle, souvent aussi appelé le <emphasis>triplé cible</emphasis>.
Pour beaucoup de personnes, ce triplé sera, par exemple&nbsp;:
<emphasis>i686-pc-linux-gnu</emphasis>. Une façon simple de déterminer votre
triplé cible est de lancer le script <filename>config.guess</filename> venant
triplé cible est de lancer le script <filename>config.guess</filename> fourni
avec le source de nombreux packages. Déballez les sources de Binutils, lancez
le script&nbsp; <userinput>./config.guess</userinput> et notez la sortie.</para>
 
56,12 → 56,12
installés avec le même préfixe fonctionnent en coopération et donc utilisent un
peu de "magie" GNU.</para></listitem>
 
<listitem><para>Des manipulations attentionnées du chemin de recherche des
<listitem><para>Des modifications attentionnées du chemin de recherche des
bibliothèques de l'éditeur de liens standard pour vous assurer que les
programmes sont liés uniquement avec les bibliothèques que nous avons choisi.
</para></listitem>
 
<listitem><para>Des manipulations attentionnées du fichier
<listitem><para>Des modifications attentionnées du fichier
<emphasis>specs</emphasis> de <userinput>gcc</userinput> pour indiquer au
compilateur où l'éditeur de liens dynamique cible sera utilisé.</para></listitem>
</itemizedlist>
69,11 → 69,11
<para>Binutils est installé en premier parce que GCC et Glibc réalisent des
tests de fonctionnalités sur l'assembleur et l'éditeur de liens durant leur
lancement respectif de <userinput>./configure</userinput> pour déterminer les
fonctionnalités (dés)activer pour le logiciel. Ceci est plus important que ce
que vous pouvez imaginer. Un GCC ou Glibc mal configuré peut résulter en un
ensemble d'outils subtilement bogué où l'impact d'une telle erreur n'apparaîtra
fonctionnalités (dés)activées pour le logiciel. Ceci est plus important que ce
que vous pouvez imaginer. Un GCC ou Glibc mal configurés peuvent avoir pour résultat un
ensemble d'outils subtilement bogués et l'impact d'une telle erreur n'apparaîtra
qu'à la fin de la construction de la distribution complète. Heureusement, un
échec de le suite de tests nous alertera habituellement avant que trop de temps
échec de la suite de tests nous alertera habituellement avant que trop de temps
ne se soit passé.</para>
 
<para>Binutils installe son assembleur et son éditeur de liens en deux
89,7 → 89,7
<userinput>ld</userinput> en compilant un programme et en ajoutant l'option
<emphasis>--verbose</emphasis> switch. Par exemple,
<userinput>'gcc dummy.c -Wl,--verbose 2>&amp;1 | grep succeeded'</userinput>
vous affichera tous les fichiers ouverts avec succès lors du liens.</para>
vous affichera tous les fichiers ouverts avec succès lors du lien.</para>
 
<para>Le prochain package installé est GCC et, lors de exécution de
<userinput>./configure</userinput>, vous verrez par exemple&nbsp;:</para>
103,17 → 103,20
<userinput>gcc</userinput> lui-même, les mêmes chemins de recherche ne sont pas
nécessairement utilisés. Vous pouvez trouver quel éditeur de liens standard
<userinput>gcc</userinput> va utiliser en lançant&nbsp;:
 
<userinput>'gcc -print-prog-name=ld'</userinput>.
 
Des informations détaillées peuvent être obtenues à partir de
<userinput>gcc</userinput> en lui passant l'option <emphasis>-v</emphasis> lors
de la compilation d'un programme. Par exemple&nbsp;:
 
<userinput>'gcc -v dummy.c'</userinput> vous affichera des informations sur le
préprocesseur, les étapes de compilation et d'assemblage en incluant les chemins
de recherche des en-têtes de <userinput>gcc</userinput> ainsi que leur ordre.
</para>
<para>Le prochaine package installé est Glibc. Les considérations les plus
importantes lors de la compilation de Glibc sont le compilateur, les outils
 
<para>Le prochain paquet installé est Glibc. L'attention la plus
importante, lors de la compilation de Glibc, doit être portée sur le compilateur et les outils.
Le compilateur n'est généralement pas un problème car Glibc utilise toujours le
<userinput>gcc</userinput> trouvé dans un répertoire de $PATH. Les outils
binaires et les en-têtes du noyau peuvent poser plus de problèmes. Donc, nous ne
121,7 → 124,7
le lancement de <userinput>./configure</userinput>, vous pouvez vérifier le
contenu du fichier <filename>config.make</filename> du répertoire
<filename class="directory">glibc-build</filename> pour tous les détails
importantes. Vous noterez des éléments intéressants comme l'utilisation de
importants. Vous noterez des éléments intéressants comme l'utilisation de
<userinput>CC="gcc -B/tools/bin/"</userinput> pour contrôler quels outils
binaires sont utilisés, mais aussi l'utilisation des options
<emphasis>-nostdinc</emphasis> et <emphasis>-isystem</emphasis> pour contrôler
139,17 → 142,19
liens dynamique dans <filename class="directory">/tools/lib</filename>. Cette
dernière étape est <emphasis>vitale</emphasis> pour tout le processus. Comme
mentionné ci-dessus, un chemin codé en dur vers un éditeur de liens dynamiques
est émbarqué dans chaque exécutable ELF. Vous pouvez l'inspecter en
est embarqué dans chaque exécutable ELF. Vous pouvez l'inspecter en
lançant&nbsp;:
 
<userinput>'readelf -l &lt;name of binary&gt; | grep interpreter'</userinput>.
 
En modifiant le fichier specs de <userinput>gcc</userinput>nous nous assurons
que tout programme compilé ici (et jusqu'à la fin du <xref
linkend="chapter05"/>) utilisera notre nouvel éditeur de liens compris dans
<filename class="directory">/tools/lib</filename>.</para>
 
<para>Le besoin d'utiliser le nouvel éditeur de liens dynamiques est aussi la
<para>La nécessité d'utiliser le nouvel éditeur de liens dynamiques est aussi la
raison pour laquelle nous appliquons le correctif Specs lors de la deuxième
passe pour GCC. Echouer en ce faisant résultera en des programmes GCC comprenant
passe pour GCC. Son échec aura pour résultat des programmes GCC comprenant
le nom de l'éditeur de liens du répertoire <filename
class="directory">/lib</filename> sur le système hôte, ce qui ferait échouer
notre but de s'éloigner de l'hôte.</para>
162,7 → 167,7
<filename class="directory">/tools</filename>.</para>
 
<para>En entrant dans l'environnement chroot <xref linkend="chapter06"/>, le
premier package majeur que nous installons est Glibc, dûe à sa nature auto
premier paquet majeur que nous installons est Glibc, en raison de sa nature auto
suffisante. Une fois que cette Glibc est installée dans
<filename class="directory">/usr</filename>, nous réalisons un rapide changement
dans les paramètres par défaut de l'atelier des outils, puis procédons à la
176,7 → 181,7
inclut l'allocation de mémoire, la recherche dans des répertoires, la lecture et
l'écriture de fichiers, la gestion de chaînes de caractères, la correspondance
de modèles, l'arithmétique et bien d'autres tâches. Au lieu d'obliger tout
programme de réinventer la roue, le système GNU apport toutes les fonctions de
programme à réinventer la roue, le système GNU apporte toutes les fonctions de
base dans des bibliothèques toutes prêtes. La bibliothèque principale sur tout
système Linux est <emphasis>Glibc</emphasis>.</para>
 
184,7 → 189,7
bibliothèque à un programme qui les utilise&nbsp;: statiquement ou
dynamiquement. Quand un programme est lié statiquement, le code des fonctions
utilisées est inclut dans l'exécutable, générant ainsi un programme lourd.
Lorsqu'un programme est lié dynamiquement, ce qui est inclus est une référence
Lorsqu'un programme est lié dynamiquement, ce qui est inclu est une référence
de l'éditeur de liens, du nom de la bibliothèque et du nom de la fonction,
résultant en un exécutable bien plus petit. (Une troisième façon est d'utiliser
l'interface de programmation de l'éditeur de liens. Voir la page man
196,7 → 201,7
dur au lieu d'avoir plusieurs copies du même code inclut dans un grand nombre de
programmes, donc en sauvant de l'espace disque. Deuxièmement, quand plusieurs
programmes utilisent la même fonction d'une bibliothèque en même temps, seule
une copie de la fonction de la bibliothèque est requis dans le coeur, ce qui
une copie de la fonction de la bibliothèque est requise dans le coeur, ce qui
sauve de l'espace mémoire. Enfin, quand une bibliothèque de fonction est
déboguée ou améliorée, vous n'avez besoin que de recompiler cette bibliothèque,
au lieu d'avoir à recompiler tous les programmes utilisant la fonction
207,8 → 212,8
raisons&nbsp;: historique, éducationnel et technique. Historique parce que les
anciennes versions de LFS liaient statiquement tous les programmes de ce
chapitre. Educationnel parce que connaître la différence est utile. Technique
parce que nous gagnons un élément d'indépendance de lhôte. Néanmois, il est bon
de rappeller qu'une construction complère et réussie de LFS peut toujours
parce que nous gagnons un élément d'indépendance sur l'hôte. Néanmoins, il est bon
de rappeler qu'une construction complète et réussie de LFS peut toujours
s'achever lorsque les deux premiers packages sont liés dynamiquement.</para>
 
</sect2>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/patch.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Patch-&patch-version;</title>
<?dbhtml filename="patch.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &patch-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &patch-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &patch-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &patch-compsize-tools;</screen>
 
&aa-patch-shortdesc;
&aa-patch-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/creatingstage1dir.xml
15,13 → 15,13
lieu du simplissime "tools", vous pouvez utiliser quelque chose comme
"tools-for-lfs".</para>
 
<para>Créez le répertoire requis en lançant ce qui suit:</para>
<para>Créez le répertoire requis en lançant ce qui suit&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>mkdir $LFS/tools</userinput></screen>
 
<para>La prochaine étape consiste en la création d'un lien symbolique
<filename>/tools</filename> sur l'hôte système. Il pointera vers le répertoire
que nous venons de créer sur la partition LFS:</para>
que nous venons de créer sur la partition LFS&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>ln -s $LFS/tools /</userinput></screen>
 
34,7 → 34,7
 
<note><para>Etudiez la commande ci-dessus attentivement. Elle peut être
étonnante à première vue. La commande <userinput>ln</userinput> dispose d'une
syntaxe variant, donc assurez-vous de vérifier la page man de ln avant
syntaxe variable, donc assurez-vous de vérifier la page man de ln avant
d'indiquer qu'elle est erronée.</para></note>
 
</sect1>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/adding-user.xml
3,7 → 3,7
<?dbhtml filename="addinguser.html" dir="chapter05"?>
 
<para>Lorsque vous êtes connecté en tant que <emphasis>root</emphasis>, faire
une seule erreur peut endommagé ou même bloqué votre serveur. Donc, nous
une seule erreur peut endommager ou même bloquer votre serveur. Donc, nous
vous recommandons de construire les package de ce chapitre en tant
qu'utilisateur non privilégié. Vous pouvez utiliser votre propre nom
d'utilisateur, mais pour rendre plus facile la préparation d'un environnement
10,7 → 10,7
de travail sain, nous allons créer un nouvel utilisateur
<emphasis>lfs</emphasis> et utiliser celui-ci lors du processus d'installation.
En tant que <emphasis>root</emphasis>, lancez les commandes suivantes pour
ajouter un nouvel utilisateur:</para>
ajouter un nouvel utilisateur&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>useradd -s /bin/bash -m lfs
passwd lfs</userinput></screen>
17,18 → 17,18
 
<para>Maintenant, donnez à ce nouvel utilisateur <emphasis>lfs</emphasis> tous
les droits sur le répertoire <filename>$LFS/tools</filename> en l'enregistrant
comme propriétaire du fichier:</para>
comme propriétaire du fichier&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>chown lfs $LFS/tools</userinput></screen>
 
<para>Si vous utilisez un répertoire de travail partagé, faites que
l'utilisateur <emphasis>lfs</emphasis> en soit le propriétaire:</para>
l'utilisateur <emphasis>lfs</emphasis> en soit le propriétaire:&nbsp;</para>
 
<screen><userinput>chown lfs $LFS/sources</userinput></screen>
 
<para>Ensuite, connectez-vous en tant qu'utilisateur <emphasis>lfs</emphasis>.
Ceci peut être fait via une console virtuelle, un gestionnaire d'affichage ou
avec la commande de substitution d'utilisateur:</para>
avec la commande de substitution d'utilisateur&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>su - lfs</userinput></screen>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/coreutils.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Coreutils-&coreutils-version;</title>
<?dbhtml filename="coreutils.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &coreutils-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &coreutils-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &coreutils-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &coreutils-compsize-tools;</screen>
 
&aa-coreutils-shortdesc;
&aa-coreutils-dep;
32,7 → 32,7
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>RUN_EXPENSIVE_TESTS=yes</userinput>&nbsp;: Ceci
indique à la suite de tests de lancer plusieurs tests supplémentaires considérés
habituellement longs sur certaines plateformes. Néanmoins, elles ne sont
habituellement longs sur certaines plate-formes. Néanmoins, elles ne sont
généralement pas un problème sous Linux.</para></listitem>
</itemizedlist>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/sed.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Sed-&sed-version;</title>
<?dbhtml filename="sed.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &sed-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &sed-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &sed-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &sed-compsize-tools;</screen>
 
&aa-sed-shortdesc;
&aa-sed-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/kernelheaders.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Linux-&kernel-version; headers</title>
<?dbhtml filename="kernel-headers.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &kernel-time-headers;
Estimation de l'espace disque requis: &kernel-compsize-headers;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &kernel-time-headers;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &kernel-compsize-headers;</screen>
 
&aa-kernel-shortdesc;
&aa-kernel-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/dejagnu.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer DejaGnu-&dejagnu-version;</title>
<?dbhtml filename="dejagnu.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &dejagnu-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &dejagnu-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &dejagnu-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &dejagnu-compsize-tools;</screen>
 
&aa-dejagnu-shortdesc;
&aa-dejagnu-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/make.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Make-&make-version;</title>
<?dbhtml filename="make.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &make-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis: &make-compsize-tools;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &make-time-tools;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &make-compsize-tools;</screen>
 
&aa-make-shortdesc;
&aa-make-dep;
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/binutils-pass1.xml
40,7 → 40,7
<note><para>Si vous voulez que les valeurs SBU listées dans le reste du livre
vous soient utiles, vous devez mesurer le temps pris pour construire ce package.
Pour cela, vous pouvez faire quelque chose comme ça&nbsp;:
achieve this easily, you could do something like:
 
<userinput>time { ./configure ... &amp;&amp; ... &amp;&amp; ... &amp;&amp; make install; }</userinput>.</para></note>
 
<para>Maintenant, préparez la compilation de Binutils&nbsp;:</para>
51,11 → 51,11
<para>La signification des options de configure est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--prefix=/tools</userinput>: Ceci indique au script
<listitem><para><userinput>--prefix=/tools</userinput>&nbsp;: Ceci indique au script
configure de se préparer à installer les programmes Binutils dans le répertoire
<filename>/tools</filename>.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>--disable-nls</userinput>: Ceci désactive
<listitem><para><userinput>--disable-nls</userinput>&nbsp;: Ceci désactive
l'internationalisation (un mot généralement abrégé en i18n). Nous n'en avons pas
besoin pour nos programmes statiques et <emphasis>nls</emphasis> cause souvent
des problèmes lors d'une édition des liens en statique.</para></listitem>
69,12 → 69,12
<para>La signification des paramètres de make est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>configure-host</userinput>: Ceci force tous les
<listitem><para><userinput>configure-host</userinput>&nbsp;: Ceci force tous les
sous-répertoires à être immédiatement configurés. Une construction statique
échouera sans ça. Nous utilisond donc cette option pour contourner le
échouera sans ça. Nous utilisons donc cette option pour contourner le
problème.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>LDFLAGS="-all-static"</userinput>: Ceci indique à
<listitem><para><userinput>LDFLAGS="-all-static"</userinput>&nbsp;: Ceci indique à
l'éditeur de liens que tous les programmes Binutils devraient être liés
statiquement. Néanmoins, en étant strict, <userinput>"-all-static"</userinput>
est tout d'abord passé au programme <emphasis>libtool</emphasis> qui passe
94,11 → 94,11
<para>La signification des paramètres de make est&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>-C ld clean</userinput>: Ceci indique au programme
<listitem><para><userinput>-C ld clean</userinput>&nbsp;: Ceci indique au programme
make de supprimer tous les fichiers compilés mais seulement dans le répertoire
<filename>ld</filename>.</para></listitem>
 
<listitem><para><userinput>-C ld LDFLAGS="-all-static" LIB_PATH=/tools/lib</userinput>:
<listitem><para><userinput>-C ld LDFLAGS="-all-static" LIB_PATH=/tools/lib</userinput>&nbsp;:
Cette option reconstruit tout ce qui se trouve dans le sous-répertoire
<filename>ld</filename>. Spécifier la variable makefile LIB_PATH en ligne de
commande nous autorise à écraser la valeur par défaut et à la faire pointer vers
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter05/binutils-pass2.xml
2,8 → 2,8
<title>Installer Binutils-&binutils-version; - Pass 2</title>
<?dbhtml filename="binutils-pass2.html" dir="chapter05"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &binutils-time-tools-pass2;
Estimation de l'espace disque requis: &binutils-compsize-tools-pass2;</screen>
<screen>Estimation du temps de construction&nbsp;: &binutils-time-tools-pass2;
Estimation de l'espace disque requis&nbsp;: &binutils-compsize-tools-pass2;</screen>
 
<sect2><title>&nbsp;</title><para>&nbsp;</para></sect2>
 
31,7 → 31,7
</itemizedlist>
 
<para>Avant de commencer la construction de Binutils, rappellez-vous de
déinitialiser toute variable d'environnement qui surcharge les options
dé-initialiser toute variable d'environnement qui surcharge les options
d'optimisation par défaut.</para>
 
<para>Compilez le package&nbsp;:</para>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter07/hosts.xml
4,12 → 4,12
 
<para>Si une carte réseau doit être configurée, vous devez choisir l'adresse
IP, le nom de domaine pleinement qualifié et les alias possibles à déclarer dans
le fichier /etc/hosts. La syntaxe est la suivante:</para>
le fichier /etc/hosts. La syntaxe est la suivante&nbsp;:</para>
 
<screen>&lt;adresse IP&gt; mon-hôte.mon-domaine.org aliases</screen>
 
<para>Vous devez vous assurer que l'adresse IP se trouve dans la plage d'adresses
réservée aux réseaux privés. Les plages valides sont:</para>
réservée aux réseaux privés. Les plages valides sont&nbsp;:</para>
 
<screen> Classes Réseaux
A 10.0.0.0
24,7 → 24,7
certains programmes pour fonctionner correctement.</para>
 
<para>Si aucune carte réseau ne doit être configurée, créez le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> en lançant la commande:</para>
<filename>/etc/hosts</filename> en lançant la commande&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt; /etc/hosts &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Début de /etc/hosts (version sans carte réseau)
35,7 → 35,7
<userinput>EOF</userinput></screen>
 
<para>Si une carte réseau doit être configurée, créez le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> en lançant la commande:</para>
<filename>/etc/hosts</filename> en lançant la commande&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt; /etc/hosts &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Début de /etc/hosts (version avec carte réseau)
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter07/introduction.xml
6,7 → 6,7
que vous avez installés lors du chapitre 6. La plupart de ces scripts
fonctionneront sans modification, mais un petit nombre vont nécessiter le
paramétrage de fichiers de configurations supplémentaires, car ils ont affaire
à des informations dépendantes du matériel.</para>
avec des informations dépendantes du matériel.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter07/usage.xml
4,8 → 4,8
 
<para>Linux utilise un système de démarrage nommé SysVinit. Il est basé sur le
concept de <emphasis>niveaux d'exécution</emphasis>. Il peut être
extrêmement différent d'un système à l'autre, on ne peut donc pas supposer
que si cela a fonctionné avec &lt;tel distribution&gt;, cela devrait aussi
extrêmement différent d'un système à l'autre et on ne peut donc pas supposer
que si cela a fonctionné avec &lt;telle distribution&gt;, cela devrait aussi
fonctionner de la même manière avec LFS. LFS fait les choses à sa manière, mais
respecte généralement les standards établis.</para>
 
16,16 → 16,16
utilisés. La page man de init décrit ces détails), et chacun d'eux correspond
à ce que l'ordinateur est supposé faire lorsqu'il démarre. Le niveau
d'exécution par défaut est le niveau 3. Voici la description des différents
niveaux d'exécution tels qu'ils sont fréquemment implémentés:</para>
niveaux d'exécution tels qu'ils sont fréquemment implémentés&nbsp;:</para>
 
<literallayout>0: arrête l'ordinateur
1: mode mono-utilisateur
2: mode multi-utilisateur sans réseau
3: mode multi-utilisateur avec le réseau
4: réservé à la personnalisation, sinon identique au niveau 3
<literallayout>0: arrête l'ordinateur&nbsp;;
1: mode mono-utilisateur&nbsp;;
2: mode multi-utilisateur sans réseau&nbsp;;
3: mode multi-utilisateur avec le réseau&nbsp;;
4: réservé à la personnalisation, sinon identique au niveau 3&nbsp;;
5: identique au 4, utilisé généralement pour une connexion graphique (comme
l'xdm de X ou kdm de KDE)
6: redémarre l'ordinateur</literallayout>
l'xdm de X ou kdm de KDE)&nbsp;;
6: redémarre l'ordinateur.</literallayout>
 
<para>L'instruction utilisée pour changer de niveau d'exécution est
<userinput>init &lt;niveau d'exécution&gt;</userinput> où
34,7 → 34,7
L'instruction reboot est simplement un alias, tout comme l'instruction halt
est un alias pour init 0.</para>
 
<para>Il existe un certain nombre de répertoires sous /etc qui ressemblent à
<para>Il existe un certain nombre de répertoires sous /etc qui ressemblent à
rc?.d où ? est le niveau d'exécution et rcsysinit.d qui contient un certain
nombre de liens symboliques. Certains commencent par un K, les autres par un S
et tous ont deux chiffres après la lettre initiale. Le K signifie d'arrêter
44,9 → 44,9
services appropriés sont arrêtés et d'autres sont démarrés.</para>
 
<para>Les véritables scripts sont dans /etc/rc.d/init.d. Ils font tout le
travail et les liens symboliques pointent vers eux. Les liens de d'arrêt et de
travail et les liens symboliques pointent vers eux. Les liens d'arrêt et de
démarrage pointent vers le même script dans /etc/rc.d/init.d. Ceci est dû au
fait que le script peut être appellé avec des paramètres différents tels que
fait que le script peut être appelé avec des paramètres différents tels que
start, stop, restart, reload, status. Quand un lien K est rencontré, le script
approprié est exécuté avec l'argument stop. Quand un lien S est rencontré, le
script idoine est exécuté avec l'argument start.</para>
57,23 → 57,23
derrière cela est que lorsque l'on est sur le point de redémarrer ou d'arrêter
le système, on ne désire rien démarrer, seulement arrêter le système.</para>
 
<para>Voici la description de ce que ces arguments font réaliser aux scripts :</para>
<para>Voici la description de ce que ces arguments font réaliser aux scripts&nbsp;:</para>
 
<itemizedlist>
 
<listitem><para><emphasis>start</emphasis>: le service est démarré.</para></listitem>
<listitem><para><emphasis>start</emphasis>&nbsp;: le service est démarré&nbsp;;</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>stop</emphasis>: le service est arrêté.</para></listitem>
<listitem><para><emphasis>stop</emphasis>&nbsp;: le service est arrêté&nbsp;;</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>restart</emphasis>: le service est arrêté puis
démarré à nouveau.</para></listitem>
<listitem><para><emphasis>restart</emphasis>&nbsp;: le service est arrêté puis
démarré à nouveau&nbsp;;</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>reload</emphasis>: la configuration du service est
<listitem><para><emphasis>reload</emphasis>&nbsp;: la configuration du service est
mise à jour. Ceci est utilisé après la modification du fichier de configuration
d'un service, lorsque le service n'a pas besoin d'être redémarré.</para>
d'un service, lorsque le service n'a pas besoin d'être redémarré&nbsp;;</para>
</listitem>
 
<listitem><para><emphasis>status</emphasis>: indique si le service est lancé et
<listitem><para><emphasis>status</emphasis>&nbsp;: indique si le service est lancé et
avec quel PID.</para></listitem>
 
</itemizedlist>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter07/setclock.xml
8,7 → 8,7
(si l'horloge matérielle est réglée sur GMT), soit ne le fait pas (si votre
horloge matérielle est déjà réglé sur l'heure locale).
Il n'existe pas de moyens pour détecter automatiquement si votre horloge
est réglée sur l'heure GMT ou locale, donc nous avons besoin de le configurer
est réglée sur l'heure GMT ou locale, donc nous avons besoin de la configurer
nous-même.</para>
 
<para>Changer la valeur de la variable <emphasis>UTC</emphasis> ci-dessous
16,7 → 16,7
n'utilise pas l'heure GMT.</para>
 
<para>Créez un nouveau fichier <filename>/etc/sysconfig/clock</filename> en
lançant la commande suivante:</para>
lançant la commande suivante&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt; /etc/sysconfig/clock &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Debut /etc/sysconfig/clock
27,8 → 27,8
<userinput>EOF</userinput></screen>
 
<para>Maintenant, vous voudrez peut-être jeter un oeil sur cette excellente
astuce expliquant comment on gère le temps avec LFS: <ulink
url="&hints-root;time.txt" />. Il explique des points tels que les zones
astuce expliquant comment on gère le temps avec LFS&nbsp;: <ulink
url="&hints-root;time.txt" />. Elle explique des points tels que les zones
horaires, UTC, et la variable d'environnement TZ.</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter07/network.xml
17,7 → 17,7
<para>Si vous êtes sur un réseau, vous pouvez avoir besoin de configurer la
passerelle par défaut de cette machine. Ceci se fait en ajoutant les
bonnes valeurs au fichier /etc/sysconfig/network, en lançant les
commandes suivantes:</para>
commandes suivantes&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt;&gt; /etc/sysconfig/network &lt;&lt; "EOF"</userinput>
GATEWAY=192.168.1.2
35,7 → 35,7
<sect2>
<title>Création des fichiers de configuration d'interfaces</title>
 
<para>Quelles interfaces doivent être activées ou non dépendent des
<para>Les interfaces qui doivent être activées ou non dépendent des
fichiers du répertoire /etc/sysconfig/network-devices. Ce répertoire
contient des fichiers de la forme ifconfig.xyz, où xyz est le nom
de l'interface (comme eth0 ou eth0:1).</para>
46,8 → 46,8
lui indiquant le nouveau chemin.</para>
 
<para>Maintenant, de nouveaux fichiers sont créés dans ce répertoire avec
les informations suivantes. La commande suivante crée un fichier d'exemple
ifconfig.eth0:</para>
les informations ci-dessous. La commande suivante crée un fichier d'exemple
ifconfig.eth0&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt; /etc/sysconfig/network-devices/ifconfig.eth0 &lt;&lt; "EOF"</userinput>
ONBOOT=yes
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter07/hostname.xml
1,18 → 1,18
<sect1 id="ch07-hostname">
<title>Configurer le script localnet</title>
<?dbhtml filename="hostname.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Une partie de ce script configure le nom du système. Ce nom doit
être indiqué dans le fichier /etc/sysconfig/network.</para>
 
<para>Créez le fichier /etc/sysconfig/network et entrez le nom du système
en lançant:</para>
 
<screen><userinput>echo "HOSTNAME=lfs" &gt; /etc/sysconfig/network</userinput></screen>
 
<para><quote>lfs</quote> doit être remplacé par le nom de l'ordinateur.
Vous ne devez pas entrer le FQDN (Fully Qualified Domain Name, nom de domaine
pleinement qualifié) ici. Cette information sera rentrée dans le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> un peu plus tard.</para>
 
</sect1>
<sect1 id="ch07-hostname">
<title>Configurer le script localnet</title>
<?dbhtml filename="hostname.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Une partie de ce script configure le nom du système. Ce nom doit
être indiqué dans le fichier /etc/sysconfig/network.</para>
 
<para>Créez le fichier /etc/sysconfig/network et entrez le nom du système
en lançant&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>echo "HOSTNAME=lfs" &gt; /etc/sysconfig/network</userinput></screen>
 
<para><quote>lfs</quote> doit être remplacé par le nom de l'ordinateur.
Vous ne devez pas entrer le FQDN (Fully Qualified Domain Name, nom de domaine
pleinement qualifié) ici. Cette information sera entrée dans le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> un peu plus tard.</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter08/kernel-inst.xml
3,12 → 3,12
<sect2>
<title>Installation du noyau</title>
 
<para>Construire le noyau implique un certain nombre d'étapes: configuration,
<para>Construire le noyau implique un certain nombre d'étapes&nbsp;: configuration,
compilation et installation. Si vous n'aimez pas la façon dont ce livre
configure le noyau, jetez un oeil sur le fichier <filename>README</filename>
contenu dans les sources du noyau pour d'autres méthodes.</para>
 
<para>Préparez la compilation en lançant la commande suivante:</para>
<para>Préparez la compilation en lançant la commande suivante&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make mrproper</userinput></screen>
 
17,7 → 17,7
<emphasis>chaque</emphasis> compilation du noyau. Vous ne devez pas penser
que le répertoire des sources soit propre juste après avoir été déballé.</para>
 
<para>Configurez le noyau via une interface par menu:</para>
<para>Configurez le noyau via une interface par menu&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make menuconfig</userinput></screen>
 
30,7 → 30,7
partir de votre système hôte (en supposant qu'il soit disponible) vers le
répertoire <filename
class="directory">$LFS/usr/src/linux-&kernel-version;</filename>. Néanmoins,
nous ne recommendons pas cette option. Vous ferez bien mieux d'explorer tous les
nous ne recommandons pas cette option. Vous ferez bien mieux d'explorer tous les
menus de configuration et de créer la configuration de votre propre noyau à
partir de rien.</para>
 
39,20 → 39,20
réside dans le menu "File systems" et est normalement activée par défaut.</para>
 
<para>Il est important de noter que pour être conforme avec les réquisitions de
la mémoire partagée POSIX, nous devons active l'option du système de fichiers
la mémoire partagée POSIX, nous devons activer l'option du système de fichiers
tmpfs et nous devons monter un système de fichiers tmpfs à partir de
<filename>/dev/shm</filename>.</para>
 
<para>Vérifiez les dépendances et créez les fichiers d'information sur
dépendances:</para>
dépendances&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make CC=/opt/gcc-2.95.3/bin/gcc dep</userinput></screen>
 
<para>Compilez l'image du noyau:</para>
<para>Compilez l'image du noyau&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make CC=/opt/gcc-2.95.3/bin/gcc bzImage</userinput></screen>
 
<para>Compilez les pilotes qui ont été configurés comme modules:</para>
<para>Compilez les pilotes qui ont été configurés comme modules&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make CC=/opt/gcc-2.95.3/bin/gcc modules</userinput></screen>
 
64,16 → 64,16
modules.conf et le HOWTO du noyau (<ulink
url="&tldp-root;HOWTO/Kernel-HOWTO.html"/> peuvent aussi vous intéresser.</para>
 
<para>Installez les modules:</para>
<para>Installez les modules&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make CC=/opt/gcc-2.95.3/bin/gcc modules_install</userinput></screen>
 
<para>Comme rien n'est terminé sans documentation, construisez les pages man
venant avec le noyau:</para>
venant avec le noyau&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>make mandocs</userinput></screen>
 
<para>Et installez ces pages:</para>
<para>Et installez ces pages&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cp -a Documentation/man /usr/share/man/man9</userinput></screen>
 
83,14 → 83,14
</para>
 
<para>Le chemin vers le fichier du noyau peut varier suivant la plateforme que
vous utilisez. Lancez la commande suivante pour installer le noyau:</para>
vous utilisez. Lancez la commande suivante pour installer le noyau&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cp arch/i386/boot/bzImage /boot/lfskernel</userinput></screen>
 
<para><filename>System.map</filename> est un fichier de symbôles du noyau.
<para><filename>System.map</filename> est un fichier de symboles du noyau.
Il indique les points d'entrées de chaque fonction dans l'API du noyau, mais
aussi les adresses des structures de données propres noyau en cours
d'exécution. Lancez la commande suivante pour installer le fichier map:</para>
aussi les adresses des structures de données propres au noyau en cours
d'exécution. Lancez la commande suivante pour installer le fichier map&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cp System.map /boot</userinput></screen>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter08/fstab.xml
5,7 → 5,7
<para>Le fichier <filename>/etc/fstab</filename> est utilisé par quelques
programmes pour déterminer les partitions à monter par défaut, quels systèmes de
fichiers sont à vérifier et dans quel ordre. Créer un nouvelle table des
systèmes de fichiers comme ceci:</para>
systèmes de fichiers comme ceci&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt; /etc/fstab &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Début /etc/fstab
37,13 → 37,13
disposer du support requis en interne pour fonctionner -- plus d'informations
là-dessus dans la prochaine section. Merci de noter qu'actuellement très peu de
logiciels utilise la mémoire partagée POSIX. Donc, vous pouvez considérer le
point de montage <filename>/dev/shm</filename> optionnel. Pour plus
point de montage <filename>/dev/shm</filename> comme étant optionnel. Pour plus
d'informations, voir <filename>Documentation/filesystems/tmpfs.txt</filename>
dans le répertoire des sources du noyau.</para>
 
<para>Il existe d'autres lignes que vous pouvez ajouter à votre fichier
<filename>fstab</filename>. Un exemple entre autres est la ligne que vous devez
avoir pour utiliser les périphériques USB:</para>
avoir pour utiliser les périphériques USB&nbsp;:</para>
 
<screen>usbfs /proc/bus/usb usbfs defaults 0 0</screen>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter08/grub.xml
19,7 → 19,7
<para>Plus tôt, nous avons compilé et installé le chargeur de démarrage Grub
pour cette étape. La procédure implique l'écriture de quelques fichiers spéciaux
de Grub en des endroits spécifiques sur le disque dur. Avant d'en arriver là,
nous vous recommendons fortement de créer une disquette de démarrage Grub au cas
nous vous recommandons fortement de créer une disquette de démarrage Grub au cas
où. Insérez une disquette de démarrage vierge et lancez les commandes
suivantes&nbsp;:</para>
 
27,7 → 27,7
dd if=/boot/grub/stage2 of=/dev/fd0 bs=512 seek=1</userinput></screen>
 
<para>Enlevez la disquette et rangez-la dans un endroit sûr. Maintenant, nous
allons lancer le shell <userinput>grub</userinput>:</para>
allons lancer le shell <userinput>grub</userinput>&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>grub</userinput></screen>
 
41,7 → 41,7
disque dur sur <filename>hdc</filename>, ce dernier disque sera malgré tout
(hd1).</para>
 
<para>Utilisant les informations ci-dessus, déterminez la désignation appropriée
<para>En utilisant les informations ci-dessus, déterminez la désignation appropriée
pour votre partition root. Pour l'exemple suivant, nous supposerons que votre
partition root est <filename>hda4</filename>.</para>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter09/getcounted.xml
3,11 → 3,11
<?dbhtml filename="getcounted.html" dir="chapter09"?>
 
<para>Vous voulez être enregistré comme utilisateur de LFS maintenant
que vous avez terminé le livre ? Allez directement sur
que vous avez terminé le livre&nbsp;? Allez directement sur
<ulink url="http://linuxfromscratch.org/cgi-bin/lfscounter.cgi" /> et
enregistrez-vous comme utilisateur LFS en entrant votre nom et la première
version de LFS que vous ayez utilisée.</para>
 
<para>Replongeons nous maintenant dans LFS...</para>
<para>Replongeons-nous maintenant dans LFS...</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter09/theend.xml
13,7 → 13,7
content de savoir que l'on peut gagner quelques dizaines de mégas en enlevant
les symboles de débogage. Ce processus n'a pas d'autre inconvénient que de vous
empêcher de déboguer votre logiciel à l'avenir, ce qui n'a pas d'importance si
vous ne saviez pas comment faire.</para>
vous ne saviez pas comment le faire.</para>
 
<para>Précision&nbsp;: 98% des personnes qui utilisent la commande ci-dessous
n'ont jamais eu de problème. Mais faites une sauvegarde de votre système LFS
25,7 → 25,7
 
<para>Cela étant dit, l'option --strip-debug que nous utilisons est plutôt sans
dommage dans des circonstances normales. Cela ne débarrasse pas les fichiers de
quoique ce soit de vital. Il n'est sûr d'utiliser --strip-all que sur des
quoi que ce soit de vital. Il n'est sûr d'utiliser --strip-all que sur des
programmes classiques (ne pas utiliser sur des bibliothèques - elles seraient
détruites) mais pas aussi sûr et l'espace gagné n'est pas plus grand. Mais si
vous êtes limité en espace disque, quelques octets de plus peuvent aider, alors
38,7 → 38,7
particulière est nécessaire pour s'assurer qu'aucun des binaires que vous allez
modifier n'est en cours d'exécution, ceci incluant le shell bash actif. Donc,
vous devez quitter l'environnement chroot et y rentrer de nouveau avec une
commande chroot modifié&nbsp;:</para>
commande chroot modifiée&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>logout
chroot $LFS /tools/bin/env -i \
51,7 → 51,7
<screen><userinput>/tools/bin/find /{,usr/,usr/local/}{bin,sbin,lib} -type f \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;-exec /tools/bin/strip --strip-debug '{}' ';'</userinput></screen>
 
<para>Un grand nombre de fichiers seront indiqués comme non supporté à cause de
<para>Un grand nombre de fichiers seront indiqués comme non supportés à cause de
leur format de fichier. La plupart d'entre eux sont des scripts au lieu d'être
des binaires. Ces messages peuvent être ignorés sans problème.</para>
 
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter09/whatnow.xml
6,7 → 6,7
trouvé utile.</para>
 
<para>Maintenant que vous avez terminé d'installer votre système LFS, vous êtes
peut-être en train de vous demander "Et maintenant?". Pour répondre à cette
peut-être en train de vous demander "Et maintenant&nbsp;?". Pour répondre à cette
question, nous vous avons préparé une liste de ressources.</para>
 
<itemizedlist>
/branches/LFS-5_0/lfs/chapter09/reboot.xml
22,7 → 22,7
<para>De même, vous pouvez maintenant souhaiter déplacer le contenu de
<filename class="directory">/sources</filename> vers
<filename class="directory">/usr/src/packages</filename> ou quelque chose de
similaire (ou de les supprimer si vous les avez graver sur un CD) et supprimer
similaire (ou de les supprimer si vous les avez gravés sur un CD) et supprimer
le répertoire.</para>
 
<para>Avant de redémarrer, démontons la partition LFS&nbsp;:</para>