Subversion Repositories svn LFS-FR

Compare Revisions

Ignore whitespace Rev 350 → Rev 351

/branches/LFS-4_1/lfs/chapter01/blfssupport.xml
3,9 → 3,9
 
<para>La liste blfs-support est destiné au livre BLFS et après.</para>
 
<para>Ceci inclut les demandes d'aide suivant le livre BLFS, requêtes d'aide
<para>Ceci inclut les demandes d'aide concernant le livre BLFS, requêtes d'aide
pour des packages pas (encore) inclus dans le livre LFS ou le livre BLFS, et
d'autres requêtes et discussion concernant les logiciels qui pourraient être
d'autres requêtes et discussions concernant les logiciels qui pourraient être
installés sur un système LFS.</para>
 
<para>Ceci n'inclut pas les thèmes tels que le prix de la bière, quel matériel
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter01/lfsbook.xml
3,7 → 3,7
 
<para>La liste lfs-book est utilisée pour coordonner la maintenance du livre
LFS. Le trafic sur celle-ci concerne principalement les messages de Bugzilla et
les 'CVS commit'. Il est important que toutes les discussion d'intérêt sur le
les 'CVS commit'. Il est important que toutes les discussion concernant le
développement du livre prennent place sur lfs-dev, et non pas ici.</para>
 
</sect2>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter01/blfsbook.xml
2,7 → 2,7
<title>blfs-book</title>
 
<para>La liste de diffusion blfs-book est utilisée pour coordonner la
maintenance du livre BLFS. Le trafic sur cette liste est principalement des
messages de Bugzilla et des 'CVS commit'.</para>
maintenance du livre BLFS. Le trafic sur cette liste est principalement
constitué des messages de Bugzilla et des 'CVS commit'.</para>
 
</sect2>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter02/aboutsbus.xml
4,7 → 4,7
 
<para>SBU est un acronyme pour <emphasis>Static Bash Units</emphasis>
(c'est-à-dire Unité Statique de Bash). Ils sont notre moyen d'identifier le
temps que prends un package pour être compiler. Pourquoi n'utilisons-nous pas
temps que prends un package pour être compilé. Pourquoi n'utilisons-nous pas
times comme tout le monde?</para>
 
<para>Le plus gros problème est que times n'est pas précis. Un grand nombre de
15,12 → 15,12
utiliser <emphasis>Static Bash Unit</emphasis> ou <emphasis>SBU</emphasis>.
</para>
 
<para>Cela fonctionne ainsi: le tout premier package compiler dans ce livre
<para>Cela fonctionne ainsi: le tout premier package compilé dans ce livre
est Bash dans le chapitre 5 et il sera lié statiquement. Le temps pris pour la
compilation de ce package sera la base et composera un SBU. Tous les autres
temps de compilation sont relatifs au temps qu'il a fallu pour compiler Bash.
Par exemple, GCC-3.2 prends environ 9,5 SBUs et il est prouvé que ce nombre
est assez régulier parmi les différents systèmes. Donc, multipliez 9,5 par
est assez constant sur les différents systèmes. Donc, multipliez 9,5 par
le nombre de secondes que Bash a pris pour s'installer (la valeur de SBU) et
vous obtiendrez une approximation assez proche du temps que GCC prendra pour
être installé sur votre système.</para>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter03/mounting.xml
22,7 → 22,7
<para>Remplacez <filename>xxx</filename> avec la désignation de la partition
LFS.</para>
 
<para>Si vous avez décidez d'utiliser de multiples partitions pour LFS (disons
<para>Si vous avez décidé d'utiliser de multiples partitions pour LFS (disons
une pour <filename>/</filename> et une autre pour <filename>/usr</filename>),
montez-les ainsi:</para>
 
34,8 → 34,8
<para>Bien sûr, remplacez <filename>xxx</filename> et <filename>yyy</filename>
avec les noms de partitions appropriés.</para>
 
<para>Maintenant que nous nous sommes créés un endroit pour travailler, nous
sommes prêt à télécharger les packages.</para>
<para>Maintenant que nous avons créé un endroit pour travailler, nous
sommes prêts à télécharger les packages.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter03/creatingpart.xml
5,7 → 5,7
<para>Pour construire notre nouveau système Linux, nous allons avoir besoin
de place: une partition de disque vide. Si vous n'avez pas de partition libre,
et aucune place sur tous vos disques durs pour en créer une, alors vous
pouvez créer sur la même partition que celle où votre distribution courante est
pouvez créer LFS sur la même partition que celle où votre distribution courante est
installée. Cette procédure n'est pas recommandée pour une première installation
de LFS, mais si vous êtes en manque de place disque, et que vous êtes courageux,
jetez un oeil sur l'astuce
19,8 → 19,8
 
<para>Comme nous n'avons jamais assez de RAM dans notre système, c'est une bonne
idée d'utiliser une petite partition disque en tant qu'espace d'échange (swap)
-- cette espace est utilisée par le noyau pour stocker des données utilisées
pour faire de la place en mémoire pour des choses plus urgentes. La partition
-- cet espace est utilisé par le noyau pour stocker des données rarement utilisées
afin de faire de la place en mémoire pour des choses plus urgentes. La partition
swap de votre système LFS peut être la même que celle de votre système hôte,
de façon à ce que vous n'ayez pas à en créer une autre si votre système hôte
en utilise déjà une.</para>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter04/introduction.xml
7,18 → 7,17
correspondent à des versions de logiciel qui fonctionnent, et qui sont la base
du livre. N'hésitez pas à essayer de nouvelles versions, mais si vous avez des
problèmes avec ces versions, merci d'essayer la version recommandée avant
d'envoyer des rapports de bugs.</para>
d'envoyer des rapports de bogues.</para>
 
<para>Toutes les URLs, lorsque c'était possible, réfèrent au page de projet sur
<para>Toutes les URLs, lorsque c'est possible, se réfèrent aux pages du projet sur
<ulink url="http://www.freshmeat.net">Freshmeat.net</ulink>. Les pages
Freshmeat vous donneront un accès simple aux sites officiels de téléchargement
ainsi que les sites web des projets, listes de diffusion, journaux de
ainsi qu'aux sites web des projets, listes de diffusion, journaux de
modifications, et plus encore.</para>
 
<para>Pour votre confort, au début de la liste se trouve un lien vers un fichier
que vous pouvez utiliser avec le programme <ulink
url="http://wget.sunsite.dk">wget</ulink>. Utiliser ce fichier et le programme
<userinput>wget</userinput> rendra simple le téléchargement de tous fichiers en
que vous pouvez utiliser avec le programme <ulink url="http://wget.sunsite.dk">wget</ulink>. L'utilisation de ce fichier et le programme
<userinput>wget</userinput> rendront simple le téléchargement de tous fichiers en
une seule fois, plutôt que d'avoir à télécharger chaque package individuellement
et manuellement.</para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/introduction.xml
3,7 → 3,7
<?dbhtml filename="introduction.html" dir="chapter05"?>
<para>Dans ce chapitre, nous allons compiler et installer un système
Linux minimaliste. Ce système ne contiendra que les outils nécessaires
Linux minimal. Ce système ne contiendra que les outils nécessaires
pour être capable de commencer la construction du système LFS final
dans le prochain chapitre.</para>
 
17,13 → 17,14
est de savoir exactement quelle est l'utilité de chaque package et
pourquoi l'utilisateur ou le système en a besoin. Pour cette raison,
une courte description du contenu de chaque package est fournie juste
après les instructions d'installation.</para>
avant les instructions d'installation.</para>
<para>Plusieurs des packages sont corrigés avant d'être compilés, mais seulement
dans le cas où celui-ci corrige un problème. Souvent, le correctif est
nécessaire à la fois dans ce chapitre et dans le suivant, mais quelque fois dans
seulement un des deux. Donc, ne vous inquiétez pas lorsque des instructions pour
un correctif téléchargé semble manqué.</para>
<para>Plusieurs packages sont corrigés avant d'être compilés, mais seulement
dans le cas où la correction est nécessaire pour résoudre un problème.
Souvent, le correctif est nécessaire à la fois dans ce chapitre et dans le
suivant, mais quelque fois dans seulement un des deux.
Donc, ne vous inquiétez pas lorsque des instructions pour un correctif
téléchargé semblent manquer.</para>
 
<para>Pendant l'installation de la plupart des packages, vous verrez, très
probablement, toutes sortes de messages d'avertissement du compilateur
40,7 → 41,7
<para><screen><userinput>echo $LFS</userinput></screen></para>
<para>Assurez-vous que la sortie contient le bon répertoire vers le point de
<para>Assurez-vous que le résultat contient le bon répertoire vers le point de
montage de la partition LFS, qui est <filename
class="directory">/mnt/lfs</filename> si vous avez suivi notre exemple.</para>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/bash-inst.xml
35,7 → 35,7
 
<listitem><para><userinput>--prefix=$LFS/static</userinput> : Cette option
installe tous les fichiers Bash sous le répertoire <filename
class="directory">$LFS/static</filename>, qui devient le répertoire <filename
class="directory">$LFS/static</filename>, qui deviendra le répertoire <filename
class="directory">/static</filename> lorsque nous nous placerons sous chroot
lors du redémarrage sous LFS.</para></listitem>
 
50,8 → 50,8
parce que nous réinstallerons néanmoins Bash dans le chapitre 6, où nous
utiliserons libncurses), mais c'est un bon test pour s'assurer que le package
Ncurses a été installé proprement. Dans le cas contraire, vous aurez des
problèmes sur ce chapitre lorsque vous installez le package Texinfo. Ce package
nécessite ncurses, et termcap ne peut pas être utilisé ici.
problèmes sur ce chapitre lorsque vous installerez le package Texinfo. Ce
package nécessite ncurses, et termcap ne peut pas être utilisé ici.
</para></listitem>
</itemizedlist>
 
63,8 → 63,8
 
<para><screen><userinput>make install</userinput></screen></para>
 
<para>Si la phase <userinput>make install</userinput> se termine quelque chose
comme:</para>
<para>Si la phase <userinput>make install</userinput> se termine par quelque
chose comme:</para>
 
<blockquote><screen>install-info: unknown option `--dir-file=/mnt/lfs/usr/info/dir'
usage: install-info [--version] [--help] [--debug] [--maxwidth=nnn]
79,7 → 79,7
 
<para>alors cela veut dire que vous utilisez probablement Debian-2.2 (potato),
et que vous avez une ancienne version du package texinfo et les pages info ne
peuvent pas être installés à ce moment. Cette erreur n'est pas un problème car
peuvent pas être installées à ce moment. Cette erreur n'est pas un problème car
les pages info seront installées lors de la recompilation dynamique de bash au
chapitre 6, donc nous pouvons l'ignorer. Il est indiqué que la version courante
de Debian (3.0; aussi connu sous le nom de Woody) n'a pas ce problème.</para>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/bzip2-inst.xml
3,7 → 3,7
<sect2>
<title>Installation de Bzip2</title>
 
<para>Comme le package Bzip2 n'a pas de script configure, nous pouvons le
<para>Comme le package Bzip2 n'a pas de script configure, nous ne pouvons pas le
préparer pour la compilation. A la place, nous lançons seulement le programme
<userinput>make</userinput> et commençons la compilation, avec quelques
variables modifiées pour convenir à notre environnement:</para>
14,7 → 14,7
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>CC="gcc -static -s"</userinput> : Le package Bzip2
n'honore pas la variable <emphasis>LDFLAGS</emphasis>, donc au lieu de
n'utilise pas la variable <emphasis>LDFLAGS</emphasis>, donc au lieu de
configurer la variable <emphasis>CC</emphasis> définissant le compilateur à
utiliser. L'option <emphasis>-static</emphasis> indique au compilateur de lier
tous les programmes statiquement.</para></listitem>
24,7 → 24,7
 
<para><screen><userinput>make PREFIX=$LFS/static install</userinput></screen></para>
 
<para>La signification de l'option make:</para>
<para>La signification de l'option make est:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>PREFIX=$LFS/static</userinput> : Au lieu de passer
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/whystatic.xml
2,7 → 2,7
<title>Pourquoi utiliser une édition de lien statique ?</title>
<?dbhtml filename="whystatic.html" dir="chapter05"?>
<para>La plupart des programmes réalisent, en dehors de leur fonctionnalités
<para>La plupart des programmes réalisent, en dehors de leur fonctions
spécifiques, un certain nombre d'opérations communes et triviales, telles que
allouer de la mémoire, rechercher des répertoires, ouvrir et fermer des
fichiers, les lire et les écrire, gérer des mots, chercher des modèles, calculer
12,54 → 12,74
ce qu'elle contient, jetez un oeil sur <filename>glibc/index.html</filename>
quelque part sur votre système hôte.</para>
 
<para>There are two ways of linking the functions from a library to a program
that uses them: statically or dynamically. When a program is linked
statically, the code of the used functions is included in the executable,
resulting in a rather bulky program. When a program is dynamically linked,
what is included is a reference to the linker, the name of the library, and
the name of the function, resulting in a much smaller executable. This
executable has the disadvantage of being somewhat slower than a statically
linked one, as the linking at run time takes a few moments.</para>
<para>
Il existe deux manières d'attacher les fonctions des librairies aux programmes
qui les utilisent : statiquement ou dynamiquement.
Quand un programme est lié statiquement, le code des fonctions utilisées est
inclus dans l'exécutable, le résultat est un programme assez volumineux.
Quand un programme est lié dynamiquement, il n'inclus qu'une référence pour le
programme d'attachement, le nom de la bibliothèque etcelui de la fonction,
ceci produit un exécutable beaucoup plus petit. Cet exécutable a l'inconvénient
d'être quelques peus plus lent qu'un programme lié statiquement car l'attachement au moment de l'exécution prend un peu de temps.
</para>
 
<para>Aside form this small drawback, dynamic linking has two major advantages
over static linking. First, you need only one copy of the executable library
code on your hard disk, instead of having many copies of the same code included
into a whole bunch of programs -- thus saving disk space. Second, when several
programs use the same library function at the same time, only one copy of the
function's code is required in core -- thus saving memory space.</para>
<para>
En contrepartie de ce léger inconvénient, l'attachement dynamique a deux
avantages majeurs par rapport à l'attachement statique. Premièrement vous
n'avez besoin qued'une seule copie du code de la bibliothèque sur votre disque,
plutôt que d'avoir de multiples copies du même code incluses dans un grand
nombre de programmes -- ce qui préserve l'espace disque. Deuxièmement,
lorsque plusieurs programmes utilisent la même fonction de bibliothèque en même temps, une seule copie du code de cette fonction sera nécéssaire en mémoire
-- ce qui préserve l'espace mémoire.
</para>
 
<para>Nowadays saving a few megabytes of space may not seem like much, but
many moons ago, when disks were measured in megabytes and core in kilobytes,
such savings were essential. It meant being able to keep several programs in
core at the same time and to contain an entire Unix system on just a few disk
volumes.</para>
<para>
De nos jours, sauver quelques mégabytes d'espace ne semble pas grand chose,
mais, il y a bien des lunes, lorsque les disques étaient mesurés en
mégabytes et la mémoire en kilobytes, une telle sauvagarde était primordiale.
Il s'agissait d'être capable de conserver plusieurs programmes en mémoire en
même temps et de faire tenir un système Unix complet sur peu de volume
disques.
</para>
 
<para>A third but minor advantage of dynamic linking is that when a library
function gets a bug fixed, or is otherwise improved, you only need to recompile
this one library, instead of having to recompile all the programs that make use
of the improved function.</para>
<para>
Une troisième avantage, mineur celui là, de l'attachement dynamique est que
lorsqu'une bibliothèque voit un bogue réparer ou est améliorée, vous devez
seulement recompiler la bibliothèque elle même, sans avoir à recompiler tous
les programmes qui utilisent la fonction améliorée.
</para>
<para>In summary we can say that dynamic linking trades run time against
memory space, disk space, and recompile time.</para>
<para>
En résumé, nous pouvons dire que l'attachement dynamique troc de la vitesse
d'éxécution contre de l'espace mémoire et disque ainsi que du temps de
re-compilation.
</para>
 
<para>But if dynamic linking saves so much space, why then are we linking
all programs in this chapter statically? The reason is that we won't be
compiling a temporary <filename>glibc</filename> here. And we avoid doing this
simply to save some time -- around 14 SBUs. Another reason is that the
Glibc version on the LFS system might not be compatible with the Glibc on
the host system. Applications compiled against your host system's Glibc
version may not run properly (or at all) on the LFS system.</para>
<para>
Mais alors, si l'attachement dynamique gagne autant d'espace, pourquoi allons
nous attacher statiquement tous les programmes de ce chapitre ?
La raison est que nous ne voulons pas compiler une <filename>glibc</filename>
temporaire ici. Et nous faisons cela juste pour gagner un peu de temps
-- environ 14 SBUs. Une autre raison est que la version de la Glibc du
système LFS pourrait ne pas être compatible avec celle de notre système hôte.
Les applicationc compilées avec la Glibs de notre système hôte risqueraient
de ne pas fonctionner proprement (ou même pas du tout) sur le système LFS
</para>
 
<para>This means that the tools compiled in this chapter will have to be
self-contained, because when later on we chroot to the LFS partition the
GNU library won't be available. That is why we use the
<userinput>-static</userinput>, <userinput>--enable-static-link</userinput>,
and <userinput>--disable-shared</userinput> flags throughout this chapter, to
ensure that all executables are statically linked. When we come to the next
chapter, almost the first thing we do is build <filename>glibc</filename>, the
main set of system libraries. Once this is done, we can link all other programs
dynamically (including the ones installed statically in this chapter) and
take advantage of the space saving opportunities.</para>
<para>
Cela signifie que les outils compilés dans ce chapitre devront être autonomes,
car quand, plus tard, nous chagerons de racine pour notre partition LFS la
bibliothèque GNU de notre système hôte ne sera plus accessible. C'est la raison
pour laquelle nous utilisons les flags <userinput>-static</userinput>,
<userinput>--enable-static-link</userinput>, et <userinput>--disable-shared
</userinput> tout au long de ce chapitre, pour s'assurer que tous les
éxécutables seront liés statiquement. Lorsque nous arriverons au chapitre
suivant, une des premières choses que nous ferons sera de construire la
<filename>glibc</filename>, la plus importante des bibliothèques du système.
Une fois cela fait, nous pourrons lier tous les autres programmes dynamiquement
(y compris ceux installé statiquement dans ce chapitre) et retrouver l'avantage
du gain de place apporté.
</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/setting-environment.xml
19,7 → 19,7
nouvellement créés auront les bonnes permissions. Pour être plus spécifique,
seul le propriétaire du fichier aura la permission d'écriture sur les nouveaux
fichiers et répertoires. Les autres utilisateurs du système auront le droit de
lire et le droit d'exécuter les répertoires. Il est conseillé de garder ce
lire et le droit de traverser les répertoires. Il est conseillé de garder ce
paramétrage tout au long de l'installation LFS.</para>
 
<para>La variable LFS doit bien sûr être configuré au point de montage que vous
32,10 → 32,10
"POSIX" durant ce chapitre peut poser des problèmes si vous sortez de
l'environnement chroot et souhaitez y retourner plus tard. En positionnant
LC_ALL à "POSIX" ("C" est un alias pour "POSIX"), nous nous assurons que tout
fonctionnera comme attendue dans l'environnement chroot.</para>
fonctionnera comme attendu dans l'environnement chroot.</para>
 
<para>CC est une variable que nous initialisons pour prévenir que des symbôles
de débuggage soient compilés dans les packages statiques. En omettant ces
<para>CC est une variable que nous initialisons pour éviter que des symbôles
de débogage ne soient compilés dans les packages statiques. En omettant ces
symbôles, nous sauvons de l'espace disque et diminuons le temps de construction.
</para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/shellutils-inst.xml
34,7 → 34,7
d'être connecté en tant que root pour pouvoir installer <filename>su</filename>
de la façon que Sh-utils le souhaite, c'est-à-dire en suid root. Parce que nous
n'avons pas besoin de <filename>su</filename> lors du chapitre 6, et que de
toute façon <filename>su</filename> sera correctement installé quand nous
toutes façons <filename>su</filename> sera correctement installé quand nous
réinstallerons Sh-utils lors du chapitre 6.</para>
 
</sect2>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/binutils-inst.xml
21,11 → 21,11
 
<para><screen><userinput>../binutils-&binutils-version;/configure --prefix=$LFS/static --disable-nls</userinput></screen></para>
 
<para>La raison des nouvelles options de configure sont:</para>
<para>La signification des nouvelles options de configure est:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--disable-nls</userinput> : Cette option désactive
l'internationalisation (aussi connu comme i18n). Nous n'avons pas besoin pour
l'internationalisation (aussi connu comme i18n). Nous n'en avons pas besoin pour
nos programmes statiques, et nls ne cause pas souvent de problèmes lorsque vous
liez statiquement.</para></listitem>
</itemizedlist>
41,8 → 41,8
comment on indique à Binutils que tous les programmes doivent être liés
statiquement. Mettre en place la variable <emphasis>LDFLAGS</emphasis> est la
façon commune de spécifier que nous voulons un lien statique, néanmoins sa
valeur et la façon dont il est configuré n'est pas obligatoirement la même.
Vous verrez avec les packages restant qu'il existe différentes versions de
valeur et la façon dont elle est configurée n'est pas obligatoirement la même.
Vous verrez avec les packages restant qu'il existe différentes manières de
configurer la version <emphasis>LDFLAGS</emphasis>.</para></listitem>
</itemizedlist>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/gcc-inst.xml
8,11 → 8,11
 
<para>Ce package est connu pour mal se comporter si ses options d'optimisation
par défaut ont été changées (incluant les options -march et -mcpu). Donc, si
vous avez défini des variables d'environnement qui supplémentent les
vous avez défini des variables d'environnement qui surchargent les
optimisations par défaut, telles que CFLAGS et CXXFLAGS, nous vous recommandons
de les supprimer ou de les modifier lors de la construction de GCC.</para>
 
<para>Il est recommandé par la documentation d'installation de GCC pour
<para>Il est recommandé par la documentation d'installation de GCC de
construire GCC en dehors du répertoire source dans un répertoire dédié:</para>
 
<para><screen><userinput>mkdir ../gcc-build
25,13 → 25,13
&nbsp;&nbsp;&nbsp;--with-as=$LFS/static/bin/as \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;--with-ld=$LFS/static/bin/ld</userinput></screen></para>
 
<para>La signification des options de configure sont:</para>
<para>Les significations des options de configure sont:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>--prefix=/static</userinput>: Ceci n'est PAS une
erreur. GCC contient en dur quelques chemins lors de la compilation et donc nous
avons besoin de donner le préfixe <filename class="directory">/static</filename>
lors du stage configure. Nous passerons le vrai préfixe d'installation
lors de l'étape configure. Nous passerons le vrai préfixe d'installation
(<filename class="directory">$LFS/static</filename>) lors de l'étape
d'installation plus tard.</para></listitem>
 
54,7 → 54,7
 
<para><screen><userinput>make BOOT_LDFLAGS="-static" bootstrap</userinput></screen></para>
 
<para>La signification des options de make sont:</para>
<para>Les significations des options de make sont:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>BOOT_LDFLAGS="-static"</userinput>: Ceci est
72,13 → 72,13
 
<para><screen><userinput>make prefix=$LFS/static install-no-fixedincludes</userinput></screen></para>
 
<para>La signification des options de make sont:</para>
<para>Les significationis des options de make sont:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para><userinput>install-no-fixedincludes</userinput>: Ceci empêche le
script fixincludes d'être executé. L'empêcher est nécessaire. L'installation de
GCC lance normalement le script fixincludes, qui cherchera sur votre système
les fichiers d'entête qui ont besoin d'être corrigé. Il peut penser que les
les fichiers d'entête qui ont besoin d'être corrigés. Il peut penser que les
fichiers d'entête de Glibc de votre système hôte doivent être corrigés. Si
c'est le cas, il les corrigera et les placera dans
<filename>$LFS/static/lib/gcc-lib/i686-pc-linux-gnu/3.2</filename>. Plus tard
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/grep-inst.xml
15,7 → 15,7
<listitem><para><userinput>--disable-perl-regexp:</userinput> Cette option de
configure s'assure que Grep n'est pas lié avec la bibliothèque PCRE, qui n'est
souvent disponible qu'en tant que bibliothèque dynamique dans les distributions.
N pas utiliser cette option peut résulter en une erreur de compilation.
Ne pas utiliser cette option peut résulter en une erreur de compilation.
</para></listitem>
</itemizedlist>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/utillinux-inst.xml
9,10 → 9,11
 
<para><screen><userinput>make -C lib</userinput></screen></para>
 
<para>Nous avons seulement besoin de monter (<filename>mount</filename>) et
démonter (<filename>umount</filename>) les programmes à ce moment, donc nous ne
pourrons pas compiler le package entier. Compilez ces deux programmes en lançant
la commande suivante:</para>
<para>
Nous avons seulement besoin des programmes <filename>mount</filename> (monte) et
<filename>umount</filename> (démonte) pour l'instant, donc nous ne
compilerons pas le package entier.
Compilez ces deux programmes en lançant la commande suivante:</para>
 
<para><screen><userinput>make -C mount mount umount</userinput></screen></para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/fileutils-inst.xml
3,9 → 3,9
<sect2>
<title>Installation de Fileutils</title>
 
<para>Il existe un bug connu avec la fonction atexit() dans glibc-2.2.3
lorsqu'il est compilé avec gcc-2.95.3. Ce bug ne se produit que sur certains
systèmes (principalement AMD, mais pas seulement). Ce bug donne des erreurs de
<para>Il existe un bogue connu avec la fonction atexit() dans glibc-2.2.3
lorsqu'il est compilé avec gcc-2.95.3. Ce bogue ne se produit que sur certains
systèmes (principalement AMD, mais pas seulement). Ce bogue donne des erreurs de
segmentation dans fileutils-4.1 lorsque celui-ci est compilé statiquement. Ce
correctif fait que on_exit() soit appelé à la place de atexit().</para>
 
12,14 → 12,14
<para>Noter que, dans certains cas, utiliser ce correctif aboutira à une
impossibilité de compiler, même si votre système dispose d'un
processeur AMD et d'une version Glibc-2.2.3 ou plus récente. Dans ce cas,
vous devrez besoin de supprimer le répertoire fileutils-&fileutils-version; et
de déballer à nouveau l'archive tar. Nous croyons que cela peut être le
vous devrez supprimer le répertoire fileutils-&fileutils-version; et
déballer à nouveau l'archive tar. Nous croyons que cela peut être le
cas si votre distribution a modifié Glibc-2.2.3, mais les détails exacts sont
inconnus.</para>
 
<para>Pour permettre au package de compiler correctement sur des machines
AMD/Glibc-2.2.3, lancez la commande suivante. N'essayez <emphasis>PAS
</emphasis> cette correction si vous n'avez pas Glibc-2.2.3 installé. Cela
</emphasis> cette correction si vous n'avez pas Glibc-2.2.3 installée. Cela
créerait toutes sortes de problèmes de compilation.</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../fileutils-&fileutils-patch-version;.patch</userinput></screen></para>
37,11 → 37,11
 
<para><screen><userinput>make install</userinput></screen></para>
 
<para>Une fois Fileutils installé, vous pouvez tester si le problème d'erreur
<para>Une fois Fileutils installée, vous pouvez tester si le problème d'erreur
de segmentation a été évité en lançant
<userinput>$LFS/static/bin/ls</userinput>. Si cela fonctionne, tout va bien.
Sinon, vous devez refaire l'installation en utilisant le correctif si vous
ne les aviez pas utilisées, ou sans les commandes sed si vous les aviez
ne l'aviez pas utilisé, ou sans les commandes sed si vous les aviez
utilisées.</para>
 
</sect2>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter05/findutils-inst.xml
5,13 → 5,13
 
<para>Le package Findutils est assez ancien et il existe des problèmes lors de
la compilation avec les nouvelles versions de Glibc (Glibc-2.0.x et
supérieures). Vous devez appliquer le correctif qui corrige les problèmes
supérieures). Vous devez appliquer le correctif qui résoud les problèmes
suivants:</para>
 
<itemizedlist>
<listitem><para>Findutils déclare une fonction appelé basename, mais ce nom de
fonction est déjà utilisée par les bibliothèques standards C. Ce correctif
modifie la version Findutils de la fonction basename de façon à ce qu'il se
<listitem><para>Findutils déclare une fonction appelée basename, mais ce nom de
fonction est déjà utilisé par les bibliothèques standards C. Ce correctif
modifie la version Findutils de la fonction basename de façon à ce qu'elle se
nomme maintenant basename2.</para></listitem>
 
<listitem><para>Findutils utilise les bibliothèques d'une façon incorrecte. Il
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter07/introduction.xml
3,10 → 3,10
<?dbhtml filename="introduction.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Ce chapitre va permettre la configuration des scripts de démarrage
que vous avez installé lors du chapitre 6. La plupart de ces scripts fonctionneront
sans modification, mais un petit nombre vont nécessiter le paramétrage de
fichiers de configurations supplémentaires, car ils ont affaire à des
informations dépendant du matériel.</para>
que vous avez installés lors du chapitre 6. La plupart de ces scripts
fonctionneront sans modification, mais un petit nombre vont nécessiter le
paramétrage de fichiers de configurations supplémentaires, car ils ont affaire
à des informations dépendantes du matériel.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter07/usage.xml
80,7 → 80,8
 
<para>Modifiez librement la manière dont le système de démarrage fonctionne
(après tout, il s'agit de votre système LFS). Les fichiers donnés ici
sont simplement un exemple de la manière de faire tout cela proprement (quoi qu'il en
soit, vous pouvez détester ce que nous considérons comme propre).</para>
sont simplement des exemples de la manière de faire tout cela proprement (quoi
qu'il en soit, vous pouvez détester ce que nous considérons comme propre).
</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter07/network.xml
6,7 → 6,7
carte réseau.</para>
 
<para>Si vous ne possédez aucune carte réseau, vous pouvez ne pas créer
les fichiers de configuration en rapport avec celles-ci. Si c'est le
les fichiers de configuration en rapport avec celle-ci. Si c'est le
cas, vous devez supprimer les liens symboliques de <filename>network</filename>
de toutes les répertoires des niveaux d'exécution
(<filename class="directory">/etc/rc.d/rc*.d</filename>)</para>
24,7 → 24,7
GATEWAY_IF=eth0
<userinput>EOF</userinput></screen></para>
 
<para>Les valeurs pour GATEWAY et GATEWAY_IF doivent être changé pour
<para>Les valeurs pour GATEWAY et GATEWAY_IF doivent être changées pour
correspondre à la configuration de votre réseau. GATEWAY contient
l'adresse IP de la passerelle par défaut, et GATEWAY_IF contient
l'interface réseau par laquelle la passerelle par défaut peut être
56,7 → 56,7
BROADCAST=192.168.1.255
<userinput>EOF</userinput></screen></para>
 
<para>Bien sûr, les valeurs de ces variables doivent être changé dans
<para>Bien sûr, les valeurs de ces variables doivent être changées dans
chaque fichier pour correspondre à votre propre configuration.
Si la variable ONBOOT est mise à yes, le script network l'activera lors du
démarrage du système. Pour une quelconque autre valeur, cette interface sera
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter07/loadkeys.xml
6,13 → 6,13
directement dans le noyau à la fin du chapitre 6, alors vous n'avez pas
besoin de lancer le script loadkeys car le noyau a déjà initialisé le
plan de codage pour vous. Vous pouvez toujours le lancer si vous voulez,
cela ne risque pas de vous poser problème. Cela peut même vous être
avantageux de le garder au cas où vous possédez différents noyaux et que
vous ne vous rappellez pas, ou que vous ne voulez pas compiler le
cela ne risque pas de vous poser problème. Cela peut même être
avantageux de le garder au cas où vous posséderiez différents noyaux et que
vous ne vous rappelleriez pas, ou que vous ne voudriez pas compiler le
plan de codage dans chaque noyau installé.</para>
 
<para>Si vous décidez que vous n'en avez pas besoin ou que vous ne voulez
pas utiliser le script loadkeys, supprimer le lien symbolique
pas utiliser le script loadkeys, supprimez le lien symbolique
<filename class="symlink">/etc/rc.d/rcsysinit.d/S70loadkeys</filename>
.</para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter08/kernel-inst.xml
14,7 → 14,7
 
<para>Ceci nous assure que le répertoire du noyau est complètement nettoyé.
L'équipe du noyau recommande que cette commande soit lancée avant
<emphasis>chaque</emphasis> compilation du noyau. Vous ne devez pas vous penser
<emphasis>chaque</emphasis> compilation du noyau. Vous ne devez pas penser
que le répertoire des sources soit propre juste après avoir été déballé.</para>
 
<para>Configurez le noyau via une interface par menu:</para>
21,7 → 21,7
 
<para><screen><userinput>make menuconfig</userinput></screen></para>
 
<para><userinput>make oldconfig</userinput> peut être plus approprié dan
<para><userinput>make oldconfig</userinput> peut être plus approprié dans
certaines situations. Voir le fichier <filename>README</filename> pour plus
d'informations.</para>
 
39,7 → 39,7
 
<para><screen><userinput>make bzImage</userinput></screen></para>
 
<para>Compilez les pilotes qui ont été configuré comme modules:</para>
<para>Compilez les pilotes qui ont été configurés comme modules:</para>
 
<para><screen><userinput>make modules</userinput></screen></para>
 
46,7 → 46,7
<para>Si vous avez l'intention d'utiliser des modules du noyau, vous aurez
besoin d'un fichier <filename>/etc/modules.conf</filename>. L'information sur
les modules et sur la configuration du noyau sont disponibles en général dans la
documentation du noyau, qui est stocké dans
documentation du noyau, qui est stockée dans
<filename>/usr/src/linux-&kernel-version;/Documentation</filename>. La page man
modules.conf et le HOWTO du noyau (<ulink
url="&tldp-root;HOWTO/Kernel-HOWTO.html"/> peuvent aussi vous intéresser.</para>
67,7 → 67,7
 
<para><filename>System.map</filename> est un fichier de symbôles du noyau.
Il indique les points d'entrées de chaque fonction dans l'API du noyau, mais
aussi les adresses des structures de données du noyau pour le noyau en cours
aussi les adresses des structures de données propres noyau en cours
d'exécution. Lancez la commande suivante pour installer le fichier map:</para>
 
<para><screen><userinput>cp System.map /boot</userinput></screen></para>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter08/fstab.xml
27,17 → 27,18
<para>Lorsqu'on ajoute une partition reiserfs, le <userinput>1 1</userinput> à
la fin de la ligne doit être remplacé par <userinput>0 0</userinput>.</para>
 
<para>Pour plus d'informations sur les différents champs présents dans le fichier
fstab, voir <userinput>man 5 fstab</userinput>.</para>
<para>Pour plus d'informations sur les différents champs présents dans le
fichier fstab, voir <userinput>man 5 fstab</userinput>.</para>
 
<para>Il y a d'autres lignes que vous pourriez ajouter à votre fichier fstab.
L'exemple suivant est la ligne que vous devriez avoir si vous utilisez devpts:</para>
L'exemple suivant décrit la ligne que vous devriez avoir si vous utilisez devpts:</para>
<para><screen>devpts /dev/pts devpts gid=4,mode=620 0 0</screen></para>
 
<para>Un autre exemple est la ligne à utiliser pour employer des périphériques USB:</para>
<para>Un autre exemple est la ligne à utiliser pour employer des périphériques
USB:</para>
<para><screen>usbfs /proc/bus/usb usbfs defaults 0 0</screen></para>
 
<para>Ces deux options ne fonctionneront que si vous avez compilé le support adéquat dans votre
noyau.</para>
<para>Ces deux options ne fonctionneront que si vous avez compilé le support
adéquat dans votre noyau.</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter08/lilo.xml
2,9 → 2,9
<title>Rendre son système LFS démarrable</title>
<?dbhtml filename="lilo.html" dir="chapter08"?>
 
<para>Afin de pouvoir démarrer son système LFS, nous avons besoin de
<para>Afin de pouvoir démarrer notre système LFS, nous avons besoin de
mettre à jour notre chargeur de démarrage. Nous avons supposé que votre
système hôte utilise LILO (car c'est le chargeur le plus commun pour
système hôte utilisait LILO (car c'est le chargeur le plus commun pour
le moment).</para>
 
<para>Nous n'allons pas lancer le programme LILO à l'intérieur du chroot.
32,12 → 32,12
<para>&lt;partition&gt; doit être remplacé par l'emplacement de la partition
LFS.</para>
 
<para>Notez également que si vous utilisez reiserfs comme partition racine, la ligne
<userinput>read-only</userinput> devra être changée en <userinput>read-write</userinput>.
</para>
<para>Notez également que si vous utilisez reiserfs comme partition racine, la
ligne <userinput>read-only</userinput> devra être changée en
<userinput>read-write</userinput>.</para>
 
 
<para>Maintenant, mettez à jour le chargeur en lancant:</para>
<para>Maintenant, mettez à jour le chargeur en lançant:</para>
 
<para><screen><userinput>/sbin/lilo -v</userinput></screen></para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter09/whatnow.xml
2,8 → 2,8
<title>Et maintenant?</title>
<?dbhtml filename="whatnow.html" dir="chapter09"?>
 
<para>Nous vous remercions pour avoir lu le livre LFS et espérons que vous avez
trouvé ce livre utile.</para>
<para>Nous vous remercions d'avoir lu le livre LFS et espérons que vous l'avez
trouvé utile.</para>
 
<para>Maintenant que vous avez terminé d'installer votre système LFS, vous êtes
peut-être en train de vous demander "Et maintenant?". Pour répondre à cette
12,7 → 12,7
<itemizedlist>
<listitem><para>Beyond Linux From Scratch</para>
 
<para>Le livre Beyond Linux From Scratch couvre des procédures d'installation
<para>Le livre Beyond Linux From Scratch couvre les procédures d'installation
d'un grand nombre de logiciels en dehors du livre LFS. Le projet BLFS est
disponible sur <ulink url="&blfs-root;"/>.</para></listitem>
 
24,15 → 24,15
 
<listitem><para>Listes de diffusion</para>
 
<para>Il existe plusieurs listes de diffusion où vous pouvez vous abonner si
vous cherchez de l'aide. Voir <xref linkend="ch01-maillists"/> pour plus
d'informations.</para></listitem>
<para>Il existe plusieurs listes de diffusion auxquelles vous pouvez vous
abonner si vous cherchez de l'aide. Voir <xref linkend="ch01-maillists"/> pour
plus d'informations.</para></listitem>
 
<listitem><para>Le Projet de Documentation Linux (Linux Documentation Project)</para>
 
<para>Le but du LDP est de collaborer à tous les problèmes relatifs à la
documentation sur Linux. Le LDP offre une large collection de HOWTO, guides et
pages man; c'est disponible sur <ulink url="&tldp-root;"/>.</para></listitem>
pages man; il est disponible sur <ulink url="&tldp-root;"/>.</para></listitem>
 
</itemizedlist>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/chapter09/reboot.xml
2,10 → 2,6
<title>Redémarrer le système</title>
<?dbhtml filename="reboot.html" dir="chapter09"?>
 
<para>Now that all of the software has been installed, it's time to reboot
the computer. Before we reboot, let's unmount $LFS/proc and the LFS
partition itself by running:</para>
 
<para>Maintenant que tous les logiciels ont été installés, il est temps de
redémarrer l'ordinateur. Avant cela, démontons $LFS/proc et la partition LFS
elle-même en lançant.</para>
/branches/LFS-4_1/lfs/preface/organization.xml
7,9 → 7,10
<sect2>
<title>Partie I - Introduction</title>
 
<para>La première partie done quelques informations importantes, par exemple sur
la façon d'installer, et donne des informations sur le livre (journal des
modifications, remerciements, listes de diffusion associées, et ainsi de suite).
<para>
La première partie donne quelques informations importantes, par exemple sur la
façon d'installer, ainsi que sur le livre (journal des modifications,
remerciements, listes de diffusion associées, et ainsi de suite)
</para>
</sect2>
 
16,33 → 17,41
<sect2>
<title>Partie II - Préparation de la construction</title>
 
<para>La deuxième partie décrit comment préparer le processus de construction:
<para>
La deuxième partie décrit comment préparer le processus de construction:
création d'une partition, téléchargement des packages, et compilation d'outils
temporaires.</para>
temporaires.
</para>
</sect2>
 
<sect2>
<title>Partie III - Construction du système LFS</title>
 
<para>La troisième partie vous guide à travers la construction du système LFS:
<para>
La troisième partie vous guidera à travers la construction du système LFS:
compilation et installation de tous les packages un par un, configuration des
scripts de démarrage et installation du noyau. Le système Linux résultant est la
fondation sur laquelle vous pouvez construire d'autres logiciels, pour étendre
votre système de la façon que vous souhaitez.</para>
scripts de démarrage et installation du noyau. Le système Linux résultant sera
la fondation sur laquelle vous pourrez construire d'autres logiciels, pour
étendre votre système de la façon dont vous le souhaiterez.
</para>
</sect2>
 
<sect2>
<title>Partie IV - Annexes</title>
 
<para>Pour le moment, la quatrième partie consiste en une simple annexe: une
liste alphabétique de tous les packages et donnant leur site officiel de
téléchargement, leur contenu et leur dépendances d'installation.</para>
<para>
Pour le moment, la quatrième partie consiste en une simple annexe: une
liste alphabétique de tous les packages donnant leur site officiel de
téléchargement, leur contenu et leur dépendances d'installation.
</para>
 
<para>(Une grande partie de l'annexe A est intégrée aux parties II et III. Ceci
augmente la taille du livre, mais nous croyons que cela le rends plus facile à
lire. Vous n'avez pas besoin de vous référencer à l'annexe lors de
l'installation. Ce va-et-vient serait gênant, et spécialement si vous lisez la
version texte du livre.)</para>
<para>
(Une grande partie de l'annexe A est intégrée aux parties II et III. Ceci
augmente la taille du livre, mais nous croyons que cela le rend plus facile à
lire. Vous n'avez pas besoin de vous référer à l'annexe lors de
l'installation. Ce va-et-vient serait gênant, et spécialement si vous utilisez
la version texte du livre.)
</para>
</sect2>
 
</sect1>
/branches/LFS-4_1/lfs/preface/prerequisites.xml
2,7 → 2,8
<title>Prérequis</title>
<?dbhtml filename="prerequisites.html" dir="preface"?>
 
<para>Ce livre assume que son lecteur dipose d'un bon ensemble de connaissances
<para>
Ce livre suppose que son lecteur possède un bon ensemble de connaissances
sur l'utilisation et l'installation de systèmes Linux. Avant de commencer à
construire votre système LFS, vous devriez lire les HOWTO suivant:</para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/preface/foreword.xml
9,14 → 9,14
Finalement, j'ai réalisé que si je souhaitais avoir une complète satisfaction de
mon système Linux, je devrais construire mon propre système à partir de rien,
en utilisant uniquement les codes source. Je me suis résolu à n'utiliser aucun
package pré-compilé, aucun CDRom ou disque de démarrage qui auraient installé
quelques utilitaires simples. J'utiliserais mon système Linux courant pour
package pré-compilé, aucun CDRom ou disque de démarrage qui aurait installé
quelques utilitaires simples. J'utiliserai mon système Linux courant pour
développer le mien.</para>
 
<para>Cette idée étrange semblait très difficile à ce moment et m'a souvent
semblé une tâche impossible. Après avoir traité toutes sortes de problèmes,
comme les erreurs de dépendances et de compilation, un système Linux
personnalisé et complètement opérationnel était créé. Je l'ai appelé Linux From
paru une tâche impossible. Après avoir traité toutes sortes de problèmes, comme
les erreurs de dépendances et de compilation, un système Linux personnalisé et
complètement opérationnel était créé. Je l'ai appelé Linux From
Scratch (Linux Par Le Début, ou Linux à Partir de Rien), ou, plus simplement,
LFS.</para>
 
/branches/LFS-4_1/lfs/preface/whoread.xml
19,7 → 19,7
système sans avoir à dépendre d'une implémentation créée par quelqu'un d'autre.
Avec LFS, vous êtes maintenant sur le siège conducteur et êtes capable de
décider chaque aspect de votre système, comme la disposition des répertoires
ainsi que la configuration des scripts de démarrage. Vous saurez également
ou la configuration des scripts de démarrage. Vous saurez également
exactement où, pourquoi et comment les programmes sont installés.</para>
 
<para>Un autre avantage de LFS est la possibilité de créer un système Linux très
55,8 → 55,8
permet de tout vérifier, si vous le voulez, et d'appliquer tous les correctifs
de sécurité que vous voulez ou devez appliquer. Vous n'avez pas à attendre que
quelqu'un d'autre vous fournisse un package réparant une faille de sécurité.
Cependant, vous n'avez aucune garantie que le nouveau package résolve le
problème (adéquatement). Vous ne pourrez jamais savoir si une faille de
Malgrès tout vous n'avez aucune garantie que le nouveau package résolve le
problème de manière adéquate. Vous ne pourrez jamais savoir si une faille de
sécurité est réparée si vous ne le faites pas vous-même.</para>
 
</sect1>