Subversion Repositories svn LFS-FR

Compare Revisions

Ignore whitespace Rev 80 → Rev 81

/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter02/platform.xml
1,17 → 1,17
<sect1 id="ch02-platform" xreflabel="Chapter 2 - Platform">
<title>Pour quelle plateforme?</title>
<?dbhtml filename="platform.html" dir="chapter02"?>
 
<para>LFS essaie d'êtra autant que possible indépendant de la pateforme.
Ceci dit, les développements principaux de LFS se font sur la plateforme
x86. Nous essayons d'inclure si possible des informations sur les
différences avec d'autres plateformes comme PPC. Si vous découvrez un
problème de compilation non lié à l'architecture x86, n'hésitez pas à
demander de l'aide sur les listes de diffusion. Mieux encore, si vous
trouvez une solution à un problème particulier dû à une certaine plateforme,
veuillez nous le faire savoir sur la liste de diffusion lfs-dev. Nous
pourrons par la suite l'inclure dans le livre après vérification de son
bon fonctionnement.</para>
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch02-platform" xreflabel="Chapter 2 - Platform">
<title>Pour quelle plateforme?</title>
<?dbhtml filename="platform.html" dir="chapter02"?>
 
<para>LFS essaie d'être autant que possible indépendant de la plateforme.
Ceci dit, les développements principaux de LFS se font sur la plateforme
x86. Nous essayons d'inclure si possible des informations sur les
différences avec d'autres plateformes comme PPC. Si vous découvrez un
problème de compilation non lié à l'architecture x86, n'hésitez pas à
demander de l'aide sur les listes de diffusion. Mieux encore, si vous
trouvez une solution à un problème particulier dû à une certaine plateforme,
veuillez nous le faire savoir sur la liste de diffusion lfs-dev. Nous
pourrons par la suite l'inclure dans le livre après vérification de son
bon fonctionnement.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter03/kbd-patch.xml
1,4 → 1,4
Patch Kbd (&kbd-patch-version;) - &kbd-patch-size;:
<ulink url="&ftp;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2">&ftp;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2</ulink>
<ulink url="&http;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2">&http;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2</ulink>
 
Patch Kbd (&kbd-patch-version;) - &kbd-patch-size;:
<ulink url="&ftp;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2">&ftp;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2</ulink>
<ulink url="&http;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2">&http;/kbd-&kbd-patch-version;.patch.bz2</ulink>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter03/bootscripts.xml
1,4 → 1,4
Scripts de démarrage LFS (&bootscripts-version;) - &bootscripts-size;:
<ulink url="&ftp;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2">&ftp;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2</ulink>
<ulink url="&http;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2">&http;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2</ulink>
 
Scripts de démarrage LFS (&bootscripts-version;) - &bootscripts-size;:
<ulink url="&ftp;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2">&ftp;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2</ulink>
<ulink url="&http;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2">&http;/lfs-bootscripts-&bootscripts-version;.tar.bz2</ulink>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter04/creatingpart.xml
1,44 → 1,44
+<sect1 id="ch04-creatingpart">
+<title>Création d'une nouvelle partition</title>
+<?dbhtml filename="creatingpart.html" dir="chapter04"?>
+
+<para>
+Tout d'abord, sachez qu'il est possible de construire un système LFS sur une seule
+partition, où se trouve votre distribution originale. Ceci n'est pas recommandé si
+c'est la première fois que vous essayez LFS, mais peut être utile si vous vous trouvez
+à court d'espace disque. Au cas où cela vous tente, jetez un oeil au document <emphasis>Installer LFS à côté d'un système existant sur la même partition</emphasis>
+accessible à partir de ce lien <ulink
+url="&hints-root;lfs_next_to_existing_systems.txt">&hints-root;lfs_next_to_existing_systems.txt</ulink>.
+Gardez à l'esprit que ceci est un vrai hint et que par conséquent, il ne s'agit pas
+encore d'un document fini.
+</para>
+
+<para>
+Avant de pouvoir construire notre nouveau système Linux, nous devons avoir une
+partition Linux vide dans laquelle nous pourrons créer notre nouveau système.
+Nous vous recommandons une partition d'une taille d'environ 1 Go. Cela vous
+donne assez d'espace pour stocker toutes les archives et pour compiler tous
+les packages sans avoir à vous préoccuper de manquer d'espace disque
+temporaire nécessaire. Cependant vous aurez probablement envie de plus d'espace que
+cela, si vous décidez d'utiliser le système LFS comme système principal. Si c'est le
+cas, vous aurez besoin de plus d'espace pour installer d'autres logiciels. Si vous
+disposez déjà d'une partition native Linux, vous pouvez passer cette sous-section.
+</para>
+
+<para>
+Le programme cfdisk (ou tout autre programme de style fdisk de votre choix) est démarré avec
+comme option le disque dur approprié (tel que /dev/hda, si une nouvelle partition doit
+être créée sur le disque maître primaire IDE). Cela permet de créer une partition native
+Linux, écrire la table de partition et sortir du programme cfdisk. Veuillez vous reporter
+à la documentation concernant le programme de style fdisk de votre choix (la lecture des pages de manuel ("man")
+est souvent un bon début) et lisez les procédures relatives à la création d'une partition
+native Linux et à l'écriture d'une table de partition.
+</para>
+
+<para>
+Rappelez-vous de l'identification de votre nouvelle partition. Ce peut être quelque chose
+comme hda11. Cette partition nouvellement créée sera appelée la partition LFS dans ce livre.
+</para>
+
+</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter05/gcc-exp.xml
32,12 → 32,5
$LFS/usr/lib/cpp, parce qu'il y a des packages qui s'attendent à ce que cpp soit
dans /usr/lib.</para>
 
<para><userinput>rmdir $LFS/usr/*-gnu/include</userinput> et
<userinput>rmdir $LFS/usr/*-gnu</userinput>: Ces répertoires sont créés vide
par GCC et ne servent strictement à rien. Leur utilité principale concerne
la cross-compilation mais ceci ne s'applique pas à nous. Ceci est considéré
comme un bug de GCC car vous n'avez aucun moyen de le désactiver. Donc
nous les supprimons manuellement.</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter05/binutils-exp.xml
2,7 → 2,7
<title>Explication de la commande</title>
 
<para><userinput>mkdir ../binutils-build:</userinput> Les instructions
d'installation pour Binutils recommende la création d'un répertoire de
d'installation pour Binutils recommande la création d'un répertoire de
construction séparé plutôt que de compiler ce package dans le répertoire
des sources. Donc, nous créons un répertoire binutils-build et travaillons
dans ce répertoire.</para>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter05/make-inst.xml
7,7 → 7,7
make LDFLAGS=-static &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
<para>Lors de la phase du 'make install, vous allez voir ce message:</para>
<para>Lors de la phase du `make install', vous allez voir ce message:</para>
 
<blockquote><screen>chgrp: changing group of `/mnt/lfs/usr/bin/make': Operation not permitted
/mnt/lfs/usr/bin/make needs to be owned by group kmem and setgid;
16,7 → 16,7
 
<para>Vous pouvez en toute sécurité ignorer ce message. make n'a pas besoin d'appartenir
au groupe kmem et d'utiliser setgid pour que l'option <emphasis>-l</emphasis> fonctionne
(que vous utilisez pour indiquer à make de ne pas démarrer cetains travaux quand une
(que vous utilisez pour indiquer à make de ne pas démarrer certains travaux quand une
certaine charge du système est atteinte.</para>
 
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter05/kernel-inst.xml
1,22 → 1,22
-</sect2>
\ No newline at end of file
+<sect2>
+<title>Installation du noyau Linux</title>
+
+<para>Nous n'allons pas encore compiler une nouvelle image du noyau. Nous le
+ferons après avoir fini l'installation des logiciels du système de base
+dans ce chapitre. Mais, parce que certains logiciels ont besoin des
+fichiers d'en-tête du noyau, nous allons désarchiver le noyau maintenant
+et le configurer pour pouvoir compiler les packages ayant besoin du
+noyau.</para>
+
+<para>Le fichier de configuration du noyau est créé en exécutant la commande
+suivante:</para>
+
+<para><screen><userinput>make mrproper &amp;&amp;
+yes "" | make config &amp;&amp;
+make dep &amp;&amp;
+mkdir $LFS/usr/include/asm &amp;&amp;
+cp include/asm/* $LFS/usr/include/asm &amp;&amp;
+cp -R include/linux $LFS/usr/include</userinput></screen></para>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter05/gcc-inst.xml
21,9 → 21,7
cd $LFS/usr/lib &amp;&amp;
ln -sf ../bin/cpp &amp;&amp;
cd $LFS/usr/bin &amp;&amp;
ln -sf gcc cc &amp;&amp;
rmdir $LFS/usr/*-gnu/include &amp;&amp;
rmdir $LFS/usr/*-gnu</userinput></screen></para>
ln -sf gcc cc</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter05/kernel-exp.xml
1,35 → 1,37
+<sect2>
+<title>Explication des commandes</title>
+
+<para><userinput>make mrproper:</userinput> Ceci s'assure que l'arborescence
+du noyau est parfaitement propre. Nous faisons ceci parce que l'équipe de
+développement du noyau recommande que ceci soit fait avant <emphasis>chaque</emphasis>
+compilation du noyau, et que nous ne devons pas supposer que l'arborescence
+des sources soit propre après l'avoir déballé.</para>
+
+<para><userinput>yes "" | make config:</userinput> Ceci exécute make config et
+donne la réponse par défaut à toutes les questions que le script de
+configuration pose à l'utilisateur (il fait ceci en se contentant de
+transmettre l'équivalent de l'appui sur la touche Enter, qui accepte les
+réponses par défaut Y et N aux questions). Nous ne configurons pas ici
+le véritable noyau; nous n'avons besoin que d'un fichier de configuration
+quelconque, pour pouvoir ensuite exécuter make dep qui créera de nouveaux
+fichiers d'entête dans <filename>include/linux</filename>, comme version.h,
+entre autres, dont nous aurons besoin plus tard dans chroot pour compiler
+Glibc ainsi que d'autres packages.</para>
+
+<para><userinput>make dep:</userinput> make dep vérifie les dépendances et crée
+le fichier des dépendances. Nous n'avons pas vraiment besoin de la
+vérification des dépendances, mais ce qui nous importe est que make dep
+crée les fichiers susmentionnés dans <filename>include/linux</filename>,
+dont nous aurons besoin plus tard.</para>
+
+<para><userinput>mkdir $LFS/usr/include/asm</userinput>
+and <userinput>cp include/asm/* $LFS/usr/include/asm</userinput>:
+Ceci commande copie les fichiers d'entête assembleur du kernel dans
+<filename>$LFS/usr/include/asm</filename>.</para>
+
+<para><userinput>cp -R include/linux $LFS/usr/include</userinput>:
+Cette commande copie les fichiers d'entête pour la cross-compilation du kernel dans
+<filename>$LFS/usr/include</filename>.</para>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/reiserfs.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-reiserfs">
<title>Installer Reiserfsprogs-&reiserfs-version;</title>
<?dbhtml filename="reiserfs.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &reiserfs-time;
Estimation de l'espace disque requis: &reiserfs-compsize;</screen>
 
&c6-reiserfs-inst;
&c6-reiserfs-exp;
&aa-reiserfs-desc;
&aa-reiserfs-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-reiserfs">
<title>Installer Reiserfsprogs-&reiserfs-version;</title>
<?dbhtml filename="reiserfs.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &reiserfs-time;
Estimation de l'espace disque requis: &reiserfs-compsize;</screen>
 
&c6-reiserfs-inst;
&c6-reiserfs-exp;
&aa-reiserfs-desc;
&aa-reiserfs-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/gettext.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-gettext">
<title>Installer Gettext-&gettext-version;</title>
<?dbhtml filename="gettext.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gettext-time;
Estimation de l'espace disque requis: &gettext-compsize;</screen>
 
&c6-gettext-inst;
&aa-gettext-desc;
&aa-gettext-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-gettext">
<title>Installer Gettext-&gettext-version;</title>
<?dbhtml filename="gettext.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gettext-time;
Estimation de l'espace disque requis: &gettext-compsize;</screen>
 
&c6-gettext-inst;
&aa-gettext-desc;
&aa-gettext-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/netkitbase.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-netkitbase">
<title>Installer Netkit-base-&netkit-base-version;</title>
<?dbhtml filename="netkit-base.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &netkit-base-time;
Estimation de l'espace disque requis: &netkit-base-compsize;</screen>
 
&c6-netkitbase-inst;
&aa-netkitbase-desc;
&aa-netkitbase-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-netkitbase">
<title>Installer Netkit-base-&netkit-base-version;</title>
<?dbhtml filename="netkit-base.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &netkit-base-time;
Estimation de l'espace disque requis: &netkit-base-compsize;</screen>
 
&c6-netkitbase-inst;
&aa-netkitbase-desc;
&aa-netkitbase-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/kbd.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-kbd">
<title>Installer Kbd-&kbd-version;</title>
<?dbhtml filename="kbd.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &kbd-time;
Estimation de l'espace disque requis: &kbd-compsize;</screen>
 
&c6-kbd-inst;
&c6-kbd-exp;
&aa-kbd-desc;
&aa-kbd-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-kbd">
<title>Installer Kbd-&kbd-version;</title>
<?dbhtml filename="kbd.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &kbd-time;
Estimation de l'espace disque requis: &kbd-compsize;</screen>
 
&c6-kbd-inst;
&c6-kbd-exp;
&aa-kbd-desc;
&aa-kbd-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/perl.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-perl">
<title>Installer Perl-&perl-version;</title>
<?dbhtml filename="perl.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &perl-time;
Estimation de l'espace disque requis: &perl-compsize;</screen>
 
&c6-perl-inst;
&aa-perl-desc;
&aa-perl-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-perl">
<title>Installer Perl-&perl-version;</title>
<?dbhtml filename="perl.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &perl-time;
Estimation de l'espace disque requis: &perl-compsize;</screen>
 
&c6-perl-inst;
&aa-perl-desc;
&aa-perl-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/ed-inst.xml
1,22 → 1,22
<sect2>
<title>Installation de Ed</title>
 
<para>Ed n'est pas quelque chose que vous utiliserez directement.
Il est installé car il peut être utilisé par le programme patch si
vous rencontrez un fichier patch basé sur ed. Ceci arrive rarement
car les patchs basé sur diff sont préférés de nos jours.</para>
 
<para>Installer Ed en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>cp buf.c buf.c.backup &amp;&amp;
sed 's/int u/int u, sfd/' buf.c.backup | \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;sed '/.*\*mktemp.*/d' | \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;sed 's/.*if (mktemp.*/ sfd = mkstemp(sfn);\
&nbsp;&nbsp;&nbsp;if ((sfd == -1) || (sfp = fopen (sfn, "w+")) == NULL)/' &gt; buf.c &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
mv /usr/bin/ed /usr/bin/red /bin</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Ed</title>
 
<para>Ed n'est pas quelque chose que vous utiliserez directement.
Il est installé car il peut être utilisé par le programme patch si
vous rencontrez un fichier patch basé sur ed. Ceci arrive rarement
car les patchs basé sur diff sont préférés de nos jours.</para>
 
<para>Installer Ed en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>cp buf.c buf.c.backup &amp;&amp;
sed 's/int u/int u, sfd/' buf.c.backup | \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;sed '/.*\*mktemp.*/d' | \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;sed 's/.*if (mktemp.*/ sfd = mkstemp(sfn);\
&nbsp;&nbsp;&nbsp;if ((sfd == -1) || (sfp = fopen (sfn, "w+")) == NULL)/' &gt; buf.c &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
mv /usr/bin/ed /usr/bin/red /bin</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/makedev.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-makedev">
<title>Créer les périphériques (Makedev-&makedev-version;)</title>
<?dbhtml filename="makedev.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &makedev-time;
Estimation de l'espace disque requis: &makedev-compsize;</screen>
 
&c6-makedev-inst;
&c6-makedev-exp;
&aa-makedev-desc;
&aa-makedev-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-makedev">
<title>Créer les périphériques (Makedev-&makedev-version;)</title>
<?dbhtml filename="makedev.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &makedev-time;
Estimation de l'espace disque requis: &makedev-compsize;</screen>
 
&c6-makedev-inst;
&c6-makedev-exp;
&aa-makedev-desc;
&aa-makedev-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/perl-inst.xml
1,18 → 1,18
<sect2>
<title>Installation de Perl</title>
 
<para>Installer Perl en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure.gnu --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
<para>Si vous souhaitez avoir plus de contrôle sur la façon dont perl
configure sa propre construction, vous pouvez lancer le script interactif
<userinput>Configure</userinput> et modifier la façon dont perl est
construit. Si vous pensez pouvoir vivre avec la configuration que perl
détecte automatiquement, alors utilisez simplement les commandes ci-dessus.
</para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Perl</title>
 
<para>Installer Perl en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure.gnu --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
<para>Si vous souhaitez avoir plus de contrôle sur la façon dont perl
configure sa propre construction, vous pouvez lancer le script interactif
<userinput>Configure</userinput> et modifier la façon dont perl est
construit. Si vous pensez pouvoir vivre avec la configuration que perl
détecte automatiquement, alors utilisez simplement les commandes ci-dessus.
</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/m4.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-m4">
<title>Installer M4-&m4-version;</title>
<?dbhtml filename="m4.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &m4-time;
Estimation de l'espace disque requis: &m4-compsize;</screen>
 
&c6-m4-inst;
&aa-m4-desc;
&aa-m4-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-m4">
<title>Installer M4-&m4-version;</title>
<?dbhtml filename="m4.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &m4-time;
Estimation de l'espace disque requis: &m4-compsize;</screen>
 
&c6-m4-inst;
&aa-m4-desc;
&aa-m4-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/file-inst.xml
1,12 → 1,12
<sect2>
<title>Installation de File</title>
 
<para>Installer File en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>touch aclocal.m4 configure Makefile.in stamp-h.in &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr --datadir=/usr/share/misc &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de File</title>
 
<para>Installer File en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>touch aclocal.m4 configure Makefile.in stamp-h.in &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr --datadir=/usr/share/misc &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/kbd-exp.xml
1,14 → 1,14
<sect2>
<title>Explications des commandes</title>
 
<para><userinput>patch -Np1 -i ../kbd-&kbd-patch-version;.patch</userinput>:
Ce patch résout deux problèmes. Le premier concerne le comportement de
<userinput>loadkeys -d</userinput>, qui ne fonctionne plus sur la version
courante de kbd. Il est nécessaire de corriger ceci, car les scripts de
démarrage repose sur une utilisation propre de <userinput>loadkeys -d</userinput>.
La seconde partie du patch change un Makefile pour que certains utilitaires
(setlogcons, setvesablank and getunimap) qui ne sont pas installés par défaut,
soient quand même installé.</para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Explications des commandes</title>
 
<para><userinput>patch -Np1 -i ../kbd-&kbd-patch-version;.patch</userinput>:
Ce patch résout deux problèmes. Le premier concerne le comportement de
<userinput>loadkeys -d</userinput>, qui ne fonctionne plus sur la version
courante de kbd. Il est nécessaire de corriger ceci, car les scripts de
démarrage repose sur une utilisation propre de <userinput>loadkeys -d</userinput>.
La seconde partie du patch change un Makefile pour que certains utilitaires
(setlogcons, setvesablank and getunimap) qui ne sont pas installés par défaut,
soient quand même installé.</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/glibc-inst.xml
1,66 → 1,66
<sect2>
<title>Installation de Glibc</title>
 
<para>Avant d'installer glibc, vous devez vous positionner dans le
répertoire glibc-&glibc-version; et y déballer glibc-linuxthreads,
et non pas dans /usr/src comme vous le feriez normalement.</para>
 
<para>Ce package est connu pour avoir un mauvais fonctionnement si vous avez changé ses
paramètres d'optimisation par défaut (incluant les options -march et mcpu). Glibc est
meilleur tel quel, nous vous recommandons donc de régler CFLAGS, CXXFLAGS et d'autres
variable/réglages du même type qui changeraient la configuration par défaut. De même,
ne donnez pas l'option --enable-kernel au script de configuration. C'est connu pour
générer des segmentation faults lorsque des packages comme fileutils, make et tar sont
liés avec lui.</para>
 
<para>Généralement, compiler Glibc de n'importe quel autre façon que ce que suggère ce
livre, impose un risque très important sur votre système.</para>
 
<para>Installez Glibc en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>mknod -m 0666 /dev/null c 1 3 &amp;&amp;
touch /etc/ld.so.conf &amp;&amp;
cp malloc/Makefile malloc/Makefile.backup &amp;&amp;
sed 's%\$(PERL)%/usr/bin/perl%' malloc/Makefile.backup &gt; malloc/Makefile &amp;&amp;
cp login/Makefile login/Makefile.backup &amp;&amp;
sed 's/root/0/' login/Makefile.backup &gt; login/Makefile &amp;&amp;
mkdir ../glibc-build &amp;&amp;
cd ../glibc-build &amp;&amp;
../glibc-&glibc-version;/configure --prefix=/usr \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;--enable-add-ons --libexecdir=/usr/bin &amp;&amp;
echo "cross-compiling = no" &gt; configparms &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
make localedata/install-locales &amp;&amp;
exec /bin/bash --login</userinput></screen></para>
 
<para>Une alternative à l'exécution de <userinput>make
localedata/install-locales</userinput> est de n'installer que les locales dont vous avez besoin ou
que vous voulez. Ca se fait en exécutant la commande localdef. Vous trouverez des informations
à ce sujet dans le fichier INSTALL de l'arborescence de glibc-&glibc-version;.</para>
 
<para>Durant l'étape de configuration vous allez voir ces avertissements:</para>
 
<blockquote><screen>configure: warning:
*** These auxiliary programs are missing or too old: msgfmt
*** some features will be disabled.
*** Check the INSTALL file for required versions.</screen></blockquote>
 
<para>The missing msgfmt (from the gettext package which we will install
later in this chapter) won't cause any problems. msgfmt is used to generate
the binary translation files that are used to make your system talk in a
different language. Because these translation files have already been
generated for you, there is no need for msgfmt. You'd only need msgfmt if
you change the translation source files (the <filename>*.po</filename>
files in the <filename class="directory">po</filename> subdirectory) which\
would require you to re-generate the binary files.</para>
 
<para>Le msgfmt manquant (du package gettext que nous installerons plus tard dans ce
chapitre) ne gène en rien. Le fichier que msgfmt aurait voulu créer est déjà pré-construit, il ne
nous manque donc rien. Vous en aurez seulement besoin si vous faites des changemenents dans les
fichiers sources (les fichiers <filename>*.po</filename>
situés dans le répertoire <filename class="directory">po</filename>) qui
vous imposeraient de recompiler les binaires.</para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Glibc</title>
 
<para>Avant d'installer glibc, vous devez vous positionner dans le
répertoire glibc-&glibc-version; et y déballer glibc-linuxthreads,
et non pas dans /usr/src comme vous le feriez normalement.</para>
 
<para>Ce package est connu pour avoir un mauvais fonctionnement si vous avez changé ses
paramètres d'optimisation par défaut (incluant les options -march et mcpu). Glibc est
meilleur tel quel, nous vous recommandons donc de régler CFLAGS, CXXFLAGS et d'autres
variable/réglages du même type qui changeraient la configuration par défaut. De même,
ne donnez pas l'option --enable-kernel au script de configuration. C'est connu pour
générer des segmentation faults lorsque des packages comme fileutils, make et tar sont
liés avec lui.</para>
 
<para>Généralement, compiler Glibc de n'importe quel autre façon que ce que suggère ce
livre, impose un risque très important sur votre système.</para>
 
<para>Installez Glibc en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>mknod -m 0666 /dev/null c 1 3 &amp;&amp;
touch /etc/ld.so.conf &amp;&amp;
cp malloc/Makefile malloc/Makefile.backup &amp;&amp;
sed 's%\$(PERL)%/usr/bin/perl%' malloc/Makefile.backup &gt; malloc/Makefile &amp;&amp;
cp login/Makefile login/Makefile.backup &amp;&amp;
sed 's/root/0/' login/Makefile.backup &gt; login/Makefile &amp;&amp;
mkdir ../glibc-build &amp;&amp;
cd ../glibc-build &amp;&amp;
../glibc-&glibc-version;/configure --prefix=/usr \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;--enable-add-ons --libexecdir=/usr/bin &amp;&amp;
echo "cross-compiling = no" &gt; configparms &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
make localedata/install-locales &amp;&amp;
exec /bin/bash --login</userinput></screen></para>
 
<para>Une alternative à l'exécution de <userinput>make
localedata/install-locales</userinput> est de n'installer que les locales dont vous avez besoin ou
que vous voulez. Ca se fait en exécutant la commande localdef. Vous trouverez des informations
à ce sujet dans le fichier INSTALL de l'arborescence de glibc-&glibc-version;.</para>
 
<para>Durant l'étape de configuration vous allez voir ces avertissements:</para>
 
<blockquote><screen>configure: warning:
*** These auxiliary programs are missing or too old: msgfmt
*** some features will be disabled.
*** Check the INSTALL file for required versions.</screen></blockquote>
 
<para>The missing msgfmt (from the gettext package which we will install
later in this chapter) won't cause any problems. msgfmt is used to generate
the binary translation files that are used to make your system talk in a
different language. Because these translation files have already been
generated for you, there is no need for msgfmt. You'd only need msgfmt if
you change the translation source files (the <filename>*.po</filename>
files in the <filename class="directory">po</filename> subdirectory) which\
would require you to re-generate the binary files.</para>
 
<para>Le msgfmt manquant (du package gettext que nous installerons plus tard dans ce
chapitre) ne gène en rien. Le fichier que msgfmt aurait voulu créer est déjà pré-construit, il ne
nous manque donc rien. Vous en aurez seulement besoin si vous faites des changemenents dans les
fichiers sources (les fichiers <filename>*.po</filename>
situés dans le répertoire <filename class="directory">po</filename>) qui
vous imposeraient de recompiler les binaires.</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/gcc.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-gcc">
<title>Installer GCC-&gcc-version;</title>
<?dbhtml filename="gcc.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gcc-time;
Estimation de l'espace disque requis: &gcc-compsize;</screen>
 
&c6-gcc-inst;
&aa-gcc-desc;
&aa-gcc-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-gcc">
<title>Installer GCC-&gcc-version;</title>
<?dbhtml filename="gcc.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gcc-time;
Estimation de l'espace disque requis: &gcc-compsize;</screen>
 
&c6-gcc-inst;
&aa-gcc-desc;
&aa-gcc-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/patch.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-patch">
<title>Installer Patch-&patch-version;</title>
<?dbhtml filename="patch.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &patch-time;
Estimation de l'espace disque requis: &patch-compsize;</screen>
 
&c6-patch-inst;
&aa-patch-desc;
&aa-patch-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-patch">
<title>Installer Patch-&patch-version;</title>
<?dbhtml filename="patch.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &patch-time;
Estimation de l'espace disque requis: &patch-compsize;</screen>
 
&c6-patch-inst;
&aa-patch-desc;
&aa-patch-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/modutils.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-modutils">
<title>Installer Modutils-&modutils-version;</title>
<?dbhtml filename="modutils.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &modutils-time;
Estimation de l'espace disque requis: &modutils-compsize;</screen>
 
&c6-modutils-inst;
&aa-modutils-desc;
&aa-modutils-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-modutils">
<title>Installer Modutils-&modutils-version;</title>
<?dbhtml filename="modutils.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &modutils-time;
Estimation de l'espace disque requis: &modutils-compsize;</screen>
 
&c6-modutils-inst;
&aa-modutils-desc;
&aa-modutils-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/mtablink.xml
1,25 → 1,25
<sect1 id="ch06-mtablink">
<title>Créer le lien symbolique /etc/mtab</title>
<?dbhtml filename="mtablink.html" dir="chapter06"?>
 
<para>La prochaine étape est de créer un lien symbolique de
/etc/mtab sur /proc/mounts. Ceci est fait en lançant la commande
suivante</para>
 
<para><screen><userinput>ln -s /proc/mounts /etc/mtab</userinput></screen></para>
 
<para>La création de ce lien symbolique permet d'éviter des problèmes
survenant si / est monté en lecture seule et que l'information dans
/etc/mtab n'est plus à jour. En créant ce lien symbolique sur /proc/mounts,
nous nous assurons que /etc/mtab sra toujours à jour.</para>
 
<para>Notez qu'utiliser ce lien symbolique nécessite que le support
du système de fichiers /proc soit compilé dans votre noyau. Ceci est
fait par défaut, et ne doit pas être changé sauf si vous savez
<emphasis>réellement</emphasis> ce que vous êtes en train de faire
car bien plus de choses dépendent de la présence de /proc. Bref,
assurez-vous de la présence du support du système de fichiers /proc
dans votre noyau.</para>
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-mtablink">
<title>Créer le lien symbolique /etc/mtab</title>
<?dbhtml filename="mtablink.html" dir="chapter06"?>
 
<para>La prochaine étape est de créer un lien symbolique de
/etc/mtab sur /proc/mounts. Ceci est fait en lançant la commande
suivante</para>
 
<para><screen><userinput>ln -s /proc/mounts /etc/mtab</userinput></screen></para>
 
<para>La création de ce lien symbolique permet d'éviter des problèmes
survenant si / est monté en lecture seule et que l'information dans
/etc/mtab n'est plus à jour. En créant ce lien symbolique sur /proc/mounts,
nous nous assurons que /etc/mtab sera toujours à jour.</para>
 
<para>Notez qu'utiliser ce lien symbolique nécessite que le support
du système de fichiers /proc soit compilé dans votre noyau. Ceci est
fait par défaut, et ne doit pas être changé sauf si vous savez
<emphasis>réellement</emphasis> ce que vous êtes en train de faire
car bien plus de choses dépendent de la présence de /proc. Bref,
assurez-vous de la présence du support du système de fichiers /proc
dans votre noyau.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/nettools.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-nettools">
<title>Installer Net-tools-&net-tools-version;</title>
<?dbhtml filename="net-tools.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &net-tools-time;
Estimation de l'espace disque requis: &net-tools-compsize;</screen>
 
&c6-nettools-inst;
&c6-nettools-exp;
&aa-nettools-desc;
&aa-nettools-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-nettools">
<title>Installer Net-tools-&net-tools-version;</title>
<?dbhtml filename="net-tools.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &net-tools-time;
Estimation de l'espace disque requis: &net-tools-compsize;</screen>
 
&c6-nettools-inst;
&c6-nettools-exp;
&aa-nettools-desc;
&aa-nettools-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/findutils-inst.xml
1,28 → 1,28
<sect2>
<title>Installer Findutils</title>
 
<para>Avant que Findutils ne soit installé, il faut que le fichier patch de findutils soit
déballé.</para>
 
<para>Installez Findutils en exécutant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../findutils-4.1.patch &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make libexecdir=/usr/bin install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
<sect2>
<title>Note de conformité FHS</title>
 
<para>Par défaut, la localisation de la base de donnée de updatedb est dans /usr/var. Si vous
préférez être conforme pour FHS, vous devriez utiliser une autre localisation. La commande suivante
utilise le fichier de base de donnée<filename>/var/lib/misc/locatedb</filename> qui est
compatible FHS.</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../findutils-4.1.patch &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make localstatedir=/var/lib/misc &amp;&amp;
make localstatedir=/var/lib/misc libexecdir=/usr/bin install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
<sect2>
<title>Installer Findutils</title>
 
<para>Avant que Findutils ne soit installé, il faut que le fichier patch de findutils soit
déballé.</para>
 
<para>Installez Findutils en exécutant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../findutils-4.1.patch &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make libexecdir=/usr/bin install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
<sect2>
<title>Note de conformité FHS</title>
 
<para>Par défaut, la localisation de la base de donnée de updatedb est dans /usr/var. Si vous
préférez être conforme pour FHS, vous devriez utiliser une autre localisation. La commande suivante
utilise le fichier de base de donnée<filename>/var/lib/misc/locatedb</filename> qui est
compatible FHS.</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../findutils-4.1.patch &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make localstatedir=/var/lib/misc &amp;&amp;
make localstatedir=/var/lib/misc libexecdir=/usr/bin install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/introduction.xml
1,23 → 1,23
<sect1 id="ch06-introduction">
<title>Introduction</title>
<?dbhtml filename="introduction.html" dir="chapter06"?>
<para>L'installation de tous les logiciels est plutôt simple et
vous allez probablement penser qu'il est tellement plus facile et
plus court de donner les instructions génériques d'installation pour
chaque package et de seulement expliquer comment installer quelque chose
si un certain package demande une méthode d'installation alternative.
Même si je suis d'accord avec ceci, j'ai choisi de donner les instructions
complètes pour chaque package. Il s'agit simplement d'éviter toute
confusion ou erreur.</para>
 
<para>Ce serait le bon moment pour jeter un oeil aux astuces d'optimisation
dans <ulink url="&hints-root;optimization.txt">&hints-root;optimization.txt</ulink>
si vous prévoyez d'utiliser des options d'optimisations lors la compilation
des packages du chapitre qui suit. Les options d'optimisation peuvent faire
qu'un programme s'exécute plus vite, mais peuvent également causer des problèmes
de compilation. Si vous rencontrez des problèmes après avoir utilisé les
optimisations, essayez toujours sans optimisations pour voir si le problème
persiste.</para>
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-introduction">
<title>Introduction</title>
<?dbhtml filename="introduction.html" dir="chapter06"?>
<para>L'installation de tous les logiciels est plutôt simple et
vous allez probablement penser qu'il est tellement plus facile et
plus court de donner les instructions génériques d'installation pour
chaque package et de seulement expliquer comment installer quelque chose
si un certain package demande une méthode d'installation alternative.
Même si je suis d'accord avec ceci, j'ai choisi de donner les instructions
complètes pour chaque package. Il s'agit simplement d'éviter toute
confusion ou erreur.</para>
 
<para>Ce serait le bon moment pour jeter un oeil aux astuces d'optimisation
dans <ulink url="&hints-root;optimization.txt">&hints-root;optimization.txt</ulink>
si vous prévoyez d'utiliser des options d'optimisations lors la compilation
des packages du chapitre qui suit. Les options d'optimisation peuvent faire
qu'un programme s'exécute plus vite, mais peuvent également causer des problèmes
de compilation. Si vous rencontrez des problèmes après avoir utilisé les
optimisations, essayez toujours sans optimisations pour voir si le problème
persiste.</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/ed.xml
1,15 → 1,15
<sect1 id="ch06-ed">
<title>Installer Ed-&ed-version;</title>
<?dbhtml filename="ed.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &ed-time;
Estimation de l'espace disque requis: &ed-compsize;</screen>
 
&c6-ed-inst;
&c6-ed-exp;
&aa-ed-desc;
&aa-ed-dep;
 
</sect1>
 
 
<sect1 id="ch06-ed">
<title>Installer Ed-&ed-version;</title>
<?dbhtml filename="ed.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &ed-time;
Estimation de l'espace disque requis: &ed-compsize;</screen>
 
&c6-ed-inst;
&c6-ed-exp;
&aa-ed-desc;
&aa-ed-dep;
 
</sect1>
 
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/manpages.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-manpages">
<title>Installer Man-pages-&man-pages-version;</title>
<?dbhtml filename="man-pages.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &man-pages-time;
Estimation de l'espace disque requis: &man-pages-compsize;</screen>
 
&c6-manpages-inst;
&aa-manpages-desc;
&aa-manpages-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-manpages">
<title>Installer Man-pages-&man-pages-version;</title>
<?dbhtml filename="man-pages.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &man-pages-time;
Estimation de l'espace disque requis: &man-pages-compsize;</screen>
 
&c6-manpages-inst;
&aa-manpages-desc;
&aa-manpages-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/lilo.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-lilo">
<title>Installer Lilo-&lilo-version;</title>
<?dbhtml filename="lilo.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &lilo-time;
Estimation de l'espace disque requis: &lilo-compsize;</screen>
 
&c6-lilo-inst;
&aa-lilo-desc;
&aa-lilo-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-lilo">
<title>Installer Lilo-&lilo-version;</title>
<?dbhtml filename="lilo.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &lilo-time;
Estimation de l'espace disque requis: &lilo-compsize;</screen>
 
&c6-lilo-inst;
&aa-lilo-desc;
&aa-lilo-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/gzip.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-gzip">
<title>Installer Gzip-&gzip-version;</title>
<?dbhtml filename="gzip.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gzip-time;
Estimation de l'espace disque requis: &gzip-compsize;</screen>
 
&c6-gzip-inst;
&aa-gzip-desc;
&aa-gzip-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-gzip">
<title>Installer Gzip-&gzip-version;</title>
<?dbhtml filename="gzip.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &gzip-time;
Estimation de l'espace disque requis: &gzip-compsize;</screen>
 
&c6-gzip-inst;
&aa-gzip-desc;
&aa-gzip-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/patch-inst.xml
1,13 → 1,13
<sect2>
<title>Installation de Patch</title>
 
<para>Installer Patch en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>export CPPFLAGS=-D_GNU_SOURCE &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
unset CPPFLAGS &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Patch</title>
 
<para>Installer Patch en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>export CPPFLAGS=-D_GNU_SOURCE &amp;&amp;
./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
unset CPPFLAGS &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/glibc.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-glibc">
<title>Installer Glibc-&glibc-version;</title>
<?dbhtml filename="glibc.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &glibc-time;
Estimation de l'espace disque requis: &glibc-compsize;</screen>
 
&c6-glibc-inst;
&c6-glibc-exp;
&aa-glibc-desc;
&aa-glibc-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-glibc">
<title>Installer Glibc-&glibc-version;</title>
<?dbhtml filename="glibc.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &glibc-time;
Estimation de l'espace disque requis: &glibc-compsize;</screen>
 
&c6-glibc-inst;
&c6-glibc-exp;
&aa-glibc-desc;
&aa-glibc-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/flex.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-flex">
<title>Installer Flex-&flex-version;</title>
<?dbhtml filename="flex.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &flex-time;
Estimation de l'espace disque requis: &flex-compsize;</screen>
 
&c6-flex-inst;
&aa-flex-desc;
&aa-flex-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-flex">
<title>Installer Flex-&flex-version;</title>
<?dbhtml filename="flex.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &flex-time;
Estimation de l'espace disque requis: &flex-compsize;</screen>
 
&c6-flex-inst;
&aa-flex-desc;
&aa-flex-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/psmisc.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-psmisc">
<title>Installer Psmisc-&psmisc-version;</title>
<?dbhtml filename="psmisc.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &psmisc-time;
Estimation de l'espace disque requis: &psmisc-compsize;</screen>
 
&c6-psmisc-inst;
&c6-psmisc-exp;
&aa-psmisc-desc;
&aa-psmisc-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-psmisc">
<title>Installer Psmisc-&psmisc-version;</title>
<?dbhtml filename="psmisc.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &psmisc-time;
Estimation de l'espace disque requis: &psmisc-compsize;</screen>
 
&c6-psmisc-inst;
&c6-psmisc-exp;
&aa-psmisc-desc;
&aa-psmisc-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/fileutils.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-fileutils">
<title>Installer Fileutils-&fileutils-version;</title>
<?dbhtml filename="fileutils.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &fileutils-time;
Estimation de l'espace disque requis: &fileutils-compsize;</screen>
 
&c6-fileutils-inst;
&aa-fileutils-desc;
&aa-fileutils-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-fileutils">
<title>Installer Fileutils-&fileutils-version;</title>
<?dbhtml filename="fileutils.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &fileutils-time;
Estimation de l'espace disque requis: &fileutils-compsize;</screen>
 
&c6-fileutils-inst;
&aa-fileutils-desc;
&aa-fileutils-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/gcc-inst.xml
1,34 → 1,33
-</sect2>
\ No newline at end of file
+<sect2>
+<title>Installation de GCC</title>
+
+<para>Ce package est connu pour avoir un mauvais fonctionnement si vous avez changé ses
+paramètres d'optimisation par défaut (incluant les options -march et -mcpu). GCC est
+meilleur tel quel, donc nous vous recommandons de ne pas paramétrer CFALGS, CXXFLAGS et
+toutes autres variables/paramètres qui changeraient la configuration par défaut.</para>
+
+<para>Installer GCC en exécutant les commandes suivantes. Ces commandes construiront les
+compilateurs C et C++. D'autres compilateurs sont accessibles avec le package gcc. Si vous
+voulez également construire tous les autres compilateurs n'entrez pas l'option
+--enable-languages=c,c++ dans la commande de configuration. Voyez la documentation de GCC
+pour plus de détail sur les compilateurs disponibles.</para>
+
+<para>Note: la construction des autres compilateurs n'est pas testée par les personnes qui
+travaillent sur LFS.</para>
+
+<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../gcc-&gcc-patch-version;.patch &amp;&amp;
+mkdir ../gcc-build &amp;&amp;
+cd ../gcc-build &amp;&amp;
+../gcc-&gcc-version;/configure --prefix=/usr --enable-shared \
+&nbsp;&nbsp;&nbsp;--enable-languages=c,c++ --enable-threads=posix &amp;&amp;
+make bootstrap &amp;&amp;
+make install &amp;&amp;
+cd /lib &amp;&amp;
+ln -sf ../usr/bin/cpp &amp;&amp;
+cd /usr/lib &amp;&amp;
+ln -sf ../bin/cpp &amp;&amp;
+cd /usr/bin &amp;&amp;
+ln -sf gcc cc</userinput></screen></para>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/glibc-exp.xml
1,49 → 1,49
<sect2>
<title>Explication des commandes</title>
 
<para><userinput>mknod -m 0666 /dev/null c 1 3:</userinput> Glibc a besoin d'un périphérique
null pour compiler correctement. Tous les autres périphériques seront créés dans la
prochaine section.</para>
 
<para><userinput>touch /etc/ld.so.conf</userinput> Une des étapes finales de l'installation
de Glibc est d'exécuter ldconfig afin de mettre à jour le cache du chargeur dynamique. Si le
fichier n'existe pas, l'installation échouera retournant que le fichier ne peut être lu, donc
nous avons simplement créé un fichier vide (avec ce fichier vide, Glibc utilisera par défaut
/lib et usr/lib, ce qui est satisfaisant).</para>
 
<para><userinput>sed 's%\$(PERL)%/usr/bin/perl%'
malloc/Makefile.backup &gt; malloc/Makefile:</userinput> Cette commande sed remplace dans
<filename>malloc/Makefile.backup</filename> toutes les occurences de <filename>$(PERL)</filename>
en <filename>/usr/bin/perl</filename>. La sortie est alors écrite sur le fichier original
<filename>malloc/Makefile.in</filename> qui est utilisé durant la configuration. Ceci est
fait parce que Glibc ne peut détecter automatiquement perl puisqu'il n'a pas encore été
installé.</para>
 
<para><userinput>sed 's/root/0' login/Makefile.backup &gt;
login/Makefile:</userinput> Cette commande sed remplace toutes les occurences du mot
<filename>root</filename> dans le fichier <filename>login/Makefile.backup</filename>
par 0. Glibc n'étant pas encore installé sur le système LFS, les noms d'utilisateur
ne peuvent pas encore être remplacés par leur numéros d'identifiant. Donc, nous
remplaçons le nom d'utilisateur root par l'identifiant de root, qui est 0.</para>
 
<para><userinput>--enable-add-ons:</userinput> Permet l'utilisation des linuxthreads que nous
installons avec Glibc.</para>
 
<para><userinput>--libexecdir=/usr/bin:</userinput> Cela force l'installation du programme
pt_chown dans /usr/bin directory.</para>
 
<para><userinput>echo "cross-compiling = no" &gt; configparms:</userinput>
Nous faisons ceci parce que nous créons seulement notre propre système.
La cross-compilation est utilisée pour construire un package pour un Apple Power PC sur
un système Intel. La raison pour laquelle Glibc pense que nous faisons de la
cross-compilation est qu'il ne peut compiler un programme de test pour s'en apercevoir,
donc il est par défaut en cross-compilation. Compiler le programme de test échoue car Glibc
n'a pas encore été installé.</para>
 
<para><userinput>exec /bin/bash:</userinput> Cette commande va démarrer un nouveau shell bash
qui va remplacer l'actuel. Cela suprime le message "I have no name!" de l'invite
de commande qui est dû à l'incapacité de bash à faire correspondre un id utilisateur avec
un nom utilisateur (qui est dû au fait que Glibc n'est pas installé).</para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Explication des commandes</title>
 
<para><userinput>mknod -m 0666 /dev/null c 1 3:</userinput> Glibc a besoin d'un périphérique
null pour compiler correctement. Tous les autres périphériques seront créés dans la
prochaine section.</para>
 
<para><userinput>touch /etc/ld.so.conf</userinput> Une des étapes finales de l'installation
de Glibc est d'exécuter ldconfig afin de mettre à jour le cache du chargeur dynamique. Si le
fichier n'existe pas, l'installation échouera retournant que le fichier ne peut être lu, donc
nous avons simplement créé un fichier vide (avec ce fichier vide, Glibc utilisera par défaut
/lib et usr/lib, ce qui est satisfaisant).</para>
 
<para><userinput>sed 's%\$(PERL)%/usr/bin/perl%'
malloc/Makefile.backup &gt; malloc/Makefile:</userinput> Cette commande sed remplace dans
<filename>malloc/Makefile.backup</filename> toutes les occurences de <filename>$(PERL)</filename>
en <filename>/usr/bin/perl</filename>. La sortie est alors écrite sur le fichier original
<filename>malloc/Makefile.in</filename> qui est utilisé durant la configuration. Ceci est
fait parce que Glibc ne peut détecter automatiquement perl puisqu'il n'a pas encore été
installé.</para>
 
<para><userinput>sed 's/root/0' login/Makefile.backup &gt;
login/Makefile:</userinput> Cette commande sed remplace toutes les occurences du mot
<filename>root</filename> dans le fichier <filename>login/Makefile.backup</filename>
par 0. Glibc n'étant pas encore installé sur le système LFS, les noms d'utilisateur
ne peuvent pas encore être remplacés par leur numéros d'identifiant. Donc, nous
remplaçons le nom d'utilisateur root par l'identifiant de root, qui est 0.</para>
 
<para><userinput>--enable-add-ons:</userinput> Permet l'utilisation des linuxthreads que nous
installons avec Glibc.</para>
 
<para><userinput>--libexecdir=/usr/bin:</userinput> Cela force l'installation du programme
pt_chown dans /usr/bin directory.</para>
 
<para><userinput>echo "cross-compiling = no" &gt; configparms:</userinput>
Nous faisons ceci parce que nous créons seulement notre propre système.
La cross-compilation est utilisée pour construire un package pour un Apple Power PC sur
un système Intel. La raison pour laquelle Glibc pense que nous faisons de la
cross-compilation est qu'il ne peut compiler un programme de test pour s'en apercevoir,
donc il est par défaut en cross-compilation. Compiler le programme de test échoue car Glibc
n'a pas encore été installé.</para>
 
<para><userinput>exec /bin/bash:</userinput> Cette commande va démarrer un nouveau shell bash
qui va remplacer l'actuel. Cela supprime le message "I have no name!" de l'invite
de commande qui est dû à l'incapacité de bash à faire correspondre un id utilisateur avec
un nom utilisateur (qui est dû au fait que Glibc n'est pas installé).</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/make.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-make">
<title>Installer Make-&make-version;</title>
<?dbhtml filename="make.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &make-time;
Estimation de l'espace disque requis: &make-compsize;</screen>
 
&c6-make-inst;
&c6-make-exp;
&aa-make-desc;
&aa-make-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-make">
<title>Installer Make-&make-version;</title>
<?dbhtml filename="make.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &make-time;
Estimation de l'espace disque requis: &make-compsize;</screen>
 
&c6-make-inst;
&c6-make-exp;
&aa-make-desc;
&aa-make-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/libtool.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-libtool">
<title>Installer Libtool-&libtool-version;</title>
<?dbhtml filename="libtool.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &libtool-time;
Estimation de l'espace disque requis: &libtool-compsize;</screen>
 
&c6-libtool-inst;
&aa-libtool-desc;
&aa-libtool-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-libtool">
<title>Installer Libtool-&libtool-version;</title>
<?dbhtml filename="libtool.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &libtool-time;
Estimation de l'espace disque requis: &libtool-compsize;</screen>
 
&c6-libtool-inst;
&aa-libtool-desc;
&aa-libtool-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/file-exp.xml
1,11 → 1,11
<sect2>
<title>Explications des commandes</title>
 
<para><userinput>touch aclocal.m4 configure Makefile.in stamp-h.in</userinput>:
Cette commande permet de contourner une erreur, qui arrive lors d'une compilation
si automake-1.5 est installé, en changeant la date de modification de certains
fichiers pour aujourd'hui. En changeant cette date, make va penser que les fichiers
sont déjà à jour et qu'ils n'ont pas à être créer de nouveau.</para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Explications des commandes</title>
 
<para><userinput>touch aclocal.m4 configure Makefile.in stamp-h.in</userinput>:
Cette commande permet de contourner une erreur, qui arrive lors d'une compilation
si automake-1.5 est installé, en changeant la date de modification de certains
fichiers pour aujourd'hui. En changeant cette date, make va penser que les fichiers
sont déjà à jour et qu'ils n'ont pas à être créer de nouveau.</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/less.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-less">
<title>Installer Less-&less-version;</title>
<?dbhtml filename="less.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &less-time;
Estimation de l'espace disque requis: &less-compsize;</screen>
 
&c6-less-inst;
&aa-less-desc;
&aa-less-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-less">
<title>Installer Less-&less-version;</title>
<?dbhtml filename="less.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &less-time;
Estimation de l'espace disque requis: &less-compsize;</screen>
 
&c6-less-inst;
&aa-less-desc;
&aa-less-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/procinfo.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-procinfo">
<title>Installer Procinfo-&procinfo-version;</title>
<?dbhtml filename="procinfo.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &procinfo-time;
Estimation de l'espace disque requis: &procinfo-compsize;</screen>
 
&c6-procinfo-inst;
&c6-procinfo-exp;
&aa-procinfo-desc;
&aa-procinfo-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-procinfo">
<title>Installer Procinfo-&procinfo-version;</title>
<?dbhtml filename="procinfo.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &procinfo-time;
Estimation de l'espace disque requis: &procinfo-compsize;</screen>
 
&c6-procinfo-inst;
&c6-procinfo-exp;
&aa-procinfo-desc;
&aa-procinfo-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/gzip-inst.xml
1,20 → 1,20
<sect2>
<title>Installation de Gzip</title>
 
<para>Installez Gzip en exécutant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
cp gzexe.in gzexe.in.backup &amp;&amp;
sed 's%"BINDIR"%/bin%' gzexe.in.backup &gt; gzexe.in &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
cd /usr/bin &amp;&amp;
mv gzip /bin &amp;&amp;
rm gunzip zcat &amp;&amp;
cd /bin &amp;&amp;
ln -sf gzip gunzip &amp;&amp;
ln -sf gzip zcat &amp;&amp;
ln -sf gunzip uncompress</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Gzip</title>
 
<para>Installez Gzip en exécutant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
cp gzexe.in gzexe.in.backup &amp;&amp;
sed 's%"BINDIR"%/bin%' gzexe.in.backup &gt; gzexe.in &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
cd /usr/bin &amp;&amp;
mv gzip /bin &amp;&amp;
rm gunzip zcat &amp;&amp;
cd /bin &amp;&amp;
ln -sf gzip gunzip &amp;&amp;
ln -sf gzip zcat &amp;&amp;
ln -sf gunzip uncompress</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/grep.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-grep">
<title>Installer Grep-&grep-version;</title>
<?dbhtml filename="grep.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &grep-time;
Estimation de l'espace disque requis: &grep-compsize;</screen>
 
&c6-grep-inst;
&aa-grep-desc;
&aa-grep-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-grep">
<title>Installer Grep-&grep-version;</title>
<?dbhtml filename="grep.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &grep-time;
Estimation de l'espace disque requis: &grep-compsize;</screen>
 
&c6-grep-inst;
&aa-grep-desc;
&aa-grep-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/bashprofile.xml
1,33 → 1,32
<sect1 id="ch06-bashprofile">
<title>Création de $LFS/root/.bash_profile</title>
<?dbhtml filename="bashprofile.html" dir="chapter06"?>
 
<para>Quand vous serez entré dans l'environnement chroot à la section
suivante, nous exporterons quelques variables d'environnement vers
cet interprèteur de commande telles que PS1, PATH and d'autres qu'il est bien
d'avoir initialisées. Dans ce but, nous allons créer le fichier
$LFS/root/.bash_profile qui sera lu par bash quand nous entrerons dans
l'environnement chroot.</para>
 
<para>Créer un nouveau fichier <filename>$LFS/root/.bash_profile</filename>
en exécutant ce qui suit.</para>
 
<para><screen><userinput>cat &gt; $LFS/root/.bash_profile &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Begin /root/.bash_profile
 
PS1='\u:\w\$ '
PATH=/bin:/usr/bin:/sbin:/usr/sbin
 
export PS1 PATH
 
# End /root/.bash_profile
<userinput>EOF</userinput></screen></para>
 
<para>La variable PS1 est une variable d'environnement qui contrôle
l'apparence de l'invite de commande. Référez-vous aux pages de manuel de bash
(man bash) pour les détails de sa construction. Les variables d'environnement
supplémentaires, alias etc... nécessités ou voulus peuvent être rajoutés par
vos soins.</para>
 
</sect1>
 
+</sect1>
\ No newline at end of file
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/findutils.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-findutils">
<title>Installer Findutils-&findutils-version;</title>
<?dbhtml filename="findutils.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &findutils-time;
Estimation de l'espace disque requis: &findutils-compsize;</screen>
 
&c6-findutils-inst;
&c6-findutils-exp;
&aa-findutils-desc;
&aa-findutils-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-findutils">
<title>Installer Findutils-&findutils-version;</title>
<?dbhtml filename="findutils.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &findutils-time;
Estimation de l'espace disque requis: &findutils-compsize;</screen>
 
&c6-findutils-inst;
&c6-findutils-exp;
&aa-findutils-desc;
&aa-findutils-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/procps.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-procps">
<title>Installer Procps-&procps-version;</title>
<?dbhtml filename="procps.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &procps-time;
Estimation de l'espace disque requis: &procps-compsize;</screen>
 
&c6-procps-inst;
&c6-procps-exp;
&aa-procps-desc;
&aa-procps-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-procps">
<title>Installer Procps-&procps-version;</title>
<?dbhtml filename="procps.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &procps-time;
Estimation de l'espace disque requis: &procps-compsize;</screen>
 
&c6-procps-inst;
&c6-procps-exp;
&aa-procps-desc;
&aa-procps-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/kbd-inst.xml
1,12 → 1,12
<sect2>
<title>Installation de Kbd</title>
 
<para>Installer Kbd en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../kbd-&kbd-patch-version;.patch &amp;&amp;
./configure &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Kbd</title>
 
<para>Installer Kbd en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>patch -Np1 -i ../kbd-&kbd-patch-version;.patch &amp;&amp;
./configure &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/bzip2-exp.xml
5,5 → 5,10
utilisant un fichier Makefile différent, dans ce cas le fichier Makefile-libbz2_so qui crée une
bibliothèque dynamique libbz2.so et la lie avec les utilitaires de bzip2.</para>
 
<para>La raison pour laquelle nous n'utilisons pas <userinput>make install</userinput> est que le
make install de bzip2 n'installe pas la libbz2.so partagée, ni les binaires de bzip2 qui sont liés à
cette bibliothèque. Donc nous n'avons pas d'autres choix que d'installer les fichiers
manuellement.</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/ncurses.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-ncurses">
<title>Installer Ncurses-&ncurses-version;</title>
<?dbhtml filename="ncurses.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &ncurses-time;
Estimation de l'espace disque requis: &ncurses-compsize;</screen>
 
&c6-ncurses-inst;
&c6-ncurses-exp;
&aa-ncurses-desc;
&aa-ncurses-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-ncurses">
<title>Installer Ncurses-&ncurses-version;</title>
<?dbhtml filename="ncurses.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &ncurses-time;
Estimation de l'espace disque requis: &ncurses-compsize;</screen>
 
&c6-ncurses-inst;
&c6-ncurses-exp;
&aa-ncurses-desc;
&aa-ncurses-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/ncurses-inst.xml
1,21 → 1,21
<sect2>
<title>Installation de Ncurses</title>
 
<para>Installer Ncurses en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure --prefix=/usr --libdir=/lib \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;--with-shared --disable-termcap &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
cd /lib &amp;&amp;
mv *.a /usr/lib &amp;&amp;
chmod 755 *.5.2 &amp;&amp;
cd /usr/lib &amp;&amp;
ln -sf libncurses.a libcurses.a &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libncurses.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libcurses.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libform.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libpanel.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libmenu.so</userinput></screen></para>
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Ncurses</title>
 
<para>Installer Ncurses en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure --prefix=/usr --libdir=/lib \
&nbsp;&nbsp;&nbsp;--with-shared --disable-termcap &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
cd /lib &amp;&amp;
mv *.a /usr/lib &amp;&amp;
chmod 755 *.5.2 &amp;&amp;
cd /usr/lib &amp;&amp;
ln -sf libncurses.a libcurses.a &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libncurses.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libcurses.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libform.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libpanel.so &amp;&amp;
ln -sf ../../lib/libmenu.so</userinput></screen></para>
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/procps-exp.xml
1,11 → 1,11
<sect2>
<title>Explication des Commandes</title>
 
<para><userinput>make XSCPT='' install:</userinput>
Cela positionne la variable XSCPT du Makefile à une valeur nulle afin que
l'installation de XConsole soit désactivée. Sinon "Make install" essaye de
copier le fichier XConsole dans /usr/X11R6/lib/X11/app-defaults. Et ce répertoire
n'existe pas, car X n'est pas installé.</para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Explication des Commandes</title>
 
<para><userinput>make XSCPT='' install:</userinput>
Cela positionne la variable XSCPT du Makefile à une valeur nulle afin que
l'installation de XConsole soit désactivée. Sinon "Make install" essaye de
copier le fichier XConsole dans /usr/X11R6/lib/X11/app-defaults. Et ce répertoire
n'existe pas, car X n'est pas installé.</para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/shellutils-inst.xml
1,31 → 1,31
<sect2>
<title>Installation de Sh-utils</title>
 
<para>Installez Shellutils en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
cd /usr/bin &amp;&amp;
mv basename date echo false hostname /bin &amp;&amp;
mv pwd sleep stty su test true uname /bin &amp;&amp;
mv chroot ../sbin</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Notes sur la conformité FHS</title>
 
<para>Il y a une commande installée dans ce package qui est nommée test. Elle
est souvent utilisée dans les scripts shell pour évaluer des conditions, mais
elle est encore plus souvent rencontrée sous la forme
<command>[ condition ]</command>. Ces crochets sont construits dans l'interpreteur
bash, mais le FHS définit qu'ils devraient être un binaire <filename>[</filename>.
Nous le créons de cette manière, pendant qu'on est encore dans le répertoire
<filename class="directory">/usr/bin</filename> :</para>
 
<para><screen><userinput>cd /bin &amp;&amp;
ln -sf test [</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Sh-utils</title>
 
<para>Installez Shellutils en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>./configure --prefix=/usr &amp;&amp;
make &amp;&amp;
make install &amp;&amp;
cd /usr/bin &amp;&amp;
mv basename date echo false hostname /bin &amp;&amp;
mv pwd sleep stty su test true uname /bin &amp;&amp;
mv chroot ../sbin</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Notes sur la conformité FHS</title>
 
<para>Il y a une commande installée dans ce package qui est nommée test. Elle
est souvent utilisée dans les scripts shell pour évaluer des conditions, mais
elle est encore plus souvent rencontrée sous la forme
<command>[ condition ]</command>. Ces crochets sont construits dans l'interpreteur
bash, mais le FHS définit qu'ils devraient être un binaire <filename>[</filename>.
Nous le créons de cette manière, pendant qu'on est encore dans le répertoire
<filename class="directory">/usr/bin</filename> :</para>
 
<para><screen><userinput>cd /bin &amp;&amp;
ln -sf test [</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/manpages-inst.xml
1,9 → 1,9
<sect2>
<title>Installation de Man-pages</title>
 
<para>Installer Man-pages en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
<sect2>
<title>Installation de Man-pages</title>
 
<para>Installer Man-pages en lançant les commandes suivantes:</para>
 
<para><screen><userinput>make install</userinput></screen></para>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/sed.xml
1,12 → 1,12
<sect1 id="ch06-sed">
<title>Installer Sed-&sed-version;</title>
<?dbhtml filename="sed.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &sed-time;
Estimation de l'espace disque requis: &sed-compsize;</screen>
 
&c6-sed-inst;
&aa-sed-desc;
&aa-sed-dep;
 
</sect1>
<sect1 id="ch06-sed">
<title>Installer Sed-&sed-version;</title>
<?dbhtml filename="sed.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &sed-time;
Estimation de l'espace disque requis: &sed-compsize;</screen>
 
&c6-sed-inst;
&aa-sed-desc;
&aa-sed-dep;
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/man.xml
1,13 → 1,13
<sect1 id="ch06-man">
<title>Installer Man-&man-version;</title>
<?dbhtml filename="man.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &man-time;
Estimation de l'espace disque requis: &man-compsize;</screen>
 
&c6-man-inst;
&aa-man-desc;
&aa-man-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-man">
<title>Installer Man-&man-version;</title>
<?dbhtml filename="man.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &man-time;
Estimation de l'espace disque requis: &man-compsize;</screen>
 
&c6-man-inst;
&aa-man-desc;
&aa-man-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/ncurses-exp.xml
24,7 → 24,7
 
<para><userinput>ln -sf ../../lib/libncurses.so etc:</userinput> Ces liens
symboliques sont créés pour améliorer l'installation. Une bonne pratique est
d'avoir les fichiers *.so sous /usr/lib ainsi que sou /lib, pour s'assurer que
d'avoir les fichiers *.so sous /usr/lib ainsi que sous /lib, pour s'assurer que
le chargeur de lien sera capable de trouver les fichiers si il les cherche sous
/lib ou /usr/lib..</para>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter06/file.xml
1,14 → 1,14
<sect1 id="ch06-file">
<title>Installer File-&file-version;</title>
<?dbhtml filename="file.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &file-time;
Estimation de l'espace disque requis: &file-compsize;</screen>
 
&c6-file-inst;
&c6-file-exp;
&aa-file-desc;
&aa-file-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch06-file">
<title>Installer File-&file-version;</title>
<?dbhtml filename="file.html" dir="chapter06"?>
 
<screen>Estimation du temps de construction: &file-time;
Estimation de l'espace disque requis: &file-compsize;</screen>
 
&c6-file-inst;
&c6-file-exp;
&aa-file-desc;
&aa-file-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter07/usage.xml
1,86 → 1,86
<sect1 id="ch07-usage">
<title>Comment fonctionne le processus de démarrage utilisant ces scripts?</title>
<?dbhtml filename="usage.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Linux utilise un système de démarrage nommé SysVinit. Il est basé sur le
concept de <emphasis>niveaux d'exécution</emphasis>. Il peut être
extrêmement différent d'un système à l'autre, on ne peut donc pas supposer
que si cela a fonctionné avec &lt;tel distribution&gt;, cela devrait aussi fonctionner
de la même manière avec LFS. LFS fait les choses à sa manière, mais respecte
généralement les standards établis.</para>
 
<para>Le SysVinit (que nous nommerons dorénavant <emphasis>init</emphasis>)
se base pour fonctionner sur un système de niveaux d'exécution. Ils sont au
nombre de 7 (de 0 à 6) (en réalité, il y a plus de niveaux d'exécution que cela,
mais ils sont réservés à des cas spéciaux et ne sont généralement pas
utilisés. La page man de init décrit ces détails), et chacun d'eux correspond
à ce que l'ordinateur est supposé faire lorsqu'il démarre. Le niveau
d'exécution par défaut est le niveau 3. Voici la description des différents niveaux
d'exécution tels qu'ils sont fréquemment implémentés:</para>
 
<literallayout>0: arrête l'ordinateur
1: mode mono-utilisateur
2: mode multi-utilisateur sans réseau
3: mode multi-utilisateur avec le réseau
4: réservé à la personnalisation, sinon identique au niveau 3
5: identique au 4, utilisé généralement pour une connexion graphique (comme l'xdm de X ou kdm de KDE)
6: redémarre l'ordinateur</literallayout>
 
<para>L'instruction utilisée pour changer de niveau d'exécution est
<userinput>init &lt;niveau d'exécution&gt;</userinput> où
&lt;niveau d'exécution&gt; est le niveau d'exécution désiré. Par exemple,
pour redémarrer l'ordinateur, un utilisateur lancera l'instruction init 6.
l'instruction reboot est simplement un alias, tout comme l'instruction halt
est un alias pour init 0.</para>
 
<para>Il existe un certain nombre de répertoires sous /etc qui ressemblent à
rc?.d où ? est le niveau d'exécution et rcsysinit.d qui contient un certain nombre
de liens symboliques. Certains commencent par un K, les autres par un S et tous
ont trois chiffres après la lettre initiale. Le K signifie d'arrêter (kill)
un service, et le S (start) d'en démarrer un. Les chiffres déterminent l'ordre
d'exécution des scripts, de 000 à 999 ; plus un nombre est petit, plus tôt il
sera exécuté. Lorsque init passe à un autre niveau d'exécution, les services
appropriés sont arrêtés et d'autres sont démarrés.</para>
 
<para>Les véritables scripts sont dans /etc/rc.d/init.d. Ils font tout le travail et
les liens symboliques pointent vers eux. Les liens de d'arrêt et de démarrage
pointent vers le même script dans /etc/rc.d/init.d. Ceci est dû au fait que le script
peut être appellé avec des paramètres différents tels que start, stop, restart,
reload, status. Quand un lien K est rencontré, le script approprié est
exécuté avec l'argument stop. Quant un lien S est rencontré, le script
idoine est exécuté avec l'argument start.</para>
 
<para>Il existe une exception. les liens commençant par un S dans les répertoires
rc0.d et rc6.d ne feront rien démarrer. Ils seront appelés avec le paramètre
<emphasis>stop</emphasis> pour arrêter quelque chose. La logique derière cela
est que lorsque l'on est sur le point de redémarrer ou d'arrêter le système,
on ne désire rien démarrer, seulement arrêter le système.</para>
 
<para>Voici la description de ce que ces arguments font réaliser aux scripts :</para>
 
<itemizedlist>
 
<listitem><para><emphasis>start</emphasis>: Le service est démarré.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>stop</emphasis>: Le service est arrêté.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>restart</emphasis>: Le service est arrêté puis
démarré à nouveau.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>reload</emphasis>: La configuration du service est
mise à jour.
Ceci est utilisé après la modification du fichier de configuration d'un service,
lorsque le service n'a pas besoin d'être redémarré.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>status</emphasis>: indique si le service est lancé et
avec quel PID.</para></listitem>
 
</itemizedlist>
 
<para>Modifiez librement la manière dont le système de démarrage fonctionne
(après tout, il s'agit de votre système LFS, pas du nôtre). Les fichiers ici
sont simplement un exemple de la manière de faire tout cela proprement (quoi qu'il en
soit, vous pouvez détester ce que nous considérons comme propre).</para>
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch07-usage">
<title>Comment fonctionne le processus de démarrage utilisant ces scripts?</title>
<?dbhtml filename="usage.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Linux utilise un système de démarrage nommé SysVinit. Il est basé sur le
concept de <emphasis>niveaux d'exécution</emphasis>. Il peut être
extrêmement différent d'un système à l'autre, on ne peut donc pas supposer
que si cela a fonctionné avec &lt;tel distribution&gt;, cela devrait aussi fonctionner
de la même manière avec LFS. LFS fait les choses à sa manière, mais respecte
généralement les standards établis.</para>
 
<para>Le SysVinit (que nous nommerons dorénavant <emphasis>init</emphasis>)
se base pour fonctionner sur un système de niveaux d'exécution. Ils sont au
nombre de 7 (de 0 à 6) (en réalité, il y a plus de niveaux d'exécution que cela,
mais ils sont réservés à des cas spéciaux et ne sont généralement pas
utilisés. La page man de init décrit ces détails), et chacun d'eux correspond
à ce que l'ordinateur est supposé faire lorsqu'il démarre. Le niveau
d'exécution par défaut est le niveau 3. Voici la description des différents niveaux
d'exécution tels qu'ils sont fréquemment implémentés:</para>
 
<literallayout>0: arrête l'ordinateur
1: mode mono-utilisateur
2: mode multi-utilisateur sans réseau
3: mode multi-utilisateur avec le réseau
4: réservé à la personnalisation, sinon identique au niveau 3
5: identique au 4, utilisé généralement pour une connexion graphique (comme l'xdm de X ou kdm de KDE)
6: redémarre l'ordinateur</literallayout>
 
<para>L'instruction utilisée pour changer de niveau d'exécution est
<userinput>init &lt;niveau d'exécution&gt;</userinput> où
&lt;niveau d'exécution&gt; est le niveau d'exécution désiré. Par exemple,
pour redémarrer l'ordinateur, un utilisateur lancera l'instruction init 6.
l'instruction reboot est simplement un alias, tout comme l'instruction halt
est un alias pour init 0.</para>
 
<para>Il existe un certain nombre de répertoires sous /etc qui ressemblent à
rc?.d où ? est le niveau d'exécution et rcsysinit.d qui contient un certain nombre
de liens symboliques. Certains commencent par un K, les autres par un S et tous
ont trois chiffres après la lettre initiale. Le K signifie d'arrêter (kill)
un service, et le S (start) d'en démarrer un. Les chiffres déterminent l'ordre
d'exécution des scripts, de 000 à 999 ; plus un nombre est petit, plus tôt il
sera exécuté. Lorsque init passe à un autre niveau d'exécution, les services
appropriés sont arrêtés et d'autres sont démarrés.</para>
 
<para>Les véritables scripts sont dans /etc/rc.d/init.d. Ils font tout le travail et
les liens symboliques pointent vers eux. Les liens de d'arrêt et de démarrage
pointent vers le même script dans /etc/rc.d/init.d. Ceci est dû au fait que le script
peut être appellé avec des paramètres différents tels que start, stop, restart,
reload, status. Quand un lien K est rencontré, le script approprié est
exécuté avec l'argument stop. Quant un lien S est rencontré, le script
idoine est exécuté avec l'argument start.</para>
 
<para>Il existe une exception. Les liens commençant par un S dans les répertoires
rc0.d et rc6.d ne feront rien démarrer. Ils seront appelés avec le paramètre
<emphasis>stop</emphasis> pour arrêter quelque chose. La logique derrière cela
est que lorsque l'on est sur le point de redémarrer ou d'arrêter le système,
on ne désire rien démarrer, seulement arrêter le système.</para>
 
<para>Voici la description de ce que ces arguments font réaliser aux scripts :</para>
 
<itemizedlist>
 
<listitem><para><emphasis>start</emphasis>: Le service est démarré.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>stop</emphasis>: Le service est arrêté.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>restart</emphasis>: Le service est arrêté puis
démarré à nouveau.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>reload</emphasis>: La configuration du service est
mise à jour.
Ceci est utilisé après la modification du fichier de configuration d'un service,
lorsque le service n'a pas besoin d'être redémarré.</para></listitem>
 
<listitem><para><emphasis>status</emphasis>: indique si le service est lancé et
avec quel PID.</para></listitem>
 
</itemizedlist>
 
<para>Modifiez librement la manière dont le système de démarrage fonctionne
(après tout, il s'agit de votre système LFS, pas du nôtre). Les fichiers ici
sont simplement un exemple de la manière de faire tout cela proprement (quoi qu'il en
soit, vous pouvez détester ce que nous considérons comme propre).</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter07/network.xml
1,67 → 1,62
-</sect1>
\ No newline at end of file
+<sect1 id="ch07-network">
+<title>Configuration du script network</title>
+<?dbhtml filename="network.html" dir="chapter07"?>
+
+<para>Cette section n'est utile que si vous souhaitez configurer une
+carte réseau.</para>
+
+<sect2>
+<title>Configuration de la passerelle par défaut</title>
+
+<para>Si vous êtes sur un réseau, vous aurez besoin de configurer la
+passerelle par défaut de cette machine. Ceci se fait en ajoutant les
+bonnes valeurs au fichier /etc/sysconfig/network, en lançant les
+commandes suivantes:</para>
+
+<para><screen><userinput>cat &gt;&gt; /etc/sysconfig/network &lt;&lt; "EOF"</userinput>
+GATEWAY=192.168.1.2
+GATEWAY_IF=eth0
+<userinput>EOF</userinput></screen></para>
+
+<para>Les valeurs pour GATEWAY et GATEWAY_IF doivent être changées pour
+correspondre à la configuration de votre réseau. GATEWAY contient
+l'adresse IP de la passerelle par défaut, et GATEWAY_IF contient
+l'interface réseau par laquelle la passerelle par défaut peut être
+jointe.</para>
+
+</sect2>
+
+<sect2>
+<title>Création des fichiers de configuration d'interfaces</title>
+
+<para>Quelles interfaces doivent être activées ou non dépendent des
+fichiers du répertoire /etc/sysconfig/network-devices. Ce répertoire
+contient des fichiers de la forme ifconfig.xyz, où xyz est le nom
+de l'interface (comme eth0 ou eth0:1).</para>
+
+<para>Si vous décidez de renommer ou changer le répertoire
+/etc/sysconfig/network-devices, assurez-vous de modifier le fichier
+/etc/sysconfig/rc et de mettre à jour la variable network_devices en
+lui indiquant le nouveau chemin.</para>
+
+<para>Maintenant, de nouveaux fichiers sont créés dans ce répertoire avec
+les informations suivantes. La commande suivante crée un fichier d'exemple
+ifconfig.eth0:</para>
+
+<para><screen><userinput>cat &gt; /etc/sysconfig/network-devices/ifconfig.eth0 &lt;&lt; "EOF"</userinput>
+ONBOOT=yes
+IP=192.168.1.1
+NETMASK=255.255.255.0
+BROADCAST=192.168.1.255
+<userinput>EOF</userinput></screen></para>
+
+<para>Bien sûr, les valeurs de ces variables doivent être changées dans
+chaque fichier pour correspondre à votre propre configuration.
+Si la variable ONBOOT est mise à yes, le script network l'activera lors du
+démarrage du système. Pour une quelconque autre valeur, cette interface sera
+ignorée par le script network et donc non activée.</para>
+
+</sect2>
+
+</sect1>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter07/loadkeys.xml
1,20 → 1,29
<sect1 id="ch07-loadkeys">
<title>Ai-je besoin du script loadkeys?</title>
<title>Configuration du script loadkeys</title>
<?dbhtml filename="loadkeys.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Si vous avez décidé de compiler votre plan de codage du clavier
directement dans le noyau à la fin du chapitre 6, alors vous n'avez pas
besoin de lancer le script loadkeys car le noyau a déjà initialisé le
plan de codage pour vous. Vous pouvez toujours le lancer si vous voulez,
cela ne risque pas de vous poser problème. Cela peut même vous être
avantageux de le garder au cas où vous possédez différents noyaux et que
vous ne vous rappellez pas , ou que vous ne voulez pas de compiler le
plan de codage dans chaque noyau installé.</para>
<para>Vous ne devez utiliser ce script que si vous ne possédez pas un
clavier américain à 101 touches.</para>
 
<para>Si vous décidez que vous n'en avez pas besoin ou que vous ne voulez
pas utiliser le script loadkeys, supprimer le lien symbolique
<filename class="symlink">/etc/rc.d/rcsysinit.d/S70loadkeys</filename>
.</para>
<para>Le fichier /etc/sysconfig/keyboard contient une information dont
le script loadkeys a besoin pour fonctionner. Ce fichier contient la
variable LAYOUT indiquant à loadkeys quel fichier de description du clavier
doit être chargé.</para>
 
<para>Créez un nouveau fichier <filename>/etc/sysconfig/keyboard</filename>
en lançant la commande suivante:</para>
 
<para><screen><userinput>cat &gt; /etc/sysconfig/keyboard &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Début de /etc/sysconfig/keyboard
 
LAYOUT=&lt;chemin-de-description-clavier&gt;
 
# Fin de /etc/sysconfig/keyboard
<userinput>EOF</userinput></screen></para>
 
<para>Remplacez <userinput>&lt;chemin-de-description-clavier&gt;</userinput> par le
chemin de description clavier que vous avez sélectionné. Par exemple, si vous avez choisi un
clavier américain, vous devriez mettre <userinput>/usr/share/kbd/keymaps/i386/qwerty/us.map.gz</userinput></para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter07/hostname.xml
1,18 → 1,18
<sect1 id="ch07-hostname">
<title>Configurer le script localnet</title>
<?dbhtml filename="hostname.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Une partie de ce script configure le nom du système. Ce nom doit
être indiqué dans le fichier /etc/sysconfig/network.</para>
 
<para>Créez le fichier /etc/sysconfig/network et entrez le nom du système
en lançant:</para>
 
<para><screen><userinput>echo "HOSTNAME=lfs" &gt; /etc/sysconfig/network</userinput></screen></para>
 
<para><quote>lfs</quote> doit être remplacé par le nom de l'ordinateur.
Vous ne devez pas entrer le FQDN (Fully Qualified Domain Name, nom de domaine
pleinement qualifié) ici. Cette information sera rentrée dans le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> un peu plus tard.</para>
 
</sect1>
<sect1 id="ch07-hostname">
<title>Configurer le script localnet</title>
<?dbhtml filename="hostname.html" dir="chapter07"?>
 
<para>Une partie de ce script configure le nom du système. Ce nom doit
être indiqué dans le fichier /etc/sysconfig/network.</para>
 
<para>Créez le fichier /etc/sysconfig/network et entrez le nom du système
en lançant:</para>
 
<para><screen><userinput>echo "HOSTNAME=lfs" &gt; /etc/sysconfig/network</userinput></screen></para>
 
<para><quote>lfs</quote> doit être remplacé par le nom de l'ordinateur.
Vous ne devez pas entrer le FQDN (Fully Qualified Domain Name, nom de domaine
pleinement qualifié) ici. Cette information sera rentrée dans le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> un peu plus tard.</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/chapter08/fstab.xml
1,44 → 1,44
<sect1 id="ch08-fstab">
<title>Création du fichier /etc/fstab</title>
<?dbhtml filename="fstab.html" dir="chapter08"?>
 
<para>On utilise le fichier /etc/fstab afin que certains programmes puissent
déterminer où certaines partitions sont supposées être montées par défaut.
Créez un nouveau fichier <filename>/etc/fstab</filename> en lançant cette
commande:</para>
 
<para><screen><userinput>cat &gt; /etc/fstab &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Début de /etc/fstab
 
# emplacement du système de fichier point de montage type de système options
 
/dev/*périphérique partition-LFS* / *fs-type* defaults 1 1
/dev/*périphérique partition-swap* swap swap pri=1 0 0
proc /proc proc defaults 0 0
 
# Fin de /etc/fstab
<userinput>EOF</userinput></screen></para>
 
<para><userinput>*périphérique partition-LFS*</userinput>,
<userinput>*périphérique partition-swap*</userinput>
et <userinput>*fs-type*</userinput> doit être remplacé par les
valeurs adéquates (/dev/hda2, /dev/hda5 et reiserfs par exemple).</para>
 
<para>Lorsqu'on ajoute une partition reiserfs, le <userinput>1 1</userinput> à
la fin de la ligne doit être remplacé par <userinput>0 0</userinput>.</para>
 
<para>Pour plus d'informations sur les différents champs présents dans le fichier
fstab, voir <userinput>man 5 fstab</userinput>.</para>
 
<para>Il y a d'autres lignes que vous pourriez ajouter à votre fichier fstab.
L'exemple suivant est la ligne que vous devriez avoir si vous utilisez devpts:</para>
<para><screen>devpts /dev/pts devpts gid=4,mode=620 0 0</screen></para>
 
<para>Un autre exemple est la ligne à utiliser pour employer des périphériques USB:</para>
<para><screen>usbdevfs /proc/bus/usb usbdevfs defaults 0 0</screen></para>
 
<para>Ces deux options ne fonctionneront que si vous avez compilé le support adéquat dans votre
noyau.</para>
 
</sect1>
 
<sect1 id="ch08-fstab">
<title>Création du fichier /etc/fstab</title>
<?dbhtml filename="fstab.html" dir="chapter08"?>
 
<para>On utilise le fichier /etc/fstab afin que certains programmes puissent
déterminer où certaines partitions sont supposées être montées par défaut.
Créez un nouveau fichier <filename>/etc/fstab</filename> en lançant cette
commande:</para>
 
<para><screen><userinput>cat &gt; /etc/fstab &lt;&lt; "EOF"</userinput>
# Début de /etc/fstab
 
# emplacement du système de fichier point de montage type de système options
 
/dev/*périphérique partition-LFS* / *fs-type* defaults 1 1
/dev/*périphérique partition-swap* swap swap pri=1 0 0
proc /proc proc defaults 0 0
 
# Fin de /etc/fstab
<userinput>EOF</userinput></screen></para>
 
<para><userinput>*périphérique partition-LFS*</userinput>,
<userinput>*périphérique partition-swap*</userinput>
et <userinput>*fs-type*</userinput> doit être remplacé par les
valeurs adéquates (/dev/hda2, /dev/hda5 et reiserfs par exemple).</para>
 
<para>Lorsqu'on ajoute une partition reiserfs, le <userinput>1 1</userinput> à
la fin de la ligne doit être remplacé par <userinput>0 0</userinput>.</para>
 
<para>Pour plus d'informations sur les différents champs présents dans le fichier
fstab, voir <userinput>man 5 fstab</userinput>.</para>
 
<para>Il y a d'autres lignes que vous pourriez ajouter à votre fichier fstab.
L'exemple suivant est la ligne que vous devriez avoir si vous utilisez devpts:</para>
<para><screen>devpts /dev/pts devpts gid=4,mode=620 0 0</screen></para>
 
<para>Un autre exemple est la ligne à utiliser pour employer des périphériques USB:</para>
<para><screen>usbdevfs /proc/bus/usb usbdevfs defaults 0 0</screen></para>
 
<para>Ces deux options ne fonctionneront que si vous avez compilé le support adéquat dans votre
noyau.</para>
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/organpart3.xml
1,5 → 1,10
<sect2 id="pre-organ3">
<title>Partie III - Annexes</title>
- <para>La troisième partie contient différentes annexes.</para>
- </sect2>
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/preface.xml
1,10 → 1,20
<preface id="preface">
<title>Préface</title>
<?dbhtml filename="preface.html" dir="preface"?>
-&pf-foreword;
-&pf-whoread;
-&pf-whonotread;
-&pf-organization;
-</preface>
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/foreword.xml
1,14 → 1,28
<sect1 id="pf-foreword">
<title>Avant-propos</title>
<?dbhtml filename="foreword.html" dir="preface"?>
<para>Ayant utilisé certaines distributions de Linux, je n'ai jamais été satisfait par aucune d'entre elles. Je n'aimais pas la façon dont les scripts
de boot étaient arrangés , je n'aimais pas la manière dont certains programmes étaient configurés par défaut, et d'autres choses de ce genre.
J'en suis venu au fait que si je voulais être entièrement satisfait d'un système linux, il me fallait créer mon propre système depuis le début,
idéalement en n'utilisant que le code-source. Sans utiliser de package pré-compilé. Sans aide d'aucun CD-ROM ni de disquette d'amorce qui installerait
quelques utilitaires de base. J'utiliserais mon système Linux actuel et m'en servirais pour construire le mien.</para>
<para>Ceci, au premier abord, peut sembler très difficile et parfois impossible. Après avoir réglé les problèmes de dépendance, problèmes de compilation,
etcetera, un système Linux personalisé a été créé avec succès. J'ai nommé ce système le système LFS, c'est à dire "Linux From Scratch" (Linux Par Le
Début).</para>
<para>J'espère que vous passerez du bon temps en travaillant sur LFS !</para>
<literallayout>-- Gerard Beekmans gerard@linuxfromscratch.org</literallayout>
</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/whoread.xml
1,59 → 1,59
<sect1 id="pre-whoread">
<title>Qui voudrait lire ce livre</title>
<?dbhtml filename="whoread.html" dir="preface"?>
 
<para>Il y a beaucoup de raisons qui pousseraient quelqu'un à vouloir lire
ce livre afin d'installer un système LFS. La question que beaucoup de
personnes se posent est "pourquoi se fatiguer à installer manuellement un
système Linux depuis le début alors qu'il suffit de télécharger une
distribution existante?". C'est une question censée
que j'espère pouvoir vous répondre.</para>
 
<para>La raison principale de l'existence de LFS est d'apprendre comment
fonctionne un système Linux à l'intérieur. Construire un système LFS vous
apprend tout ce qui fait que Linux fonctionne, comment les choses
travaillent ensemble, et dépendent les une des autres. Et le plus important,
comment le personnaliser afin qu'il soit à votre goût et réponde à vos besoins.
</para>
 
<para>Un autre avantage clé de LFS est que vous êtes maître de votre système sans
avoir à dépendre d'une implémentation créée par quelqu'un d'autre.
Vous êtes sur le siège conducteur maintenant et êtes capable de décider chaque
chose comme la disposition des répertoires ainsi que la configuration des fichiers
de démarrage. Vous saurez également exactement où, pourquoi et comment les programmes
sont installés.</para>
 
<para>Un autre avantage de LFS est que vous pouvez créer un système Linux compact.
Quand vous installez une distribution courante, vous finirez par
installer beaucoup de programmes que vous n'utiliserez jamais de votre vie. Ils
sont juste là et prennent un espace disque précieux. Il n'est pas difficile
d'avoir un système LFS installé pour moins de 100 MB. Celà vous semble-t-il beaucoup ?
Certains d'entre nous ont travaillés afin de créer un système LFS minuscule. Nous
avons installé un système juste suffisant pour faire fonctionner le serveur web Apache;
l'espace disque total était approximativement 8 MB. Avec plus de dépouillement, cela
peut être ramené à 5 MB ou moins. Essayez de faire pareil avec une distribution
courante.</para>
 
<para>Si nous devions comparer une distribution Linux avec un hamburger que vous
achetez au supermarché ou au restaurant fast-food, vous le mangeriez sans précisément
savoir ce que vous mangez, alors que LFS vous donne tous les ingrédients pour faire un
hamburger. Cela vous permet de prudemment l'inspecter, d'enlever les ingrédients
non désirés, et par la même manière vous permettre de rajouter des ingrédients qui
correspondent mieux à la saveur que vous attendez de votre hamburger. Quand vous êtes
satisfait des ingrédients, vous passez à la partie suivante en les combinant ensemble.
Vous avez désormais la chance de le faire de la façon dont vous le voulez : grillez-le,
faites-le cuire au four, faites-le frire, au barbecue, ou mangez-le cru.</para>
 
<para>Une autre analogie que nous pouvons utiliser est de comparer LFS avec une maison
construite. LFS vous donnera le squelette de la maison, mais c'est à vous de faire la
plomberie, le système électrique, la cuisine, la baignoire, le papier-peint, etc.</para>
 
<para>Un autre avantage d'un système Linux personalisé est l'ajout de sécurité. Vous
compilerez le système complet à partir de la base, ce qui vous permet de tout vérifier,
si vous le voulez, et d'appliquer tous les patchs de sécurité que vous voulez ou devez
appliquer. Vous n'avez pas à attendre quelqu'un d'autre pour vous fournir un package
fixant un trou de sécurité. Cependant, vous n'avez aucune garantie que le nouveau
package résoud le problème (adéquatement). Vous ne pourrez jamais savoir si un trou de
sécurité est fixé si vous ne le faites pas vous-même.</para>
</sect1>
<sect1 id="pre-whoread">
<title>Qui voudrait lire ce livre</title>
<?dbhtml filename="whoread.html" dir="preface"?>
 
<para>Il y a beaucoup de raisons qui pousseraient quelqu'un à vouloir lire
ce livre afin d'installer un système LFS. La question que beaucoup de
personnes se posent est "pourquoi se fatiguer à installer manuellement un
système Linux depuis le début alors qu'il suffit de télécharger une
distribution existante?". C'est une question censée
que j'espère pouvoir vous répondre.</para>
 
<para>La raison principale de l'existence de LFS est d'apprendre comment
fonctionne un système Linux à l'intérieur. Construire un système LFS vous
apprend tout ce qui fait que Linux fonctionne, comment les choses
travaillent ensemble, et dépendent les une des autres. Et le plus important,
comment le personnaliser afin qu'il soit à votre goût et réponde à vos besoins.
</para>
 
<para>Un autre avantage clé de LFS est que vous êtes maître de votre système sans
avoir à dépendre d'une implémentation créée par quelqu'un d'autre.
Vous êtes sur le siège conducteur maintenant et êtes capable de décider chaque
chose comme la disposition des répertoires ainsi que la configuration des fichiers
de démarrage. Vous saurez également exactement où, pourquoi et comment les programmes
sont installés.</para>
 
<para>Un autre avantage de LFS est que vous pouvez créer un système Linux compact.
Quand vous installez une distribution courante, vous finirez par
installer beaucoup de programmes que vous n'utiliserez jamais de votre vie. Ils
sont juste là et prennent un espace disque précieux. Il n'est pas difficile
d'avoir un système LFS installé pour moins de 100 MB. Celà vous semble-t-il beaucoup ?
Certains d'entre nous ont travaillés afin de créer un système LFS minuscule. Nous
avons installé un système juste suffisant pour faire fonctionner le serveur web Apache;
l'espace disque total était approximativement 8 MB. Avec plus de dépouillement, cela
peut être ramené à 5 MB ou moins. Essayez de faire pareil avec une distribution
courante.</para>
 
<para>Si nous devions comparer une distribution Linux avec un hamburger que vous
achetez au supermarché ou au restaurant fast-food, vous le mangeriez sans précisément
savoir ce que vous mangez, alors que LFS vous donne tous les ingrédients pour faire un
hamburger. Cela vous permet de prudemment l'inspecter, d'enlever les ingrédients
non désirés, et par la même manière vous permettre de rajouter des ingrédients qui
correspondent mieux à la saveur que vous attendez de votre hamburger. Quand vous êtes
satisfait des ingrédients, vous passez à la partie suivante en les combinant ensemble.
Vous avez désormais la chance de le faire de la façon dont vous le voulez : grillez-le,
faites-le cuire au four, faites-le frire, au barbecue, ou mangez-le cru.</para>
 
<para>Une autre analogie que nous pouvons utiliser est de comparer LFS avec une maison
construite. LFS vous donnera le squelette de la maison, mais c'est à vous de faire la
plomberie, le système électrique, la cuisine, la baignoire, le papier-peint, etc.</para>
 
<para>Un autre avantage d'un système Linux personalisé est l'ajout de sécurité. Vous
compilerez le système complet à partir de la base, ce qui vous permet de tout vérifier,
si vous le voulez, et d'appliquer tous les patchs de sécurité que vous voulez ou devez
appliquer. Vous n'avez pas à attendre quelqu'un d'autre pour vous fournir un package
fixant un trou de sécurité. Cependant, vous n'avez aucune garantie que le nouveau
package résoud le problème (adéquatement). Vous ne pourrez jamais savoir si un trou de
sécurité est fixé si vous ne le faites pas vous-même.</para>
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/whonotread.xml
1,29 → 1,29
<sect1 id="pre-whonotread">
<title>Qui ne voudrait pas lire ce livre</title>
<?dbhtml filename="whonotread.html" dir="preface"?>
 
<para>
Les personnes ne voulant pas construire un système linux en entier depuis le début ne
voudront probablement pas lire ce livre. Si cependant vous voulez en apprendre plus au
sujet de ce qui se produit dans les coulisses, en particulier ce qui se passe entre le
moment où vous allumez un ordinateur et le moment où la ligne de commande apparait,
vous pouvez vouloir lire le <quote>From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO</quote>.
Ce HOWTO construit un système de base, d'une manière similaire à ce que ce
livre-ci utilise, mais il se concentre plus sur l'installation d'un système de démarrage
au lieu d'un système complet.
</para>
<para>Afin de décider de lire ce livre ou le From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO,
posez-vous cette question : "Mon objectif principal est-il d'avoir un système Linux
opérationnel que je vais construire moi-même, et ainsi apprendre ce que chaque composant
d'un système fait ? Ou alors mon objectif principal juste est d'apprendre ?".
Si vous voulez construire et apprendre, lisez ce livre. Si vous voulez
simplement apprendre les bases, alors le From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO
est probablement un meilleur choix.
</para>
 
<para>Le <quote>From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO</quote> est disponible sur
<ulink url="http://www.netspace.net.au/~gok/power2bash/">http://www.netspace.net.au/~gok/power2bash/</ulink>
</para>
 
</sect1>
<sect1 id="pre-whonotread">
<title>Qui ne voudrait pas lire ce livre</title>
<?dbhtml filename="whonotread.html" dir="preface"?>
 
<para>
Les personnes ne voulant pas construire un système linux en entier depuis le début ne
voudront probablement pas lire ce livre. Si cependant vous voulez en apprendre plus au
sujet de ce qui se produit dans les coulisses, en particulier ce qui se passe entre le
moment où vous allumez un ordinateur et le moment où la ligne de commande apparait,
vous pouvez vouloir lire le <quote>From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO</quote>.
Ce HOWTO construit un système de base, d'une manière similaire à ce que ce
livre-ci utilise, mais il se concentre plus sur l'installation d'un système de démarrage
au lieu d'un système complet.
</para>
<para>Afin de décider de lire ce livre ou le From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO,
posez-vous cette question : "Mon objectif principal est-il d'avoir un système Linux
opérationnel que je vais construire moi-même, et ainsi apprendre ce que chaque composant
d'un système fait ? Ou alors mon objectif principal est juste d'apprendre ?".
Si vous voulez construire et apprendre, lisez ce livre. Si vous voulez
simplement apprendre les bases, alors le From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO
est probablement un meilleur choix.
</para>
 
<para>Le <quote>From-PowerUp-To-Bash-Prompt-HOWTO</quote> est disponible sur
<ulink url="http://www.netspace.net.au/~gok/power2bash/">http://www.netspace.net.au/~gok/power2bash/</ulink>
</para>
 
</sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/organpart1.xml
1,8 → 1,16
<sect2 id="pre-organ1">
<title>Partie I - Introduction</title>
- <para>La première partie donne les informations générales à propos de ce livre (les versions, où se le procurer,
- changelog, listes de diffusions, et comment nous contacter).
- Elle va également vous expliquer certains aspects importants qu'il vous faut lire avant de commencer à créer
- son système LFS.</para>
- </sect2>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/preface/organpart2.xml
1,7 → 1,21
<sect2 id="pre-organ2">
<title>Partie II - Installation du système LFS</title>
 
<para>La seconde partie va vous guider à travers l'installation du sustème LFS lequel sera
le fondation du reste du système. Quelque soit votre choix d'utilisation de votre nouveau
système LFS, il devra être construit sur les fondations installées dans cette partie.</para>
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/texinfo-dep.xml
18,4 → 18,3
</literallayout>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/gzip-desc.xml
1,54 → 1,0
-</sect2>
\ No newline at end of file
+<sect2><title>Contenu de gzip-&gzip-contversion;</title><sect3><title>Programmes</title><para>gunzip (link to gzip), gzexe, gzip,uncompress (link to gunzip), zcat (link to gzip), zcmp, zdiff, zforce,zgrep, zmore et znew</para></sect3><sect3><title>Description</title><sect4><title>gunzip, uncompress</title><para>gunzip et uncompress décompressent les fichiers qui ont été compressés par gzip.</para></sect4><sect4><title>gzexe</title><para>gzexe vous permet de compresser des exécutables et de les décompresserpuis de les lancer automatiquement (avec cependant une baisse des performances).</para></sect4><sect4><title>gzip</title><para>gzip réduit la taille des fichiers en utilisant le codage Lempel-Ziv (LZ77).</para></sect4><sect4><title>zcat</title><para>zcat décompresse une liste de fichiers donnée en ligne de commande ouutilise l'entrée standard en lecture et écrit les données décompressées surla sortie standard.</para></sect4><sect4><title>zcmp</title><para>zcmp a le même fonctionnement que le programme cmp mais sur des fichierscompressés.</para></sect4><sect4><title>zdiff</title><para>zdiff a le même fonctionnement que le programme diff mais sur des fichierscompressés.</para></sect4><sect4><title>zforce</title><para>zforce force l'extension .gz sur les fichiers compressés par gzip de façon àce que gzip ne les compresse pas une deuxième fois. Ceci peut être utile pour desfichiers dont le nom a été tronqué après un transfert de fichier.</para></sect4><sect4><title>zgrep</title><para>zgrep a le même fonctionnement que le programme grep mais sur des fichierscompressés.</para></sect4><sect4><title>zmore</title><para>zmore est un programme permettant d'avoir le comportement du programme moreaussi bien sur des fichiers normaux que compressés.</para></sect4><sect4><title>znew</title><para>znew convertit les fichiers de format .Z (compress) en .gz (gzip).</para></sect4></sect3></sect2>
\ No newline at end of file
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/diffutils.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-diffutils">
<title>Diffutils</title>
<?dbhtml filename="diffutils.html" dir="appendixa"?>
-&aa-diffutils-down;
-&aa-diffutils-desc;
-&aa-diffutils-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kbd.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-kbd">
<title>Kbd</title>
<?dbhtml filename="kbd.html" dir="appendixa"?>
-&aa-kbd-down;
-&aa-kbd-desc;
-&aa-kbd-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/tar-desc.xml
6,8 → 6,8
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>rmt</title>
<para>rmt est un programme utilisé par les programmes distants dump et restore pour
manipuler un lecteur de bandes magnétiques via une connection de communication
<para>rmt est un programme utilisé par les programmes distants dump et restore pour
manipuler un lecteur de bandes magnétiques via une connexion de communication
entre processus.</para></sect4>
 
<sect4><title>tar</title>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/less-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Less (&less-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/less/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/less/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kbd-desc.xml
1,103 → 1,309
<sect2><title>Contenu de kbd-&kbd-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>chvt, deallocvt, dumpkeys, fgconsole,
getkeycodes, getunimap, kbd_mode, kbdrate, loadkeys, loadunimap,
mapscrn, openvt, psfaddtable (link to psfxtable), psfgettable (link to
psfxtable), psfstriptable (link to psfxtable), psfxtable, resizecons,
setfont, setkeycodes, setleds, setlogcons,
setmetamode, setvesablank, showfont, showkey, unicode_start, et
unicode_stop</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>chvt</title>
<para>chvt change le terminal virtuel de premier plan.</para></sect4>
 
<sect4><title>deallocvt</title>
<para>deallocvt désalloue les terminaux virtuels inutilisés.</para></sect4>
 
<sect4><title>dumpkeys</title>
<para>dumpkeys affiche les tables de conversion du clavier.</para></sect4>
 
<sect4><title>fgconsole</title>
<para>fgconsole affiche le numéro du terminal virtuel actif.</para></sect4>
 
<sect4><title>getkeycodes</title>
<para>getkeycodes affiche la table de correspondance de scancode en keycode
du noyau.</para></sect4>
 
<sect4><title>getunimap</title>
<para>getunimap affiche le unimap actuellement utilisé.</para></sect4>
 
<sect4><title>kbd_mode</title>
<para>kbd_mode indique ou positionne le mode du clavier.</para></sect4>
 
<sect4><title>kbdrate</title>
<para>kbdrate positionne les taux de répétition et de temporisation
du clavier.</para></sect4>
 
<sect4><title>loadkeys</title>
<para>loadkeys charge les tables de conversion du clavier.</para></sect4>
 
<sect4><title>loadunimap</title>
<para>loadunimap charge la table de correspondance d'unicode en police du noyau.</para></sect4>
 
<sect4><title>mapscrn</title>
<para>mapscrn charge une table de correspondance des caractères de sortie
définie par l'utilisateur dans le pilote de la console. Notez qu'il est
obsolète et que ses fonctionnalités sont reprises dans setfont.</para></sect4>
 
<sect4><title>openvt</title>
<para>openvt lance un programme sur un nouveau terminal virtuel (VT).</para></sect4>
 
<sect4><title>psfaddtable, psfgettable, psfstriptable, psfxtable</title>
<para>C'est un ensemble d'outils pour gérer les tables de caractères Unicode pour
les polices de console.</para></sect4>
 
<sect4><title>resizecons</title>
<para>resizeicons modifie la représentation de la taille de la console pour le noyau.
</para></sect4>
 
<sect4><title>setfont</title>
<para>Ceci vous permet de modifier les polices EGA/VGA dans la console.</para></sect4>
 
<sect4><title>setkeycodes</title>
<para>setkeycodes charge les entrées de la table de correspondance scancode
en keycode du noyau.</para></sect4>
 
<sect4><title>setleds</title>
<para>setleds positionne les LED du clavier. Beaucoup de personnes trouvent
utile d'avoir numlock activé par défaut, et c'est en utilisant ce programme
que vous pourrez y arriver.</para></sect4>
 
<sect4><title>setlogcons</title>
<para>setlogcons sends kernel messages to the console.</para></sect4>
 
<sect4><title>setmetamode</title>
<para>setmetamode définit la gestion de la touche méta du clavier.</para></sect4>
 
<sect4><title>setvesablank</title>
<para>Ceci vous laisse trafiquer l'économiseur d'écran matériel
(pas de grilles-pain, seulement un écran vide).</para></sect4>
 
<sect4><title>showfont</title>
<para>showfont affiche des données sur une police. L'information montrée
comprend les informations sur la police, ses propriétés, les métriques des
caractères, et les images des caractères.</para></sect4>
 
<sect4><title>showkey</title>
<para>showkey examine les scancodes et les keycodes transmis par le clavier.
</para></sect4>
 
<sect4><title>unicode_start</title>
<para>unicode_start met la console en mode Unicode.</para></sect4>
 
<sect4><title>unicode_stop</title>
<para>unicode_stop annule le mode unicode pour le clavier et la console.
</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/less-dep.xml
1,20 → 1,40
<sect2>
<title>Dépendances</title>
-<para>Less-&less-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
-<literallayout>
-bash: sh
-binutils: as, ld
-diffutils: cmp
-fileutils: chmod, install, mv, rm, touch
-grep: egrep, grep
-gcc: cc1, collect2, cpp0, gcc
-make: make
-sed: sed
-sh-utils: expr, hostname, uname
-textutils: cat, tr
-</literallayout>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/makedev.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-makedev">
<title>MAKEDEV</title>
<?dbhtml filename="makedev.html" dir="appendixa"?>
-&aa-makedev-down;
-&aa-makedev-desc;
-&aa-makedev-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/groff-desc.xml
1,118 → 1,354
<sect2><title>Contenu de groff-&groff-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>addftinfo, afmtodit, eqn, grn, grodvi, groff, grog, grolbp, grolj4,
grops, grotty, hpftodit, indxbib, lkbib, lookbib, mmroff, neqn, nroff,
pfbtops, pic, post-grohtml, pre-grohtml, refer, soelim, tbl,
tfmtodit et troff</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>addftinfo</title>
<para>addftinfo lit un fichier de polices troff et ajoute des informations de description
des polices utilisées par le système groff.</para></sect4>
 
<sect4><title>afmtodit</title>
<para>afmtodit crée un fichier de polices utilisables par groff et grops.</para></sect4>
 
<sect4><title>eqn</title>
<para>eqn traduit les descriptions d'équations contenues dans des fichiers sources en
commandes compréhensibles par troff.</para></sect4>
 
<sect4><title>grn</title>
<para>grn est un préprocesseur groff pour les fichiers gremlin.</para></sect4>
 
<sect4><title>grodvi</title>
<para>grodvi est un driver de groff qui produit un format TeX dvi.</para></sect4>
 
<sect4><title>groff</title>
<para>groff est l'interface du système de formattage de documents groff.
Normalement il exécute le programme troff et le post-processeur approprié en
fonction du périphérique sélectionné.</para></sect4>
 
<sect4><title>grog</title>
<para>grog lit les fichiers et détermine quelles options de groff -e, -man, -me,
-mm, -ms, -p, -s, et -t sont nécessaires pour l'impression des fichiers, et
affiche la commande groff avec ces options sur la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>grolbp</title>
<para>grolbp est un driver pout groff qui permet l'impression sur des imprimantes Canon CAPSL
(imprimantes laser série LBP-4 et LBP-8).</para></sect4>
 
<sect4><title>grolj4</title>
<para>grolj4 est un driver pour groff qui permet l'impression au format PCL5
pour une imprimante HP Laserjet 4.</para></sect4>
 
<sect4><title>grops</title>
<para>grops convertit la sortie troff GNU en Postscript.</para></sect4>
 
<sect4><title>grotty</title>
<para>grotty convertit la sortie troff GNU en un format compatible pour les
périphériques de type typewriter.</para></sect4>
 
<sect4><title>hpftodit</title>
<para>hpftodit crée un fichier de font utilisable avec groff -Tlj4 depuis un
fichier de type HP tagged police metric.</para></sect4>
 
<sect4><title>indxbib</title>
<para>indxbib crée un index inversé pour la base de données bibliographique
d'un fichier donné de façon à pouvoir utiliser refer, lookbib, et lkbib.</para></sect4>
 
<sect4><title>lkbib</title>
<para>lkbib cherche les références dans les bases de données bibliographiques qui
contiennent certaines clefs et affiche toutes les références trouvées sur la sortie
standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>lookbib</title>
<para>lookbib affiche une invite sur le flux d'erreur standard (à moins que l'entrée
standard ne soit pas un terminal), lit depuis l'entrée standard une suite de mots
clefs, recherche dans les bases de données bibliographiques du fichier spécifié les
références contenant ces mots clefs, les affiche sur la sortie standard, et répète
ce processus jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'entrée.</para></sect4>
 
<sect4><title>mmroff</title>
<para>mmroff est un préprocesseur basic pour groff.</para></sect4>
 
<sect4><title>neqn</title>
<para>Le script neqn formate les équations pour une sortie ASCII.</para></sect4>
 
<sect4><title>nroff</title>
<para>Le script nroff émule la commande nroff en utilisant groff.</para></sect4>
 
<sect4><title>pfbtops</title>
<para>pfbtops convertit une police Postscript au format .pfb en ASCII.</para></sect4>
 
<sect4><title>pic</title>
<para>pic compile des descriptions d'images contenues dans des fichiers sources
en commandes compréhensibles par TeX ou troff.</para></sect4>
 
<sect4><title>pre-grohtml and post-grohtml</title>
<para>pre- et post-grohtml traduisent la sortie de GNU troff en format html.</para></sect4>
 
<sect4><title>refer</title>
<para>refer copie le contenu d'un fichier sur la sortie standard, sauf les parties
situées entre .[ et .] interprétées comme des citations, et celles situées entre .R1
et .R2 qui sont interprétées comme des commandes de traitement de ces citations.</para></sect4>
 
<sect4><title>soelim</title>
<para>soelim examine des fichiers et remplace les lignes du style
<emphasis>.so fichier</emphasis> par le contenu de
<emphasis>fichier</emphasis>.</para></sect4>
 
<sect4><title>tbl</title>
<para>tbl traduit les descriptions de tables contenues dans des fichiers sources
en commandes compréhensibles par troff.</para></sect4>
 
<sect4><title>tfmtodit</title>
<para>tfmtodit crée un fichier police utilisable par <userinput>groff
-Tdvi</userinput></para></sect4>
 
<sect4><title>troff</title>
<para>troff est quasi identique à la commande Unix troff. Normalement il devrait
être appelé par la commande groff, qui exécutera les préprocesseurs et post-
processeurs dans l'ordre approprié et avec les options appropriées.</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/libtool-desc.xml
1,31 → 1,62
<sect2><title>Contenu de libtool-&libtool-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>libtool et libtoolize</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>libtool</title>
-<para>libtool fournit des services généraux de support de construction
-de bibliothèques.</para></sect4>
-<sect4><title>libtoolize</title>
-<para>libtoolize fournit un moyen standard d'ajouter un support libtool
-à un package.</para></sect4>
-</sect3>
-<sect3><title>Bibliothèques</title>
-<para>libltdl.[a,so]</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>libltdl</title>
-<para>Libtool fournit une petite bibliothèque, appelée 'libltdl', qui a
-pour but de masquer les différentes difficultés liées à l'ouverture
-dynamique des bibliothèques aux programmeurs.</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/m4.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-m4">
<title>M4</title>
<?dbhtml filename="m4.html" dir="appendixa"?>
-&aa-m4-down;
-&aa-m4-desc;
-&aa-m4-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/textutils-desc.xml
8,7 → 8,7
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>cat</title>
<para>cat concatène un ou plusieurs fichiers ou entrée standard vers
<para>cat concatène un ou plusieurs fichiers ou l'entrée standard vers
la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>cksum</title>
19,8 → 19,9
<para>comm compare deux fichiers triés ligne par ligne.</para></sect4>
 
<sect4><title>csplit</title>
<para>csplit découpe un fichier en plusieurs sections nommées
xx01, xx02, ..., et affiche le compte d'octets de chaque section sur la sortie standard.
<para>csplit extrait d'un fichier des fragments séparés par un ou plusieurs
motifs, dans des fichiers xx01, xx02, ..., et affiche sur la sortie standard
le compte d'octets de chaque ségment.
</para></sect4>
 
<sect4><title>cut</title>
28,11 → 29,11
sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>expand</title>
<para>expand convertit les tabulations d'un fichier en espaces, il affiche le résultat sur
<para>expand convertit les tabulations d'un fichier en espaces, et affiche le résultat sur
la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>fmt</title>
<para>fmt reformate chaque paragraphe d'un ou plusieurs fichiers et affiche le résultat sur
<para>fmt reformate chaque paragraphe d'un ou plusieurs fichiers et affiche le résultat sur
la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>fold</title>
81,7 → 82,7
<para>tac écrit les fichiers spécifiés sur la sortie standard, dans l'ordre inverse.</para></sect4>
 
<sect4><title>tail</title>
<para>tail affiche les xx dernières (10 par défaut) lignes des fichiers spécifiés sur la
<para>tail affiche les xx dernières (10 par défaut) lignes des fichiers spécifiés sur la
sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>tr</title>
99,8 → 100,8
<para>Uniq efface les lignes dupliquées d'un fichier trié.</para></sect4>
 
<sect4><title>wc</title>
<para>wc affiche le nombre de lignes, de mots, et d'octets pour tous les fichiers spécifiés, et un total
du nombre de lignes si plusieurs fichiers ont été spécifiés.</para></sect4>
<para>wc affiche le nombre de lignes, de mots, et d'octets pour chaque fichier spécifié,
et une ligne de totaux si plusieurs fichiers ont été spécifiés.</para></sect4>
 
</sect3>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/texinfo-desc.xml
8,15 → 8,15
<sect4><title>info</title>
<para>Le programme info lit les documents de type Info, habituellement stockés dans
le répertoire /usr/doc/info. Les documents info sont identiques aux pages
de manuel, mais ils tendent à être plus détaillés et n'expliquent pas seulement
de manuel, mais ils tendent à être plus détaillés et n'expliquent pas seulement
les différentes options d'un programme.</para></sect4>
 
<sect4><title>install-info</title>
<para>Le programme install-info met à jour les documents info. Lorsque le
programme info est invoqué, il présente une liste des sujets disponibles
programme info est invoqué, il présente une liste des sujets disponibles
(i.e. : disponibles dans les documents info). Le programme install-info est utilisé
pour tenir à jour cette liste. Si des fichiers info sont effacés manuellement, il
convient également de supprimer les entrées correspondantes dans le fichier
convient également de supprimer les entrées correspondantes dans le fichier
d'index. Ce programme le fait et fait aussi l'inverse lorsque des
documents info sont ajoutés.</para></sect4>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bzip2-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de </title>
-<para><literallayout>Bzip2 (&bzip2-version;):
-<ulink url="ftp://sourceware.cygnus.com/pub/bzip2/">ftp://sourceware.cygnus.com/pub/bzip2/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/procinfo-desc.xml
8,19 → 8,19
<sect4><title>lsdev</title>
<para>lsdev récupère des informations sur le matériel installé dans votre
ordinateur à partir des fichiers sur les interruptions, ports d'entrées/sorties
et ports dma dans le répertoire /proc, vous donnant un rapide aperçu de qui
utilise quoi (quel matériel utilise tel adresse d'entrée/sortie et tel IRQ et
tels canaux DMA).</para></sect4>
et ports dma dans le répertoire /proc, vous donnant un rapide aperçu de
quel matériel utilise quelles adresses d'entrées-sorties
et quels canaux IRQ et DMA.</para></sect4>
 
<sect4><title>procinfo</title>
<para>procinfo récupère des informations à partir du répertoire /proc et les
affiche proprement formatté sur la sortie standard.</para></sect4>
affiche proprement formatées sur la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>socklist</title>
<para>est un script Perl vous donnant une liste de tous les sockets ouverts,
énumérant leurs types, port, inode, identifiant utilisateur, numéro de
processus, identifiant du fichier ainsi que le programme à qui il
appartient.</para></sect4>
processus, identifiant du fichier ainsi que le programme à qui ils
appartiennent.</para></sect4>
 
</sect3>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/m4-desc.xml
1,22 → 1,44
<sect2><title>Contenu de m4-&m4-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>m4</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>m4</title>
-<para>M4 est un processeur de macro. Il copie l'entrée sur la sortie
-en développant les macros au fur et à mesure. Les macros sont soit
-prédéfinies, soit définies par l'utilisateur, et peuvent prendre un
-nombre quelconque d'arguments. En plus de développer les macros, m4
-a des fonctions prédéfinies pour inclure des fichiers nommés, lancer
-des commandes UNIX, faire de l'arithmétique d'entiers, manipuler du
-texte de diverses manières, faire de la récursivité, etc. M4 peut être
-utilisé soit comme frontal d'un compilateur, ou comme processeur de macros
-à part.</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bzip2-dep.xml
1,17 → 1,30
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/ncurses-desc.xml
11,16 → 11,17
au format terminfo.</para></sect4>
 
<sect4><title>clear</title>
<para>Le programme clear efface l'&eacute;cran si cela est possible. Il utilise les
variables d'environnement pour d&eacute;terminer le type de terminal puis se renseigne
dans la base de donn&eacute;es terminfo pour trouver les commandes d'effacement de
l'&eacute;cran.</para></sect4>
<para>Le programme clear efface l'écran si cela est possible. Il utilise les
variables d'environnement pour déterminer le type de terminal puis se renseigne
dans la base de données terminfo pour trouver les commandes d'effacement de
l'écran.</para></sect4>
 
<sect4><title>infocmp</title>
<para>Le programme infocmp peut &ecirc;tre utilis&eacute; pour comparer deux entr&eacute;es binaires
de terminfo, r&eacute;-&eacute;crire une description de terminfo avec l'avantage du champ terminfo
use=, ou afficher une description terminfo depuis le fichier binaire (term)
dans une vari&eacute;t&eacute; de formats (fonctionnement inverse de tic).</para></sect4>
<para>Le programme infocmp peut être utilisé pour comparer une entrée binaire de terminfo
avec d'autres entrées terminfo, ré-écrire une description de terminfo
avec l'avantage du champ terminfo use=, ou afficher une description terminfo
depuis le fichier binaire (term) dans une variété
de formats (fonctionnement inverse de tic).</para></sect4>
 
<sect4><title>infotocap</title>
<para>infotocap convertit convertit une description terminfo en une description
29,7 → 30,7
<sect4><title>reset</title>
<para>reset met en place les modes cooked et echo, désactive les modes cbreak et raw,
active la prise en compte des retours chariot et réinitialise tous les caractères spéciaux
non mis en place à leur valeurs par défaut avant d'initialiser le terminal de la même
non mis en place à leurs valeurs par défaut avant d'initialiser le terminal de la même
façon que tset.</para></sect4>
 
<sect4><title>tack</title>
36,10 → 37,10
<para>tack vérifie les actions de terminfo.</para></sect4>
 
<sect4><title>tic</title>
<para>Tic est le compilateur des entr&eacute;es de description de terminfo. Le programme
traduit un fichier terminfo d'un format source en format binaire pour &ecirc;tre utilis&eacute;
par les routines de la biblioth&egrave;que ncurses. Les fichiers Terminfo contiennent la
description des possibilit&eacute;s d'un terminal.</para></sect4>
<para>Le programme tic est le compilateur des entrées de description de terminfo. Le programme
traduit un fichier terminfo du format source en format binaire pour être utilisé
par les routines de la bibliothèque ncurses. Les fichiers Terminfo contiennent la
description des possibilités d'un terminal.</para></sect4>
 
<sect4><title>toe</title>
<para>Le programme toe liste tous les types de terminaux disponibles selon leur
46,15 → 47,15
nom primaire avec pour chacun leur description.</para></sect4>
 
<sect4><title>tput</title>
<para>Le programme tput utilise la base de donn&eacute;es terminfo pour cr&eacute;er les
valeurs associ&eacute;es aux capacit&eacute;s d'un terminal et les informations disponibles
<para>Le programme tput utilise la base de données terminfo pour créer les
valeurs associées aux capacités d'un terminal et les informations disponibles
pour le shell, pour initialiser un terminal, ou retourner le nom complet
d'un type du terminal requis.</para></sect4>
 
<sect4><title>tset</title>
<para>Le programme Tset initialise les terminaux de fa&ccedil;on &agrave; ce qu'ils puissent
&ecirc;tre utilis&eacute;s, mais cette fonctionnalit&eacute; n'est plus tellement utilis&eacute;e. Elle
est fourni pour une compatibilit&eacute; avec BSD4.4.</para></sect4>
<para>Le programme tset initialise les terminaux de façon à ce qu'ils puissent
être utilisés, mais cette fonctionnalité n'est plus tellement utilisée. Elle
est fournie pour une compatibilité avec BSD4.4.</para></sect4>
 
</sect3>
 
66,7 → 67,7
 
<sect4><title>libcurses, libncurses++, libncurses, libncurses_g</title>
<para>Ces bibliothèques qui forment la bibliothèque Ncurses sont utilisées pour
afficher de texte à l'écran. Un exemple où ncurses est utilisé est dans le
afficher du texte à l'écran. Un exemple où ncurses est utilisé est dans le
programme <quote>make menuconfig</quote>. Les bibliothèques libncurses sont
la base du système.</para></sect4>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/manpages-dep.xml
10,4 → 10,3
</literallayout>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/groff.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-groff">
<title>Groff</title>
<?dbhtml filename="groff.html" dir="appendixa"?>
-&aa-groff-down;
-&aa-groff-desc;
-&aa-groff-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/patch-down.xml
1,6 → 1,6
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Patch (&patch-version;):
<para><literallayout>Patch (&patch-version;):
<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/patch/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/patch/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/shellutils-desc.xml
17,8 → 17,8
particulier.</para></sect4>
 
<sect4><title>date</title>
<para>date affiche le temps courant dans le format spécifié, ou met à jour la date
système.</para></sect4>
<para>date affiche l'heure et la date courantes dans le format spécifié,
ou met à jour la date système.</para></sect4>
 
<sect4><title>dirname</title>
<para>dirname enlève les suffixes ne faisant pas partie du répertoire d'un nom de
49,8 → 49,8
<para>hostname met à jour ou affiche le nom courant de l'hôte.</para></sect4>
 
<sect4><title>id</title>
<para>id affiche les vrais et effectifs identifiant d'utilisateur et de groupe (UID et GID)
d'un utilisateur ou de l'utilisateur qui l'exécute.</para></sect4>
<para>id affiche les UIDs et GIDs, réels et effectifs, d'un utilisateur ou de
l'utilisateur courant.</para></sect4>
 
<sect4><title>logname</title>
<para>logname affiche le nom de login de l'utilisateur.</para></sect4>
83,7 → 83,7
<para>seq affiche des nombres dans un certain ordre avec un incrément à spécifier.</para></sect4>
 
<sect4><title>sleep</title>
<para>sleep stoppe une t&acirc;che pendant un certain laps de temps.</para></sect4>
<para>sleep stoppe une tâche pendant un certain laps de temps.</para></sect4>
 
<sect4><title>stty</title>
<para>stty change et affiche les caractéristiques d'une ligne de terminal.</para></sect4>
92,7 → 92,7
<para>su exécute un shell en substituant l'identifiant d'utilisateur et de groupe.</para></sect4>
 
<sect4><title>tee</title>
<para>tee lit l'entrée standard et écrit sur la sortie standard et un fichier.</para></sect4>
<para>tee lit l'entrée standard et écrit sur la sortie standard et dans un fichier.</para></sect4>
 
<sect4><title>test</title>
<para>test vérifie les types de fichiers et compare les valeurs.</para></sect4>
120,7 → 120,7
<para>whoami affiche l'identifiant effectif de l'utilisateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>yes</title>
<para>yes affiche une cha&icirc;ne de caractères répétitivement jusqu'à ce que la tâche soit
<para>yes affiche une chaîne de caractères répétitivement jusqu'à ce que la tâche soit
tuée.</para></sect4>
 
</sect3>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/lilo-dep.xml
1,18 → 1,36
<sect2>
<title>Dépendances</title>
-<para>Lilo-&lilo-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
-<literallayout>
-bash: sh
-bin86: as86, ld86
-binutils: as, ld, strip
-fileutils: cp, dd, ln
-gcc: cc, cc1, collect2, cpp0
-make: make
-sed: sed
-textutils: cat
-</literallayout>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/manpages-desc.xml
1,13 → 1,13
<sect2><title>Contents of manpages-&man-pages-contversion;</title>
<sect2><title>Contenu de manpages-&man-pages-contversion;</title>
 
<sect3><title>Fichiers support</title>
<para>plusieurs pages de manuel qui ne viennent pas avec les
<para>Plusieurs pages de manuel qui ne viennent pas avec les
packages.</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>manual pages</title>
<para>Les exemples de pages de manuel fournis décrivent toutes les
<para>Les exemples de pages de manuel fournies décrivent toutes les
fonctions C et C++, quelques fichiers importants /dev/ et autres.
</para></sect4>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/flex-desc.xml
14,7 → 14,7
voulu.</para></sect4>
 
<sect4><title>flex++</title>
<para>flex++ invoque une version de flex utilisé exclusivement par les scanners
<para>flex++ invoque une version de flex utilisée exclusivement par les scanners
C++.</para></sect4>
 
<sect4><title>lex</title>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/psmisc-desc.xml
9,19 → 9,19
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>fuser</title>
<para>fuser affiche les PIDs des processus en utilisant le ou les systèmes de
fichiers spécifiés.</para></sect4>
<para>fuser affiche les PIDs des processus utilisant les fichiers
ou systèmes de fichiers qui sont spécifiés.</para></sect4>
 
<sect4><title>killall</title>
<para>killall envoie un signal à tous les processus faisant tourner l'une des
<para>killall envoie un signal à tous les processus faisant tourner l'une des
commandes spécifiées.</para></sect4>
 
<sect4><title>pidof</title>
<para>Pidof trouve les identifiants de processus (pids) du programme nommé et
<para>Pidof trouve les identifiants de processus (pids) du programme nommé et
imprime ces pids sur la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>pstree</title>
<para>pstree présente les processus tournant sous forme d'arborescence.</para></sect4>
<para>pstree présente les processus en cours d'exécution sous forme d'arborescence.</para></sect4>
 
</sect3>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/modutils-desc.xml
2,7 → 2,7
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>depmod, genksyms, insmod, insmod_ksymoops_clean, kallsyms (lien vers
insmod), kernelversion, ksyms, lsmod (lien vers insmod),
insmod), kernelversion, ksyms, lsmod (lien vers insmod),
modinfo, modprobe (lien vers insmod) et rmmod</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
11,7 → 11,7
<para>depmod gère la description des dépendances entre les modules du noyau.</para></sect4>
 
<sect4><title>genksyms</title>
<para>genksyms examine (sur l'entrée standard) la sortie de gcc -E source.c
<para>genksyms examine (sur l'entrée standard) la sortie de gcc -E source.c
et génère un fichier contenant des informations de version.</para></sect4>
 
<sect4><title>insmod</title>
18,11 → 18,11
<para>insmod installe un module chargeable dans le noyau en cours d'utilisation.</para></sect4>
 
<sect4><title>insmod_ksymoops_clean</title>
<para>insmod_ksymoops_clean efface les fichiers ksyms et les modules sauvegardés
<para>insmod_ksymoops_clean efface les fichiers ksyms et les modules
n'ayant pas été accédés depuis 2 jours.</para></sect4>
 
<sect4><title>kallsyms</title>
<para>kallsyms extrait tous les symboles pour le débuggage du kernel.</para></sect4>
<para>kallsyms extrait tous les symboles du kernel pour le débuggage.</para></sect4>
 
<sect4><title>kernelversion</title>
<para>kernelversion affiche la version majeure du noyau en cours d'utilisation.</para></sect4>
38,9 → 38,9
toutes les informations qu'il peut glaner.</para></sect4>
 
<sect4><title>modprobe</title>
<para>Modprobe utilise un fichier de dépendances du style de make, créé par depmod,
pour automatiquement charger les modules associés situés dans les arborescences
prévues à cet effet.</para></sect4>
<para>Modprobe utilise un fichier de dépendances du style de make, créé par depmod,
pour automatiquement charger les modules associés à partir de l'ensemble des modules disponibles
situés dans les arborescences prévues à cet effet.</para></sect4>
 
<sect4><title>rmmod</title>
<para>rmmod décharge les modules chargeables du noyau en cours d'utilisation.</para></sect4>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/nettools-down.xml
1,6 → 1,7
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Net-tools (&net-tools-version;):
<para><literallayout>Net-tools (&net-tools-version;):
<ulink url="http://www.tazenda.demon.co.uk/phil/net-tools/">http://www.tazenda.demon.co.uk/phil/net-tools/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/gzip-dep.xml
1,21 → 1,0
+<sect2><title>Dépendances</title><para>Gzip-&gzip-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para><literallayout>bash: shbinutils: as, ld, nmfileutils: chmod, cp, install, ln, mv, rmgcc: cc1, collect2, cpp, cpp0, gccgrep: egrep, grepmake: makesed: sedsh-utils: hostnametextutils: cat, tr</literallayout></sect2>
\ No newline at end of file
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/makedev-down.xml
1,7 → 1,14
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>MAKEDEV (&makedev-version;):
-<ulink url="&ftp;/">&ftp;/</ulink>
-<ulink url="&http;/">&http;/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/introduction.xml
1,53 → 1,0
<sect1 id="aa-intro">
<title>Introduction</title>
<?dbhtml filename="introduction.html" dir="appendixa"?>
 
<para>Cet annexe décrit les aspects suivants des packages installés dans ce
livre:</para>
 
<itemizedlist>
 
<listitem><para>Le site officiel de téléchargement pour le package.
</para></listitem>
 
<listitem><para>Ce que le package contient.</para></listitem>
 
<listitem><para>Ce que chaque programme du package réalise.</para></listitem>
 
<listitem><para>Ce que chaque package a besoin pour compiler.</para></listitem>
 
</itemizedlist>
 
<para>Beaucoup d'informations sur ces packages (principalement les descriptions)
proviennent des pages man, contenues dans ces packages. Nous n'allons pas ré écrire la
totalité de la page man, mais simplement les éléments principaux pour permettre la
compréhension de l'utilité du package. Pour disposer de tous les détails sur un programme,
nous vous suggérons de commencer par lire la page man complète en plus de cet
appencide.</para>
 
<para>Certains packages sont documentés plus en profondeur que d'autres, parce que nous
en savons plus sur ceux-là. Si quelque chose doit être ajoutés aux descriptions, n'hésitez
surtout pas à nous envoyer un email à la mailing list. Nous avons l'intention que cette
liste contienne une description en profondeur de chaque package installé, mais nous ne
pouvons pas le faire sans aide.</para>
 
<para>Remarquez aussi qu'actuellement, seul ce que fait un package est décrit. Pourquoi
il doit être installé n'est pas encore couvert. Ceci pourra être ajouté plus tard.</para>
 
<para>Toutes les dépendances de chaque package installé avec ce livre sont décrites.
Seront inclus les programmes de chaque package nécessaires pour compiler le package à
installer.</para>
 
<para>Ce ne sont pas des dépendances lors de l'exécution, c'est-à-dire ceux dont vous
avez besoin pour les lancer. Uniquement ceux nécessaire pour la compilation.</para>
 
<para>La liste de dépendances peut ne pas être à jour de temps en temps à cause de
la version courant du package. Vérifier les dépendances demande un travail important,
donc il peut y avaoir du temps avec une mise à jour. Mais souvent avec des mises à jour
mineurs d'un package, les dépendances d'installation changent peu, donc elles seront
correctes dans la plupart des cas. Si nous mettons à jour vers une nouvelle version
majeure, nous devons nous assurer que les dépendances ont aussi été vérifié en même
temps.</para>
 
</sect1>
 
<sect1 id="aa-intro"><title>Introduction</title><?dbhtml filename="introduction.html" dir="appendixa"?><para>Cet annexe décrit les aspects suivants des packages installés dans celivre:</para><itemizedlist><listitem><para>Le site officiel de téléchargement pour le package.</para></listitem><listitem><para>Ce que le package contient.</para></listitem><listitem><para>Ce que chaque programme du package réalise.</para></listitem><listitem><para>Ce que chaque package a besoin pour compiler.</para></listitem></itemizedlist><para>Beaucoup d'informations sur ces packages (principalement les descriptions)proviennent des pages man, contenues dans ces packages. Nous n'allons pas ré écrire latotalité de la page man, mais simplement les éléments principaux pour permettre lacompréhension de l'utilité du package. Pour disposer de tous les détails sur un programme,nous vous suggérons de commencer par lire la page man complète en plus de cetappendice.</para><para>Certains packages sont documentés plus en profondeur que d'autres, parce que nousen savons plus sur ceux-là. Si quelque chose doit être ajoutés aux descriptions, n'hésitezsurtout pas à nous envoyer un email à la mailing list. Nous avons l'intention que cetteliste contienne une description en profondeur de chaque package installé, mais nous nepouvons pas le faire sans aide.</para><para>Remarquez aussi qu'actuellement, seul ce que fait un package est décrit. Pourquoiil doit être installé n'est pas encore couvert. Ceci pourra être ajouté plus tard.</para><para>Toutes les dépendances de chaque package installé avec ce livre sont décrites.Seront inclus les programmes de chaque package nécessaires pour compiler le package àinstaller.</para><para>Ce ne sont pas des dépendances lors de l'exécution, c'est-à-dire ceux dont vousavez besoin pour les lancer. Uniquement ceux nécessaire pour la compilation.</para><para>La liste de dépendances peut ne pas être à jour de temps en temps à cause dela version courante du package. Vérifier les dépendances demande un travail important,donc il peut y avoir du temps avec une mise à jour. Mais souvent avec des mises à jourmineurs d'un package, les dépendances d'installation changent peu, donc elles serontcorrectes dans la plupart des cas. Si nous mettons à jour vers une nouvelle versionmajeure, nous devons nous assurer que les dépendances ont aussi été vérifiées en mêmetemps.</para></sect1>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/make-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Make (&make-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/make/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/make/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kernel-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Linux Kernel (&kernel-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/kernel/">ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/kernel/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bison-desc.xml
1,58 → 1,174
<sect2>
<title>Contenu de bison-&bison-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
 
<para>bison et yacc</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>bison</title>
 
<para>Bison est un générateur d'analyse syntaxique, en remplacement
de YACC. YACC signifie Encore un Autre Compilateur de Compilateurs
(Yet Another Compiler Compiler). Qu'est-ce que Bison alors ? C'est
un programme qui génère un programme qui analyse la structure d'un
fichier texte. Au lieu d'écrire le programme, l'utilisateur spécifie
comment les choses doivent être reliées et, avec ces règles, un programme
est construit pour analyser le fichier texte.</para>
 
<para>Il y a de nombreux exemples où une structuration est nécessaire,
l'un d'eux est une calculatrice.</para>
 
<para>Soit la chaine :</para>
 
<blockquote><literallayout> 1 + 2 * 3</literallayout></blockquote>
 
<para>Un humain peut facilement arriver au résultat de 7. Pourquoi ?
A cause de la structure. Notre cerveau sait comment interpréter la chaîne.
L'ordinateur ne le sait pas, et Bison est un outil pour l'aider à comprendre
cela, en présentant la chaîne sous la forme suivante au compilateur :</para>
 
<blockquote><literallayout> +
/ \
* 1
/ \
2 3</literallayout></blockquote>
 
<para>En commençant en bas de l'arbre, et en arrivant aux nombres 2 et 3,
qui sont liés par un symbole de multiplication, l'ordinateur multiplie
2 par 3. Le résultat de cette multiplication est mémorisé et la chose
suivante que l'ordinateur voit est le résultat de 2*3 et le nombre 1
qui sont reliés par le symbole d'addition. L'ajout de 1 au résultat précédent
donne 7. En calcul, les opérations les plus complexes peuvent être exprimées
sous ce format d'arbre, et l'ordinateur commence simplement en bas, et
travaille en cheminant vers le haut, pour arriver à la réponse correcte.
Bien entendu, Bison n'est pas utilisé uniquement pour les calculatrices.
</para></sect4>
 
<sect4><title>yacc</title>
 
<para>Nous créons un script yacc qui appelle bison avec l'option -y.
Ceci est fait pour des raisons de compatibilté avec des programmes
qui utilisent yacc au lieu de bison.</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/reiserfs-desc.xml
7,18 → 7,18
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>debugreiserfs</title>
<para>debugreiserfs peut parfois aider à résoudre des problèmes des systèmes
de fichier reiserfs. S'il est appelé sans options il imprime le superblock de
<para>debugreiserfs peut parfois aider à résoudre des problèmes des systèmes
de fichiers reiserfs. S'il est appelé sans options il imprime le superblock de
tout système de fichier reiserfs trouvé sur le périphérique.</para></sect4>
 
<sect4><title>mkreiserfs</title>
<para>mkreiserfs crée un système de fichier reiserfs.</para></sect4>
<para>mkreiserfs crée un système de fichiers reiserfs.</para></sect4>
 
<sect4><title>reiserfsck</title>
<para>reiserfsck vérifie un système de fichier reiserfs.</para></sect4>
<para>reiserfsck vérifie un système de fichiers reiserfs.</para></sect4>
 
<sect4><title>resize_reiserfs</title>
<para>resize_reiserfs est utilisé pour redimensioner un système de fichier
<para>resize_reiserfs est utilisé pour redimensioner un système de fichiers
reiserfs démonté.</para></sect4>
 
<sect4><title>unpack</title>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/netkitbase-down.xml
1,6 → 1,6
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Netkit-base (&netkit-base-version;):
<para><literallayout>Netkit-base (&netkit-base-version;):
<ulink url="ftp://ftp.uk.linux.org/pub/linux/Networking/netkit/">ftp://ftp.uk.linux.org/pub/linux/Networking/netkit/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/diffutils-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de </title>
-<para><literallayout>Diff Utils (&diffutils-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/diffutils/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/diffutils/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/lilo.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-lilo">
<title>Lilo</title>
<?dbhtml filename="lilo.html" dir="appendixa"?>
-&aa-lilo-down;
-&aa-lilo-desc;
-&aa-lilo-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/utillinux-down.xml
4,3 → 4,4
<para><literallayout>Util Linux (&util-linux-version;):
<ulink url="ftp://ftp.win.tue.nl/pub/linux-local/utils/util-linux/">ftp://ftp.win.tue.nl/pub/linux-local/utils/util-linux/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/lilo-down.xml
1,8 → 1,16
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Lilo (&lilo-version;):
-<ulink url="ftp://ibiblio.org/pub/Linux/system/boot/lilo/">ftp://ibiblio.org/pub/Linux/system/boot/lilo/</ulink>
-<ulink
-url="http://ibiblio.org/pub/Linux/system/boot/lilo/">http://ibiblio.org/pub/Linux/system/boot/lilo/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/gzip.xml
1,12 → 1,20
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bison-dep.xml
1,23 → 1,63
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/glibc-desc.xml
37,7 → 37,7
dynamique</para></sect4>
 
<sect4><title>ldd</title>
<para>ldd affiche les bibliothèques partagées requis par chaque programme ou bibliothèque
<para>ldd affiche les bibliothèques partagées requises par chaque programme ou bibliothèque
partagée spécifié sur la ligne de commande.</para></sect4>
 
<sect4><title>lddlibc4</title>
81,8 → 81,8
 
<sect4><title>sln</title>
<para>sln crée le lien symbolique entre une source et sa destination. C'est lié
statiquement, sans nécessiter de lien dynamique. Donc sln est utilé pour créer
des liens symboliques avec des bibliothèques dynamiques is pour quelque raison
statiquement, sans nécessiter de lien dynamique. Donc sln est utilisé pour créer
des liens symboliques avec des bibliothèques dynamiques pour quelque raison
que ce soit, le système de liens dynamiques n'était pas fonctionnel.</para></sect4>
 
<sect4><title>sprof</title>
164,7 → 164,7
<para>Aucune description actuellement disponible.</para></sect4>
 
<sect4><title>libm, libm_p</title>
<para>libm is the mathematical library.</para></sect4>
<para>libm est la bibliothèque de mathématique.</para></sect4>
 
<sect4><title>libmcheck</title>
<para>Aucune description actuellement disponible.</para></sect4>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kbd-dep.xml
1,24 → 1,33
<sect2>
<title>Dépendances</title>
 
<para>Kbd-&kbd-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
 
<literallayout>
bash: sh
binutils: as, ld, strip
bison: bison
diffutils: cmp
fileutils: cp, install, ln, mv, rm
flex: flex
gettext: msgfmt, xgettext
gcc: cc1, collect2, cpp0, gcc
grep: grep
gzip: gunzip, gzip
make: make
patch: patch
sed: sed
sh-utils: uname
</literallayout>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/make.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-make">
<title>Make</title>
<?dbhtml filename="make.html" dir="appendixa"?>
-&aa-make-down;
-&aa-make-desc;
-&aa-make-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bootscripts-down.xml
1,7 → 1,14
<sect2>
<title>Site officiel de </title>
-<para><literallayout>LFS-Bootscripts (&bootscripts-version;):
-<ulink url="&ftp;/">&ftp;/</ulink>
-<ulink url="&http;/">&http;/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/man-down.xml
1,6 → 1,6
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Man (&man-version;):
<para><literallayout>Man (&man-version;):
<ulink url="ftp://ftp.win.tue.nl/pub/linux-local/utils/man/">ftp://ftp.win.tue.nl/pub/linux-local/utils/man/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/makedev-dep.xml
1,14 → 1,28
<sect2>
<title>Dépendances</title>
-<para>MAKEDEV-&makedev-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
-<literallayout>
-bash: sh
-fileutils: chmod, chown, cp, ln, mknod, mv, rm
-grep: grep
-sh-utils: expr, id
-</literallayout>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/m4-dep.xml
1,20 → 1,40
<sect2>
<title>Dépendances</title>
-<para>M4-&m4-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
-<literallayout>
-bash: sh
-binutils: ar, as, ld, ranlib
-diffutils: cmp
-fileutils: chmod, cp, install, mv, rm
-make: make
-gcc: cc1, collect2, cpp0, gcc
-grep: egrep, grep
-sed: sed
-sh-utils: date, echo, hostname
-textutils: cat, tr
-</literallayout>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bzip2-desc.xml
1,37 → 1,74
<sect2><title>Contenu de bzip2-&bzip2-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>bunzip2 (lien vers bzip2), bzcat (lien vers bzip2), bzip2 and
-bzip2recover</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>bunzip2</title>
-<para>Bunzip2 décompresse les fichiers compressés avec bzip2.</para></sect4>
-<sect4><title>bzcat</title>
-<para>bzcat (ou bzip2 -dc) décompresse les fichiers spécifiés sur la sortie
-standard.</para></sect4>
-<sect4><title>bzip2</title>
-<para>bzip2 compresse les fichiers grâce à l'algorithme Burrows-Wheeler et au
-codage Huffman. La compression est généralement bien meilleure à celle obtenue
-avec des compresseurs plus conventionnels basés sur LZ77/LZ78, et approche les
-performances de la famille PPM des compresseurs statistiques.</para></sect4>
-<sect4><title>bzip2recover</title>
-<para>bzip2recover recupère les données de fichier bzip2 endommagés.</para></sect4>
-</sect3>
-<sect3><title>Bibliothèques</title>
-<para>libbz2.[a,so]</para>
-<sect4><title>libbz2</title>
-<para>libbz2 est la bibliothèque implémentant l'algorithme de
-compression Burrows-Wheeler.</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/gcc-dep.xml
1,26 → 1,24
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>GCC-&gcc-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+binutils: ar, as, ld, nm, ranlib
+diffutils: cmp
+fileutils: chmod, cp, ln, ls, mkdir, mv, rm, touch
+find: find
+gcc: cc, cc1, collect2, cpp0, gcc
+grep: egrep, grep
+make: make
+patch: patch
+sed: sed
+sh-utils: basename, dirname, echo, expr, hostname, sleep, true, uname
+tar: tar
+texinfo: install-info, makeinfo
+textutils: cat, tail, tr
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/libtool.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-libtool">
<title>Libtool</title>
<?dbhtml filename="libtool.html" dir="appendixa"?>
-&aa-libtool-down;
-&aa-libtool-desc;
-&aa-libtool-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/patch-desc.xml
6,15 → 6,15
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>patch</title>
<para>Le programme patch modifie un fichier en fonction d'un fichier de patch.
<para>Le programme patch modifie un fichier en fonction d'un fichier de patch.
Un fichier de patch est habituellement une liste créée par le programme diff et
contient les instructions pour modifier le fichier original. Patch est très
souvent utilisé pour la modification de code source car il fait économiser du temps
et de la taille mémoire. Imaginez un package faisant 1Mo. La version suivante de ce
package n'a modifié que deux fichiers de la précédente version. On peut alors le
considérer entièrement comme un nouveau package d'1Mo ou juste sous la forme d'un
package n'a modifié que deux fichiers de la précédente version. On peut alors le
considérer entièrement comme un nouveau package d'1Mo ou juste sous la forme d'un
fichier de patch d'1Ko qui viendra mettre à jour la précédente version pour la rendre
identique à la dernière version réalisée. Ainsi, si ma première version avait déjà été
identique à la dernière version réalisée. Ainsi, si la première version avait déjà été
téléchargée, un fichier de patch évite un deuxième téléchargement conséquent.</para></sect4>
 
</sect3>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/gzip-down.xml
1,12 → 1,22
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kernel.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-kernel">
<title>Linux kernel</title>
<?dbhtml filename="kernel.html" dir="appendixa"?>
-&aa-kernel-down;
-&aa-kernel-desc;
-&aa-kernel-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/procps-desc.xml
1,14 → 1,14
<sect2><title>Contenu de procps-&procps-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>free, kill, oldps, pgrep, pkill, ps, skill, snice, sysctl, tload, top,
<para>free, kill, oldps, pgrep, pkill, ps, skill, snice, sysctl, tload, top,
uptime, vmstat, w et watch</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>free</title>
<para>free affiche le nombre total de mémoire, physique ou de swap, disponible
ou utilisée dans le système. Il affiche également la mémoire partagée et les
<para>free affiche le nombre total de mémoire, physique ou de swap, disponible
ou utilisée dans le système. Il affiche également la mémoire partagée et les
tampons utilisés par le noyau.</para></sect4>
 
<sect4><title>kill</title>
40,21 → 40,21
<para>top affiche l'activité du processeur en temps réel.</para></sect4>
 
<sect4><title>uptime</title>
<para>uptime donne en une ligne les informations suivantes : le temps courant,
depuis combien de temps le système tourne-t-il, combien d'utilisateurs sont
actuellement connectés, et la charge moyenne du système dans les 1, 5, et 15
<para>uptime donne en une ligne les informations suivantes : le temps courant,
depuis combien de temps le système tourne-t-il, combien d'utilisateurs sont
actuellement connectés, et la charge moyenne du système dans les 1, 5, et 15
dernières minutes.</para></sect4>
 
<sect4><title>vmstat</title>
<para>vmstat fournit des informations sur les processus, la mémoire, la pagination,
<para>vmstat fournit des informations sur les processus, la mémoire, la pagination,
les entrées-sorties, les interruptions, et l'activité du processeur.</para></sect4>
 
<sect4><title>w</title>
<para>w affiche des informations sur les utilisateurs actuellement connectés, et
<para>w affiche des informations sur les utilisateurs actuellement connectés, et
leurs processus.</para></sect4>
 
<sect4><title>watch</title>
<para>watch exécute une commande répétitivement, en affichant ses sorties (au premier
<para>watch exécute une commande répétitivement, en affichant ses sorties (au premier
écran plein).</para></sect4>
 
</sect3>
66,7 → 66,7
 
<sect4><title>libproc</title>
<para>libproc est une bibliothèque avec laquelle la plupart des programmes de ce
package ont été lié pour sauver de l'espace dique, en implémentant des fonctions
package ont été liés pour sauver de l'espace dique, en implémentant des fonctions
communes une seule fois.</para></sect4>
 
</sect3>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/nettools-desc.xml
10,7 → 10,7
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>arp</title>
<para>arp manipule le cache ARP du noyau, habituellement pour
<para>arp est utilisé pour manipuler le cache ARP du noyau, habituellement pour
ajouter ou supprimer une entrée, ou affiche le contenu du cache ARP.
</para></sect4>
 
19,25 → 19,25
</para></sect4>
 
<sect4><title>domainname</title>
<para>domainname affiche ou enregistre le nom de domaine NIS/YP du
<para>domainname affiche ou définit le nom du
système.</para></sect4>
 
<sect4><title>hostname</title>
<para>hostname est utilisé pour enregistrer ou afficher le nom d'hôte du
<para>hostname est utilisé pour définir ou afficher le nom d'hôte du
système.</para></sect4>
 
<sect4><title>ifconfig</title>
<para>ifconfig est la commande principale pour configurer les interfaces
<para>ifconfig est la commande principale pour configurer les interfaces
réseau.</para></sect4>
 
<sect4><title>nameif</title>
<para>nameif nomme les interfaces réseau, basées sur les adresses MAC.
<para>nameif nomme les interfaces réseaux, basées sur les adresses MAC.
</para></sect4>
 
<sect4><title>netstat</title>
<para>netstat est un utilitaire ayant de nombreux usages ; il affiche
les connections réseau, les tables de routage, les statistiques des
interfaces, les connections masquées, et les membres multicast.
les connexions réseaux, les tables de routage, les statistiques des
interfaces, les connexions masquées, et les membres multicast.
</para></sect4>
 
<sect4><title>nisdomainname</title>
45,7 → 45,7
système.</para></sect4>
 
<sect4><title>plipconfig</title>
<para>plipconfig permet de règler finement les paramètres d'un périphérique PLIP,
<para>plipconfig permet de règler finement les paramètres d'un périphérique PLIP,
en étant optimiste il le rend plus rapide.</para></sect4>
 
<sect4><title>rarp</title>
52,11 → 52,11
<para>Apparenté au programme arp, rarp manipule la table RARP du système.</para></sect4>
 
<sect4><title>route</title>
<para>route est l'utilitaire utilisé pour manipuler les tables de routage
IP.</para></sect4>
<para>route est l'utilitaire utilisé pour manipuler les tables de routage IP.
</para></sect4>
 
<sect4><title>slattach</title>
<para>slattach attache une interface réseau à une ligne série, i.e.. positionne
<para>slattach attache une interface réseau à une ligne série, i.e.. positionne
une ligne normale pour un terminal dans un des nombreux modes "réseau".</para></sect4>
 
<sect4><title>ypdomainname</title>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/makedev-desc.xml
1,19 → 1,38
<sect2><title>Contenu de MAKEDEV-&makedev-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>MAKEDEV</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>MAKEDEV</title>
-<para>MAKEDEV est un script qui peut aider à créer les fichiers
-périphériques statiques nécessaires, qui se trouvent généralement
-dans le répertoire /dev. Plus d'informations sur les fichiers
-périphériques sont disponibles à partir de la hiérarchie des
-sources du noyau dans le fichier
-<filename>Documentation/devices.txt</filename>.</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/make-desc.xml
1,16 → 1,32
<sect2><title>Contenu de make-&make-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>make</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>make</title>
-<para>make détermine automatiquement quelles parties d'un gros programme
-ont besoin d'être recompilées, et exécute les commandes pour les
-recompiler.</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kernel-desc.xml
1,28 → 1,84
<sect2><title>Contenu de kernel-&kernel-contversion;</title>
 
<sect3><title>Support Files</title>
<para>le noyau linux et les entêtes du noyau linux</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>noyau linux</title>
<para>Le noyau de Linux est au coeur de chaque système Linux. C'est lui
qui fait tourner Linux. Quand vous allumez votre ordinateur et démarrez
un système Linux, la toute première partie de logiciel Linux qui est
chargée est le noyau. Le noyau initialise les composants matériels du
système comme les ports série, les ports parallèles, les cartes son,
les cartes réseau, les contrôleurs IDE, les contrôleurs SCSI et beaucoup
d'autres choses. En bref, le noyau rend le matériel disponible pour que
le logiciel puisse fonctionner.</para></sect4>
 
<sect4><title>entêtes du noyau linux</title>
<para>Nous copions ces fichiers dans /usr/include/(linux,asm) lors du
chapitre 5. Ils doivent correspondre à ceux avec lesquels glibc a été
compilé et ne doivent <emphasis>pas</emphasis> être remplacé lors d'une
mise à jour du kernel. Ils sont essentiels pour compiler un grand
nombre de logiciels.</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/ed-dep.xml
1,22 → 1,20
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>Ed-&ed-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+binutils: ar, as, ld, ranlib
+diffutils: cmp
+fileutils: chmod, cp, install, ln, mv, rm, touch
+gcc: cc1, collect2, cpp0, gcc
+grep: egrep, grep
+make: make
+sed: sed
+sh-utils: hostname
+textutils: cat, tr
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/sysvinit-desc.xml
1,85 → 1,86
<sect2><title>Contenu de sysvinit-&sysvinit-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>halt, init, killall5, last, lastb (lien vers last), mesg, pidof
(lien vers killall5), poweroff (lien vers halt), reboot (lien vers halt),
runlevel, shutdown, sulogin, telinit (lien vers init), utmpdump et
wall</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>halt</title>
<para>Halt enregistre la demande d'arrêt du système dans le fichier
/var/log/wtmp et envoie ensuite au noyau les commandes halt, reboot ou
poweroff. Si halt ou reboot sont appelés alors que le
système ne se trouve pas dans un état de fonctionnement 0 ou 6, la
commande shutdown sera exécutée (avec l'option -h ou -r).</para></sect4>
 
<sect4><title>init</title>
<para>Init est le père de tous les processus. Son rôle premier est de
créer les processus décrits dans le fichier /etc/inittab. Ce fichier
contient en général les entrées pour lancer gettys sur toutes les lignes
pouvant réceptionner les demandes de connection des utilisateurs.
Il contrôle également les processus requis par un système particulier.</para></sect4>
 
<sect4><title>killall5</title>
<para>killall5 est l'équivalent SystemV de la commande killall. Elle envoie un signal
à tous les processus excepté ceux de sa propre session, ainsi elle ne tuera pas le
shell qui a lancé le script appelant cette commande.</para></sect4>
 
<sect4><title>last</title>
<para>last recherche dans le fichier /var/log/wtmp (ou dans le fichier désigné
après l'option -f) et affiche une liste des utilisateurs qui se sont connectés
(et déconnectés) depuis la création de ce fichier.</para></sect4>
 
<sect4><title>lastb</title>
<para>lastb est identique à last, sauf que par défaut il affiche le journal du
fichier /var/log/btmp, lequel contient tous les essais infructueux de connection.</para></sect4>
 
<sect4><title>mesg</title>
<para>Mesg contrôle l'accès au terminal des utilisateurs par les autres utilisateurs.
C'est typiquement utilisé pour permettre ou interdire aux autres utilisateurs d'écrire
sur son propre terminal.</para></sect4>
 
<sect4><title>pidof</title>
<para>Pidof recherche les identifiants de processus (pids) d'après le nom de programme
et affiche ces identifiants sur la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>poweroff</title>
<para>poweroff est l'équivalent de shutdown -h -p now. Il arrêt l'ordinateur et
l'éteint (avec un BIOS compatible APM et APM validé dans le noyau).</para></sect4>
 
<sect4><title>reboot</title>
<para>reboot est l'équivalent de shutdown -r now. Il redémarre l'ordinateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>runlevel</title>
<para>Runlevel lit le fichier système utmp (typiquement /var/run/utmp) pour localiser
l'enregistrement de l'état de fonctionnement, puis affiche l'état de fonctionnement
précédent et celui en cours sur la sortie standard, séparés par un espace.</para></sect4>
 
<sect4><title>shutdown</title>
<para>shutdown arrête le système en toute sécurité. Tous les utilisateurs connectés sont
notifiés de l'arrêt, et les nouvelles connections sont bloquées.</para></sect4>
 
<sect4><title>sulogin</title>
<para>sulogin est employé par init lorsque le système démarre en mode single-user
(ceci est déterminé dans le fichier /etc/inittab). Init essaie aussi d'exécuter
sulogin lorsqu'on le chargeur de boot l'appelle avec l'option -b
(e.g., LILO).</para></sect4>
 
<sect4><title>telinit</title>
<para>telinit envoie les signaux appropriés à init pour lui spécifier l'état de fonctionnement
dans lequel basculer.</para></sect4>
 
<sect4><title>utmpdump</title>
<para>utmpdump affiche le contenu d'un fichier (habituellement /var/run/utmp) sur
la sortie standard dans un format explicite pour l'utilisateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>wall</title>
<para>Wall envoie un message à tous les utilisateurs connectés qui ont positionné leur
permission mesg à oui.</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
<sect2><title>Contenu de sysvinit-&sysvinit-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>halt, init, killall5, last, lastb (lien vers last), mesg, pidof
(lien vers killall5), poweroff (lien vers halt), reboot (lien vers halt),
runlevel, shutdown, sulogin, telinit (lien vers init), utmpdump et
wall</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>halt</title>
<para>Halt enregistre la demande d'arrêt du système dans le fichier
/var/log/wtmp et demande ensuite au noyau de s'arrêter, de redémarrer ou de mettre
le système hors tension. Si halt ou reboot sont appelés alors que le
système ne se trouve pas dans un niveau d'exécution 0 ou 6, la
commande shutdown sera exécutée à la place (avec
l'option -h ou -r).</para></sect4>
 
<sect4><title>init</title>
<para>Init est le père de tous les processus. Son rôle premier est de
créer les processus décrits dans le fichier /etc/inittab. Ce fichier
contient en général les entrées pour lancer gettys sur toutes les lignes
sur lesquelles les utilisateurs peuvent se connecter.
Il contrôle également les processus requis par un système particulier.</para></sect4>
 
<sect4><title>killall5</title>
<para>killall5 est l'équivalent SystemV de la commande killall. Elle envoie un signal
à tous les processus excepté ceux de sa propre session, ainsi elle ne tuera pas le
shell qui a lancé le script appelant cette commande.</para></sect4>
 
<sect4><title>last</title>
<para>last recherche dans le fichier /var/log/wtmp (ou dans le fichier désigné
après l'option -f) et affiche une liste des utilisateurs qui se sont connectés
(et déconnectés) depuis la création de ce fichier.</para></sect4>
 
<sect4><title>lastb</title>
<para>lastb est identique à last, sauf que par défaut il affiche le journal du
fichier /var/log/btmp, lequel contient tous les essais infructueux de connexion.</para></sect4>
 
<sect4><title>mesg</title>
<para>Mesg contrôle l'accès au terminal des utilisateurs par les autres utilisateurs.
C'est typiquement utilisé pour permettre ou interdire aux autres utilisateurs d'écrire
sur son propre terminal.</para></sect4>
 
<sect4><title>pidof</title>
<para>Pidof recherche les identifiants de processus (pids) d'après le nom de programme
et affiche ces identifiants sur la sortie standard.</para></sect4>
 
<sect4><title>poweroff</title>
<para>poweroff est l'équivalent de shutdown -h -p now. Il arrête l'ordinateur et
l'éteint (avec un BIOS compatible APM et APM validé dans le noyau).</para></sect4>
 
<sect4><title>reboot</title>
<para>reboot est l'équivalent de shutdown -r now. Il redémarre l'ordinateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>runlevel</title>
<para>Runlevel lit le fichier système utmp (typiquement /var/run/utmp) pour localiser
l'enregistrement du niveau d'exécution, puis affiche le niveau d'exécution
précédent et celui en cours sur la sortie standard, séparés par un espace.</para></sect4>
 
<sect4><title>shutdown</title>
<para>shutdown arrête le système en toute sécurité. Tous les utilisateurs connectés sont
notifiés de l'arrêt, et les nouvelles connexions sont bloquées.</para></sect4>
 
<sect4><title>sulogin</title>
<para>sulogin est employé par init lorsque le système démarre en mode utilisateur unique
(ceci est déterminé dans le fichier /etc/inittab). Init essaie aussi d'exécuter
sulogin lorsqu'on le chargeur de boot l'appelle avec l'option -b
(e.g., LILO).</para></sect4>
 
<sect4><title>telinit</title>
<para>telinit envoie les signaux appropriés à init pour lui spécifier dans quel
niveau d'exécution basculer.</para></sect4>
 
<sect4><title>utmpdump</title>
<para>utmpdump affiche le contenu d'un fichier (habituellement /var/run/utmp) sur
la sortie standard dans un format explicite pour l'utilisateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>wall</title>
<para>Wall envoie un message à tous les utilisateurs connectés qui ont positionné leur
permission mesg à oui.</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/kbd-down.xml
1,10 → 1,20
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Kbd (&kbd-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.win.tue.nl/pub/linux-local/utils/kbd/">ftp://ftp.win.tue.nl/pub/linux-local/utils/kbd/</ulink>
-Kbd Patch (&kbd-patch-version;):
-<ulink url="&ftp;/">&ftp;/</ulink>
-<ulink url="&http;/">&http;/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/diffutils-desc.xml
1,24 → 1,48
<sect2><title>Contenu de diffutils-&diffutils-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>cmp, diff, diff3 et sdiff</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>cmp and diff</title>
-<para>cmp et diff comparent tous les deux deux fichiers et indiquent les
-différences. Tous les deux disposent d'options particulières pour
-comparer les fichiers dans des situations différentes.</para></sect4>
-<sect4><title>diff3</title>
-<para>La différence entre diff et diff3 est que diff compare 2 fichiers,
- et que diff3 compare 3 fichiers.</para></sect4>
-<sect4><title>sdiff</title>
-<para>sdiff joint deux fichiers et affiche interactivement le résultat.
-</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/netkitbase-desc.xml
6,11 → 6,11
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>inetd</title>
<para>inetd est le père de tous les daemons. Il est à l'écoute des connections, et
<para>inetd est le père de tous les daemons. Il est à l'écoute des connexions, et
transfère l'appel au daemon approprié.</para></sect4>
 
<sect4><title>ping</title>
<para>ping envoie des paquets ICMP ECHO_REQUEST à un h&ocirc;te et détermine son temps
<para>ping envoie des paquets ICMP ECHO_REQUEST à un hôte et détermine son temps
de réponse.</para></sect4>
 
</sect3>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/less.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-less">
<title>Less</title>
<?dbhtml filename="less.html" dir="appendixa"?>
-&aa-less-down;
-&aa-less-desc;
-&aa-less-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/findutils-dep.xml
1,23 → 1,22
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>Findutils-&findutils-depversion; nécessite que les programmes suivants
+soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+binutils: ar, as, ld, ranlib
+diffutils: cmp
+fileutils: chmod, cp, install, mv, rm
+grep: egrep, grep
+gcc: cc1, collect2, cpp0, gcc
+make: make
+patch: patch
+sed: sed
+sh-utils: basename, date, echo, hostname
+textutils: cat, tr
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/groff-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Groff (&groff-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/groff/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/groff/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/gcc-desc.xml
49,8 → 49,8
<para>libgcc.a, libiberty.a, libstdc++.[a,so]</para>
 
<sect4><title>libgcc</title>
<para>libgcc.a est une bibliothèque utilisé par gcc lors de son exécution. La
plupart du temps, sur la pluport des machines, libgcc.a n'est pas réellement
<para>libgcc.a est une bibliothèque utilisée par gcc lors de son exécution. La
plupart du temps, sur la plupart des machines, libgcc.a n'est pas réellement
nécessaire.</para></sect4>
 
<sect4><title>libiberty</title>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/libtool-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Libtool (&libtool-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/libtool/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/libtool/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/utillinux-desc.xml
1,14 → 1,14
<sect2><title>Contenu de util-linux-&util-linux-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>agetty, arch, blockdev, cal, cfdisk, chkdupexe, col, colcrt,
<para>agetty, arch, blockdev, cal, cfdisk, chkdupexe, col, colcrt,
colrm, column, ctrlaltdel, cytune, ddate, dmesg, elvtune, fdformat, fdisk,
fsck.minix, getopt, hexdump, hwclock, ipcrm, ipcs, isosize
kill, line, logger, look, losetup, mcookie, mkfs, mkfs.bfs, mkfs.minix,
kill, line, logger, look, losetup, mcookie, mkfs, mkfs.bfs, mkfs.minix,
mkswap, more, mount, namei, pivot_root,
ramsize (lien vers rdev), raw, rdev, readprofile, rename, renice, rev,
rootflags (lien vers rdev), script, setfdprm, setsid, setterm, sfdisk,
swapoff (lien vers swapon), swapon, tunelp, ul, umount, vidmode, whereis
swapoff (lien vers swapon), swapon, tunelp, ul, umount, vidmode, whereis
et write</para></sect3>
 
<sect3><title>Descriptions</title>
58,7 → 58,7
<para>ddate convertit les dates Grégoriennes en dates Discordiennes.</para></sect4>
 
<sect4><title>dmesg</title>
<para>dmesg examine ou contrôle le buffer circulaire du noyau (messages de
<para>dmesg examine ou contrôle le buffer circulaire du noyau (messages de
démarrage du noyau).</para></sect4>
 
<sect4><title>elvtune</title>
72,7 → 72,7
<para>fdisk est un manipulateur de tables de partition disque.</para></sect4>
 
<sect4><title>fsck.minix</title>
<para>fsck.minix exécute une vérification logique d'une système de fichier Linux
<para>fsck.minix exécute une vérification logique d'un système de fichiers Linux
MINIX.</para></sect4>
 
<sect4><title>getopt</title>
80,7 → 80,7
getopt.</para></sect4>
 
<sect4><title>hexdump</title>
<para>hexdump affiche le fichier spécifié, ou l'entrée standard, dans le format
<para>hexdump affiche le ou les fichier spécifié, ou l'entrée standard, dans le format
spécifié par l'utilisateur(Ascii, décimal, hexadécimal, octal).</para></sect4>
 
<sect4><title>hwclock</title>
97,7 → 97,7
<para>isosize indique la taille d'un système de fichiers iso9660</para></sect4>
 
<sect4><title>kill</title>
<para>kill envoie un signal au processus spécifié.</para></sect4>
<para>kill envoie un signal spécifié au processus spécifié.</para></sect4>
 
<sect4><title>line</title>
<para>line copie une ligne (jusqu'à une nouvelle ligne) de l'entrée standard et
171,8 → 171,7
 
<sect4><title>rootflags</title>
<para>rootflags affiche et met à jour les informations supplémentaires utilisées
lorsque la partition racine
est montée.</para></sect4>
lorsque la partition racine est montée.</para></sect4>
 
<sect4><title>script</title>
<para>script crée un fichier de tout ce qui est affiché dans un terminal.</para></sect4>
190,10 → 189,10
<para>sfdisk est un manipulateur de tables de partition disque.</para></sect4>
 
<sect4><title>swapoff</title>
<para>swapoff désactive les périphériques et les fichiers de pagination et de swap.</para></sect4>
<para>swapoff désactive les périphériques et les fichiers pour la pagination et le swap.</para></sect4>
 
<sect4><title>swapon</title>
<para>swapon active les périphériques et les fichiers de pagination et de swap.</para></sect4>
<para>swapon active les périphériques et les fichiers pour la pagination et le swap.</para></sect4>
 
<sect4><title>tunelp</title>
<para>tunelp initialise de nombreux paramètres pour le périphérique LP.</para></sect4>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/lilo-desc.xml
1,19 → 1,38
<sect2><title>Contenu de lilo-&lilo-contversion;</title>
-<sect3><title>Programmes</title>
-<para>lilo et mkrescue</para></sect3>
-<sect3><title>Descriptions</title>
-<sect4><title>lilo</title>
-<para>lilo installe le chargeur de boot de Linux, qui est utilisé pour
-démarrer un système Linux.</para></sect4>
-<sect4><title>mkrescue</title>
-<para>mkrescue crée une disquette bootable de secours en utilisant un
-noyau existant et un ramdisk initial.</para></sect4>
-</sect3>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/automake-dep.xml
1,22 → 1,20
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>Automake-&automake-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+diffutils: cmp
+fileutils: chmod, install, ls, mkdir, mv, rm, rmdir
+grep: fgrep, grep
+make: make
+perl: perl
+sed: sed
+sh-utils: echo, expr, hostname, sleep
+texinfo: install-info
+textutils: cat, tr
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/m4-down.xml
1,6 → 1,12
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>M4 (&m4-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/m4/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/m4/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bzip2.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-bzip2">
<title>Bzip2</title>
<?dbhtml filename="bzip2.html" dir="appendixa"?>
-&aa-bzip2-down;
-&aa-bzip2-desc;
-&aa-bzip2-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/ncurses-down.xml
1,6 → 1,6
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Ncurses (&ncurses-version;):
<para><literallayout>Ncurses (&ncurses-version;):
<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/ncurses/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/ncurses/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/binutils.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-binutils">
<title>Binutils</title>
<?dbhtml filename="binutils.html" dir="appendixa"?>
-&aa-binutils-down;
-&aa-binutils-desc;
-&aa-binutils-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bin86-dep.xml
1,18 → 1,16
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>Bin86-&bin86-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+binutils: as, ld, strip
+fileutils: chmod, install, ln, mv
+gcc: cc, cc1, collect2, cpp0
+make: make
+sed: sed
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/manpages-down.xml
1,7 → 1,7
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Man-pages (&man-pages-version;):
<para><literallayout>Man-pages (&man-pages-version;):
<ulink url="ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/docs/manpages/">ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/docs/manpages/</ulink></literallayout></para>
 
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/flex-dep.xml
1,23 → 1,21
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>Flex-&flex-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+binutils: ar, as, ld, ranlib
+bison: bison
+diffutils: cmp
+fileutils: chmod, cp, install, ln, mv, rm, touch
+gcc: cc1, collect2, cpp0, gcc
+grep: egrep, grep
+make: make
+sed: sed
+sh-utils: echo, hostname
+textutils: cat, tr
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/modutils-down.xml
1,6 → 1,6
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
 
<para><literallayout>Modutils (&modutils-version;):
<para><literallayout>Modutils (&modutils-version;):
<ulink url="ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/utils/kernel/modutils/">ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/utils/kernel/modutils/</ulink></literallayout></para>
</sect2>
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/fileutils-dep.xml
1,25 → 1,24
+<sect2>
+<title>Dépendances</title>
+
+<para>Fileutils-&fileutils-depversion; nécessite que les programmes suivants
+soient installés:</para>
+
+<literallayout>
+bash: sh
+binutils: ar, as, ld, ranlib
+diffutils: cmp
+fileutils: chmod, cp, install, ln, ls, mkdir, mv, rm, rmdir
+gettext: msgfmt, xgettext
+gcc: cc, cc1, collect2, cpp0, gcc
+grep: egrep, fgrep, grep
+make: make
+perl: perl
+sed: sed
+sh-utils: basename, echo, expr, hostname, sleep, uname
+texinfo: install-info
+textutils: cat, tr
+</literallayout>
+
+</sect2>
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bison-down.xml
1,7 → 1,14
<sect2>
<title>Site officiel de téléchargement</title>
-<para><literallayout>Bison (&bison-version;):
-<ulink url="ftp://ftp.gnu.org/gnu/bison/">ftp://ftp.gnu.org/gnu/bison/</ulink></literallayout></para>
-</sect2>
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bootscripts-dep.xml
1,13 → 1,22
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/ncurses.xml
7,4 → 7,3
&aa-ncurses-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/sed-desc.xml
6,11 → 6,10
<sect3><title>Descriptions</title>
 
<sect4><title>sed</title>
<para>sed est un éditeur de flux. Un éditeur de flux est utilisé pour exécuter
des transformations de texte basiques sur un flux d'entrée (un fichier ou
<para>sed est un éditeur de flux. Un éditeur de flux est utilisé pour exécuter
des transformations de texte basique sur un flux d'entrée (un fichier ou
l'entrée reçue d'un tuyau).</para></sect4>
 
</sect3>
 
</sect2>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/diffutils-dep.xml
1,22 → 1,42
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/libtool-dep.xml
1,22 → 1,44
<sect2>
<title>Dépendances</title>
-<para>Libtool-&libtool-depversion; nécessite que les programmes suivants soient installés:</para>
-<literallayout>
-bash: sh
-binutils: ar, as, ld, nm, ranlib, strip
-diffutils: cmp
-fileutils: chmod, cp, install, ln, ls, mkdir, mv, rm, rmdir
-gcc: cc, cc1, collect2, cpp0
-glibc: ldconfig
-grep: egrep, fgrep, grep
-make: make
-sed: sed
-sh-utils: echo, expr, hostname, sleep, uname
-texinfo: install-info
-textutils: cat, sort, tr, uniq
-</literallayout>
-</sect2>
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bison.xml
1,10 → 1,20
<sect1 id="aa-bison">
<title>Bison</title>
<?dbhtml filename="bison.html" dir="appendixa"?>
-&aa-bison-down;
-&aa-bison-desc;
-&aa-bison-dep;
-</sect1>
+
+
+
+
+
+
+
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/man.xml
1,10 → 1,10
<sect1 id="aa-man">
<title>Man</title>
<?dbhtml filename="man.html" dir="appendixa"?>
 
&aa-man-down;
&aa-man-desc;
&aa-man-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="aa-man">
<title>Man</title>
<?dbhtml filename="man.html" dir="appendixa"?>
 
&aa-man-down;
&aa-man-desc;
&aa-man-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/bootscripts.xml
1,10 → 1,10
<sect1 id="aa-bootscripts">
<title>LFS-Bootscripts</title>
<?dbhtml filename="bootscripts.html" dir="appendixa"?>
 
&aa-bootscripts-down;
&aa-bootscripts-desc;
&aa-bootscripts-dep;
 
</sect1>
 
<sect1 id="aa-bootscripts">
<title>LFS-Bootscripts</title>
<?dbhtml filename="bootscripts.html" dir="appendixa"?>
 
&aa-bootscripts-down;
&aa-bootscripts-desc;
&aa-bootscripts-dep;
 
</sect1>
 
/branches/LFS-3_3b/lfs/appendixa/shadowpwd-desc.xml
1,9 → 1,9
<sect2><title>Contenu de shadow-&shadow-contversion;</title>
 
<sect3><title>Programmes</title>
<para>chage, chfn, chpasswd, chsh, dpasswd, expiry, faillog, gpasswd,
groupadd, groupdel, groupmod, grpck, grpconv, grpunconv, lastlog, login,
logoutd, mkpasswd, newgrp, newusers, passwd, pwck, pwconv, pwunconv, sg
<para>chage, chfn, chpasswd, chsh, dpasswd, expiry, faillog, gpasswd,
groupadd, groupdel, groupmod, grpck, grpconv, grpunconv, lastlog, login,
logoutd, mkpasswd, newgrp, newusers, passwd, pwck, pwconv, pwunconv, sg
(lien vers newgrp), su, useradd, userdel, usermod, vigr (lien vers vipw)
et vipw</para></sect3>
 
15,11 → 15,11
 
<sect4><title>chfn</title>
<para>chfn change le nom complet de l'utilisateur, les coordonnées professionnelles,
le numéro de téléphone au bureau, et le numéro de téléphone personnel
le numéro de téléphone au bureau, et le numéro de téléphone personnel
pour un compte utilisateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>chpasswd</title>
<para>chpasswd lit des paires nom d'utilisateur/mot de passe depuis l'entrée
<para>chpasswd lit des paires nom d'utilisateur/mot de passe depuis l'entrée
standard pour mettre à jour un groupe d'utilisateurs déjà existants.</para></sect4>
 
<sect4><title>chsh</title>
33,7 → 33,7
<para>Vérifie et applique les règles d'expiration des mots de passe.</para></sect4>
 
<sect4><title>faillog</title>
<para>faillog met en forme le contenu du journal d'erreur, /var/log/faillog, et tient
<para>faillog met en forme le contenu du journal d'erreur, /var/log/faillog, et tient
à jour le compte et les limites de ces erreurs.</para></sect4>
 
<sect4><title>gpasswd</title>
44,11 → 44,11
entrées en ligne de commande et les valeurs par défaut du système.</para></sect4>
 
<sect4><title>groupdel</title>
<para>La commande groupdel modifie les fichiers de gestion des comptes du système
<para>La commande groupdel modifie les fichiers de gestion des comptes du système
en effaçant toutes les entrées se référant au groupe spécifié.</para></sect4>
 
<sect4><title>groupmod</title>
<para>La commande groupmod modifie les fichiers de gestion des comptes du système
<para>La commande groupmod modifie les fichiers de gestion des comptes du système
en fonction des entrées en ligne de commande.</para></sect4>
 
<sect4><title>grpck</title>
55,7 → 55,7
<para>grpck vérifie l'intégrité des informations du système d'authentification.</para></sect4>
 
<sect4><title>grpconv</title>
<para>grpconv convertit des fichiers de groupes normaux en fichiers de groupe de type
<para>grpconv convertit des fichiers de groupes normaux en fichiers de groupe de type
shadow.</para></sect4>
 
<sect4><title>grpunconv</title>
63,18 → 63,18
normaux.</para></sect4>
 
<sect4><title>lastlog</title>
<para>lastlog met en forme et affiche le contenu du journal des dernières connections,
/var/log/lastlog. Le nom de login, le port, et l'heure de dernière connection seront affichés.</para></sect4>
<para>lastlog met en forme et affiche le contenu du journal des dernières connexions,
/var/log/lastlog. Le nom de login, le port, et l'heure de dernière connexion seront affichés.</para></sect4>
 
<sect4><title>login</title>
<para>login permet d'établir une nouvelle session sur le système.</para></sect4>
<para>login est utilisé pour établir une nouvelle session sur le système.</para></sect4>
 
<sect4><title>logoutd</title>
<para>logoutd applique les restrictions de temps de connection et de port de connection définis
<para>logoutd applique les restrictions de temps de connexion et de port de connexion définies
dans le fichier /etc/porttime.</para></sect4>
 
<sect4><title>mkpasswd</title>
<para>mkpasswd lit un fichier au format spécifié en option et le convertit dans un format
<para>mkpasswd lit un fichier au format spécifié en option et le convertit dans un format
de fichier de base de données correspondant.</para></sect4>
 
<sect4><title>newgrp</title>
82,7 → 82,8
 
<sect4><title>newusers</title>
<para>newusers lit un fichier de noms d'utilisateur, efface leur mot de passe et utilise
ces informations pour mettre à jour ou pour créer de nouveaux utilisateurs.</para></sect4>
ces informationspour mettre à jour un groupe d'utilisateurs existants ou pour créer
de nouveaux utilisateurs.</para></sect4>
 
<sect4><title>passwd</title>
<para>passwd change les mots de passe des comptes d'utilisateurs et de groupes.</para></sect4>
110,8 → 111,8
utilisateur.</para></sect4>
 
<sect4><title>userdel</title>
<para>userdel modifie les fichiers du système de gestion de comptes en effaçant toutes les
entrées relative au nom de login spécifié.</para></sect4>
<para>userdel modifie les fichiers du système de gestion de comptes en effaçant toutes les
entrées relatives au nom de login spécifié.</para></sect4>
 
<sect4><title>usermod</title>
<para>usermod modifie les fichiers du système de gestion de comptes en focntion des
118,9 → 119,9
informations données en ligne de commande.</para></sect4>
 
<sect4><title>vipw and vigr</title>
<para>vipw et vigr éditeront les fichiers /etc/passwd et /etc/group,
<para>vipw et vigr éditeront les fichiers /etc/passwd et /etc/group,
respectivement. Avec l'option -s, ces deux commandes pourront éditer les versions de type shadow
de ces m&ecirc;mes fichiers, /etc/shadow et /etc/gshadow, respectivement.</para></sect4>
de ces mêmes fichiers, /etc/shadow et /etc/gshadow, respectivement.</para></sect4>
 
</sect3>