Subversion Repositories svn LFS-FR

Compare Revisions

Ignore whitespace Rev 1020 → Rev 1021

/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/hosts.xml
45,7 → 45,7
<para>Une adresse IP valide pourrait être 192.168.1.1. Un nom de
domaine
pleinement qualifié pour cette adresse IP pourrait être
www.linuxfromscratch.org (non recommandée car c'est une adresse de domaine enregistrée valide, ce qui pourrait entraîner des problèmes
<uri>www.linuxfromscratch.org</uri> (non recommandée car c'est une adresse de domaine enregistrée valide, ce qui pourrait entraîner des problèmes
de serveur de nom de domaines).</para>
 
<para>Même si vous ne possédez pas de carte réseau, un nom de domaine
59,7 → 59,7
<literal># Début de /etc/hosts (version avec carte réseau)
 
127.0.0.1 localhost
<replaceable>&lt;192.168.1.1&gt;</replaceable> <replaceable>&lt;NOM_HOTE.exemple.org&gt;</replaceable> <replaceable>[alias1] [alias2 ...]</replaceable>
<replaceable>[192.168.1.1]</replaceable> <replaceable>[NOM_HOTE.exemple.org]</replaceable> <replaceable>[alias1] [alias2 ...]<replaceable>
 
# Fin de /etc/hosts (version avec carte réseau)</literal>
EOF</userinput></screen>
69,8 → 69,7
être remplacées suivant les contraintes/besoins des utilisateurs (si
la machine se voit affectée une adresse IP par un administrateur
réseau/système et que cette machine est connectée à un réseau
existant). Vous pouvez ne pas mettre le(s) nom(s) d'alias
optionnel(s).</para>
existant).</para>
 
<para>Si vous n'avez pas de carte réseau, créez le fichier
<filename>/etc/hosts</filename> en lançant la commande&nbsp;:</para>
78,7 → 77,7
<screen role="nodump"><userinput>cat &gt; /etc/hosts &lt;&lt; "EOF"
<literal># Begin /etc/hosts (no network card version)
 
127.0.0.1 <replaceable>&lt;HOSTNAME.example.org&gt;</replaceable> <replaceable>&lt;HOSTNAME&gt;</replaceable> localhost
127.0.0.1 <replaceable>[&lt;HOSTNAME.example.org&gt;]</replaceable> <replaceable>[HOSTNAME]</replaceable> localhost
 
# End /etc/hosts (no network card version)</literal>
EOF</userinput></screen>
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/profile.xml
56,7 → 56,7
<para>Un classement correct des caractères en lettres,
chiffres et autres classes. Ceci est nécessaire pour que <command>bash</command>
accepte correctement les caractères non ASCII dans les lignes de commandes pour
les locales autres qu'anglais</para>
les locales autres qu'anglaises</para>
</listitem>
<listitem>
<para>L'ordre de tri alphabétique correct pour le pays</para>
73,9 → 73,9
<para>Ce script règle aussi la variable d'environnement <envar>INPUTRC</envar> qui font que Bash et Readline utilisent le fichier
<filename>/etc/inputrc</filename> créé auparavant.</para>
 
<para>Remplacez <replaceable>&lt;ll&gt;</replaceable> ci-dessous
<para>Remplacez <replaceable>[ll]</replaceable> ci-dessous
avec le code à deux lettres de la langue désirée (par exemple,
<quote>en</quote>) et <replaceable>&lt;CC&gt;</replaceable> avec le code à
<quote>en</quote>) et <replaceable>[CC]</replaceable> avec le code à
deux lettres du pays approprié (par exemple, <quote>GB</quote>).
<replaceable>&lt;charmap&gt;</replaceable> devra être remplacé avec le
jeu de caractères canonique de la locale choisie. Des modificateurs optionnels
94,12 → 94,11
 
différents synonymes correctement, donc il est plus sûr de choisir le nom
canonique pour une locale particulière. Pour déterminer le nom canonique,
lancez la commande suivante, où <replaceable>&lt;nom locale&gt;</replaceable>
est l'affichage donnée par <command>locale
-a</command> pour votre locale préférée (<quote>en_GB.iso88591</quote> dans
notre exemple).</para>
lancez la commande suivante, où <replaceable>[nom de la locale]</replaceable>
est l'affichage donné par <command>locale -a</command> pour votre
locale préférée (<quote>en_GB.iso88591</quote> dans notre exemple).</para>
 
<screen role="nodump"><userinput>LC_ALL=<replaceable>&lt;nom_de_la_locale&gt;</replaceable> locale charmap</userinput></screen>
<screen role="nodump"><userinput>LC_ALL=<replaceable>[nom de la locale]</replaceable> locale charmap</userinput></screen>
 
<para>Pour la locale <quote>en_GB.iso88591</quote>, la commande
ci-dessus affichera&nbsp;:</para>
111,10 → 110,10
trouvée utilisant l'heuristique ci-dessus soit testée avant d'être
ajoutée aux fichiers de démarrage de Bash&nbsp;:</para>
 
<screen role="nodump"><userinput>LC_ALL=&lt;locale name&gt; locale language
LC_ALL=&lt;locale name&gt; locale charmap
LC_ALL=&lt;locale name&gt; locale int_curr_symbol
LC_ALL=&lt;locale name&gt; locale int_prefix</userinput></screen>
<screen role="nodump"><userinput>LC_ALL=[nom de la locale] locale language
LC_ALL=[nom de la locale] locale charmap
LC_ALL=[nom de la locale] locale int_curr_symbol
LC_ALL=[nom de la locale] locale int_prefix</userinput></screen>
 
<para>Les commandes ci-dessus devraient afficher les noms du pays et
de la langue, le codage des caractères utilisé par la locale, la
131,7 → 130,6
l'utilisation d'une locale différente. Les instructions suivantes
supposent qu'il n'y a pas eu de tels messages de Glibc.</para>
 
<!-- FIXME: the xlib example will became obsolete real soon -->
<para>Certains paquets en dehors de CLFS pourraient aussi ne pas avoir
de support pour la locale que vous avez choisi. Un exemple est la
bibliothèque X (qui fait partie du système X Window), qui affiche le
139,9 → 137,9
 
<screen><computeroutput>Warning: locale not supported by Xlib, locale set to C</computeroutput></screen>
 
<para>Il est parfois possible de corriger cela en supprimant la partie charmap de la spécification de la locale, tant que cela ne change
pas le plan change le plan de caractères que Glibc associe à à la locale (vous pouvez vérifier ceci en lançant la commande
<command>locale charmap</command> dans les deux locales). Far exemple, vous pourriez devoir modifier &quot;de_DE.ISO-8859-15@euro&quot; en
<para>Il est parfois possible de corriger cela en supprimant la partie charmap de la spécification de la locale, tant que cela ne change
pas le plan de caractères que Glibc associe à à la locale (vous pouvez vérifier ceci en lançant la commande
<command>locale charmap</command> dans les deux locales). Par exemple, vous pourriez devoir modifier &quot;de_DE.ISO-8859-15@euro&quot; en
&quot;de_DE@euro&quot; afin que cette locale soit reconnue par Xlib.</para>
 
<para>D'autres paquets peuvent aussi mal fonctionner (mais pourraient
170,10 → 168,10
</note>
 
 
<para>Le réglage du plan de clavier, de la police de l'écran et des variables d'environnement aisociées sont les seules étapes
<para>Le réglage du plan de clavier, de la police de l'écran et des variables d'environnement associées sont les seules étapes
d'internationalisation nécessaires pour supporter les locales qui utilisent les encodages monobytes erdinaires et l'écriture de droite à
gauche. Des cas pl1s complexes (y compris les locales basées suh UTF-8) néceiiitedt des étapes supplémentaires et des correctifs
complémentaires car beaucoup d'applications ont tendance à mal fonctionner dans de telles conditions. Ces étapes et ces correctifs ne
gauche. Des cas plus complexes (y compris les locales basées sur UTF-8) nécessitent des étapes supplémentaires et des correctifs
complémentaires car beaucoup d'applications ont tendance à mal fonctionner dans de telles conditions. Ces étapes et ces correctifs ne
sont pas comprises dans le livre CLFS et de telles locales ne sont pas encore supportées par CLFS.</para>
 
</sect1>
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/console.xml
25,7 → 25,7
console à utiliser. Différents guides pratiques spécifiques aux
langues peuvent aussi être d'une grande aide (voir
<ulink url="http://www.tldp.org/HOWTO/HOWTO-INDEX/other-lang.html"/>. Un fichier
<filename>/etc/sysconfig/console</filename> préfabriqué avec des paramètres connus pour plusieurs pays a été installé
<filename>/etc/sysconfig/console</filename> préfabriqué avec des paramètres connus pour plusieurs pays a été installé
avec le paquet CLFS-Bootscripts, donc vous pouvez décommenter la pection appropriée si votre pays est supporté. Si vous
avez toujours des doutes, jetez un &oelig;il dans le
répertoire
36,11 → 36,11
avec la commande suivante&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt;/etc/sysconfig/console &lt;&lt;"EOF"
<literal>KEYMAP="<replaceable>[arguments fpour loadkeys]</replaceable>"
<literal>KEYMAP="<replaceable>[arguments pour loadkeys]</replaceable>"
FONT="<replaceable>[arguments pour setfont]</replaceable>"</literal>
EOF</userinput></screen>
 
<para>Par exemple, pour les utilisateurs espagnols qui veulent utiliser aussi le caractère Euro (accessible en appuyant
<para>Par exemple, pour les utilisateurs espagnols qui veulent utiliser aussi le caractère Euro (accessible en appuyant
sur AltGr+E), les paramètres suivants sont corrects&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt;/etc/sysconfig/console &lt;&lt;"EOF"
56,13 → 56,13
 
</note>
 
<para>Ii la variable <envar>KEYMAP</envar> ou <envar>FONT</envar> n'est pas définie, le script d'initialisation
<para>Ici la variable <envar>KEYMAP</envar> ou <envar>FONT</envar> n'est pas définie, le script d'initialisation
<command>console</command> ne se lancera pas sur le programme correspondant.</para>
 
<para>Dans certains plans de codage, les touches Effacer et Supprimer envoient des caractères différents de ceux par
défaut dans le plan de codage construit dans le noyau. Ceci perturbe certaines applications. Par exemple, Emacs affiche
son aide (au lieu d'effacer le caractère avant le curseur) quand on appuie sur Effacement. Pour vérifier si le plan de
$codage utilisé est concerné (ceci ne fonctionne que pour les plans de codage i386)&nbsp;:</para>
<para>Dans certains plans de codage, les touches Effacer et Supprimer envoient des caractères différents de ceux par
défaut dans le plan de codage construit dans le noyau. Ceci perturbe certaines applications. Par exemple, Emacs affiche
son aide (au lieu d'effacer le caractère avant le curseur) quand on appuie sur Effacement. Pour vérifier si le plan de
codage utilisé est concerné (ceci ne fonctionne que pour les plans de codage i386)&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>zgrep '\W14\W' <replaceable>[/path/to/your/keymap]</replaceable></userinput></screen>
 
79,7 → 79,7
altgr control alt keycode 111 = Boot</literal>
EOF</userinput></screen>
 
<para>Dites au script <command>console</command> de charger ce fragmedt après le plan de codage principal&nbsp;:</para>
<para>Dites au script <command>console</command> de charger ce fragment après le plan de codage principal&nbsp;:</para>
 
<screen><userinput>cat &gt;&gt;/etc/sysconfig/console &lt;&lt;"EOF"
<literal>KEYMAP_CORRECTIONS="/etc/kbd/bs-sends-del"</literal>
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/udev.xml
34,10 → 34,9
<para>En utilisant la méthode udev, seuls les périphériques détectés
par le noyau obtiennent des n&oelig;uds périphériques créés pour eux.
Comme ces n&oelig;uds périphériques seront créés à chaque lancement du
système, ils seront stockés dans un
 
système, ils seront stockés dans un
<systemitem class="filesystem">tmpfs</systemitem> (un système de
fichiers qui réside entièrement en mémoire). Les n&oelig;uds
fichiers virtuel qui réside entièrement en mémoire). Les n&oelig;uds
périphériques ne requièrent pas beaucoup d'espace disque, donc la
mémoire utilisée est négligeable.</para>
 
61,9 → 60,9
des développeur(s) en particulier. Le système de fichiers
<systemitem class="filesystem">devfs</systemitem> souffre aussi de
conditions particulières inhérentes à son concept et ne peut pas
être corrigé sans une revue importante du noyau. Il a aussi été
être corrigé sans une revue importante du noyau. Il a aussi été
marqué comme obsolète à cause
d'un manque de maintenance.</para>
d'un manque de maintenance.</para>
 
<para>Avec le développement du noyau instable 2.5, sorti ensuite en
tant que la série 2.6 des noyaux stables, un nouveau système de
114,7 → 113,7
Linux. Le script supprime la gestion des uevents de
<command>/sbin/hotplug</command> par défaut. On fait cela car le
noyau n'a plus besoin de faire appel à un binaire externe. À la
place, <command>udevd</command> écoutera sur un socket netlink les
place, <command>udevd</command> écoutera sur une socket netlink les
uevents que le noyau fait apparaître. Puis, le script de démarrage
copie les n&oelig;uds des périphériques statiques qui existent
dans <filename class="directory">/lib/udev/devices</filename> vers
145,7 → 144,7
<filename>/sys/class/tty/vcs/dev</filename> contient la chaîne
<quote>7:0</quote>. Cette chaîne est utilisée par <command>udevd</command>
pour créer un n&oelig;ud de périphérique avec un nombre majeur
<emphasis>7</emphasis> et et un nombre mineur <emphasis>0</emphasis>. Les noms
<emphasis>7</emphasis> et un nombre mineur <emphasis>0</emphasis>. Les noms
et les droits des n&oelig;uds sous le répertoire
<filename class="directory">/dev</filename> sont déterminés par des
règles spécifiés dans des fichiers à l'intérieur du répertoire
172,7 → 171,7
a un alias qui est
<quote>pci:v00001319d00000801sv*sd*bc04sc01i*</quote>. Pour la
plupart des périphériques, le pilote du bus définit l'alias du
pilote qui gérerait le périphérique via <systemitem
pilote qui gérerait le périphérique via <systemitem
class="filesystem">sysfs</systemitem>. Par exemple, le fichier
<filename>/sys/bus/pci/devices/0000:00:0d.0/modalias</filename>
pourrait contenir la chaîne
180,7 → 179,7
Il résultera des règles par défaut fournies avec Udev que
<command>udevd</command> fera appel à
<command>/sbin/modprobe</command> avec le contenu de la variable
d'environnement de l'uevent <envar>MODALIAS</envar> (qui devrait
d'environnement de l'uevent <envar>MODALIAS</envar> (qui devrait
être la même que le contenu du fichier
<filename>modalias</filename> dans sysfs), donc chargera tous les
modules dont les alias correspondent à cette chaîne après les expansions génériques.</para>
320,7 → 319,6
ce soit un problème de timing du noyau, sur le point d'être
corrigé dans les noyaux ultérieurs. Pour le moment, vous pouvez
contourner en créant une règle qui attend l'attribut
 
<systemitem class="filesystem">sysfs</systemitem> utilisé et en la
mettant dans le fichier
<filename>/etc/udev/rules.d/10-wait_for_sysfs.rules</filename>. Merci d'informer la liste de
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/inputrc.xml
45,10 → 45,10
<literal># Début de /etc/inputrc
# Modifié par Chris Lynn &lt;roryo@roryo.dynup.net&gt;
 
# Ne pas tout sortir sur une seule ligne
# Ne pas tout écrire sur une seule ligne
set horizontal-scroll-mode Off
 
# Activer l'entrée sur 8 bits
# Activer les entrées sur 8 bits
set meta-flag On
set input-meta On
 
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/usage.xml
68,7 → 68,6
suivant le niveau d'exécution choisi.</para>
 
<para>Les vrais scripts sont dans
 
<filename class="directory">/etc/rc.d/init.d</filename>. Ils font le
vrai boulot et les liens symboliques pointent tous vers eux. Les liens
d'arrêt et de lancement pointent vers le même script dans
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/setclock.xml
28,7 → 28,6
 
<para os="b">Si vous ne vous rappelez pas si l'horloge matérielle est configurée en
UTC, découvrez-le en exécutant
 
<userinput>hwclock --localtime --show</userinput>. Ceci affichera
l'heure courante suivant l'horloge matérielle. Si l'heure
correspond à ce qui vous dit votre montre, alors l'horloge matérielle est
35,7 → 34,6
configurée sur l'heure locale. Si la sortie de <command>hwclock</command> n'est pas
l'heure locale, il y a des chances qu'elle soit configurée en UTC. Vérifiez
ceci en ajoutant ou en soustrayant le bon nombre d'heures pour votre fuseau
 
horaire à l'heure affichée par <command>hwclock</command>. Par exemple, si
vous êtes actuellement sur le fuseau horaire MST, aussi connu en tant que GMT
-0700, ajoutez sept heures à l'heure locale.</para>
58,7 → 56,6
 
<para os="e">Une bonne astuce expliquant comment gérer l'horloge sur LFS est
disponible sur
 
<ulink url="&hints-root;time.txt"/>. Il explique certains concepts
comme les fuseaux horaires, UTC et la variable d'environnement
<envar>TZ</envar>.</para>
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/network.xml
63,14 → 63,14
script network et non montée.</para>
 
<para>La variable <envar>SERVICE</envar> définit la méthode utilisée
pour obtenir une adresse IP. Le paquet CLFS-Bootscripts a un
pour obtenir une adresse IP. Le paquet CLFS-Bootscripts a un
format d'affectation IP modulaire. Créer les fichier supplémentaires
dans le répertoire
<filename class="directory">/etc/sysconfig/network-devices/services</filename>
autorise d'autres méthodes d'affectation. Ceci est habituellement
utilisé pour le DHCP (<foreignphrase>Dynamic Host Configuration
Protocol</foreignphrase>, NdT&nbsp;:protocole de configuration de
l'hôte dynamique), qui est adressé dans le livre BLFS.</para>
Protocol</foreignphrase>, NdT&nbsp;: protocole de configuration de
l'hôte dynamique), qui est décrit dans le livre BLFS.</para>
 
<para>La variable <envar>GATEWAY</envar> devrait contenir l'adresse
IP par défaut de la passerelle, si elle existe. Sinon, mettez
108,18 → 108,18
<screen><userinput>cat &gt; /etc/resolv.conf &lt;&lt; "EOF"
<literal># Début de /etc/resolv.conf
 
domain <replaceable>&lt;Votre nom de domaine&gt;</replaceable>
nameserver <replaceable>&lt;Adresse IP du DNS primaire&gt;</replaceable>
nameserver <replaceable>&lt;Adresse IP du DNS secodaire&gt;</replaceable>
domain <replaceable>[Votre nom de domaine]</replaceable>
nameserver <replaceable>[Adresse IP du DNS primaire]</replaceable>
nameserver <replaceable>[Adresse IP du DNS secodaire]</replaceable>
 
# Fin de /etc/resolv.conf</literal>
EOF</userinput></screen>
 
<para>Remplacez <replaceable>&lt;adresse IP du DNS&gt;</replaceable> avec l'adresse
<para>Remplacez <replaceable>[adresse IP du DNS]</replaceable> avec l'adresse
IP du DNS le plus approprié pour la configuration. Il y aura souvent plus d'une
entrée (les conseils recommandent des serveurs DNS disposant de capacité de
prise en charge. Si vous avez seulement besoin ou si vous voulez uniquement le
serveur DNS, supprimez la seconde ligne <emphasis>serveur de noms</emphasis> à
entrée (les conseils recommandent des serveurs DNS disposant de possibilités
de replis en cas de panne). Si vous avez seulement besoin ou si vous voulez un
serveur DNS, supprimez la seconde ligne <emphasis>nameserver</emphasis> à
partir du fichier. L'adresse IP pourrait aussi être un routeur sur le réseau
local.</para>
 
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/symlinks.xml
16,7 → 16,7
<title>Liens symboliques pour le CD-ROM</title>
 
<para>Certains logiciels que vous pourriez vouloir installer plus
tard (comme divers lecteurs multimédias) s'attendent à ce que les
tard (comme des lecteurs multimédias) s'attendent à ce que les
liens symboliques <filename class="symlink">/dev/cdrom</filename> et
<filename class="symlink">/dev/dvd</filename> existent et pointent
vers le lecteur CD-ROM ou DVD-ROM. De plus, il peut être pratique de
44,7 → 44,7
EOF</userinput></screen>
 
<note>
<para>Bien que les exemples de ce livre fonctionnent correctement, gardez à l'esprit qu'Udev ne reconnaît pas les antislash pour
<para>Bien que les exemples de ce livre fonctionnent correctement, gardez à l'esprit qu'Udev ne reconnaît pas les antislash pour
poursuivre une ligne. Si vous modifiez des règles Udev avec un éditeur, prenez garde à laisser chaque règle sur une ligne
physique.</para>
</note>
89,8 → 89,8
TV, parfois <filename>/dev/video0</filename> renvoie à la webcam, et
<filename>/dev/video1</filename> renvoie au tuner, et parfois après
un redémarrage l'ordre s'inverse. Pour toutes les classes
de matériel sauf les cartes son et les cartes réseau, ceci peut se
corriger en créant des règles udev pour des liens symboliques
de matériel sauf les cartes son et les cartes réseau, ceci peut être
corrigé en créant des règles udev pour des liens symboliques
constants personnalisés. Le cas des cartes réseau est traité séparément dans la <xref linkend="ch-scripts-network"/> et vous pouvez
trouver la configuration des cartes son dans <ulink url="&cblfs-root;">CBLFS</ulink>.</para>
 
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/bootscripts.xml
36,7 → 36,7
<title>Contenu of CLFS-Bootscripts</title>
 
<segmentedlist>
<segtitle>Sscripts installés</segtitle>
<segtitle>Scripts installés</segtitle>
 
<seglistitem>
<seg>checkfs, cleanfs, console, functions, halt, ifdown,
53,7 → 53,7
<varlistentry id="checkfs-bootscripts">
<term><command>checkfs</command></term>
<listitem>
<para>Vérifie l'intégrité des systèmes de fichiers avant de les monter (avec
<para>Vérifie l'intégrité des systèmes de fichiers avant de les monter (à
l'exception des systèmes de fichiers journalisés ou réseau)</para>
<indexterm zone="ch-scripts-bootscripts checkfs-bootscripts">
<primary sortas="d-checkfs">checkfs</primary>
177,7 → 177,7
<varlistentry id="rc-bootscripts">
<term><command>rc</command></term>
<listitem>
<para>Script de contrôle du niveau d'exécution maître&nbsp;; il est
<para>Script de contrôle du niveau d'exécution maître. Il est
responsable du lancement des autres scripts un par un dans une séquence
déterminée par le nom des liens symboliques en cours de traitement</para>
<indexterm zone="ch-scripts-bootscripts rc-bootscripts">
222,7 → 222,7
<term><command>static</command></term>
<listitem>
<para>Fournit les fonctionnalités nécessaires à l'affectation d'une adresse
statique IP (Internet Protocol) vers une interface réseau</para>
IP (Internet Protocol) statique vers une interface réseau</para>
<indexterm zone="ch-scripts-bootscripts static-bootscripts">
<primary sortas="d-static">static</primary>
</indexterm>
232,7 → 232,7
<varlistentry id="swap-bootscripts">
<term><command>swap</command></term>
<listitem>
<para>Active et désactive les fichiers swap et les partitions</para>
<para>Active et désactive les fichiers et les partitions d'échange</para>
<indexterm zone="ch-scripts-bootscripts swap-bootscripts">
<primary sortas="d-swap">swap</primary>
</indexterm>
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/hostname.xml
23,7 → 23,7
 
<screen><userinput>echo "HOSTNAME=<replaceable>&lt;clfs&gt;</replaceable>" &gt; /etc/sysconfig/network</userinput></screen>
 
<para><replaceable>&lt;clfs&gt;</replaceable> doit être remplacé par le
<para><replaceable>[clfs]</replaceable> doit être remplacé par le
nom de l'ordinateur. Ne saisissez pas le FQDN (Fully Qualified Domain
Name, nom de domaine pleinement qualifié) ici. Cette information sera
rentrée dans le fichier <filename>/etc/hosts</filename> dans la
/branches/clfs_11/clfs/bootscripts/common/sysklogd.xml
16,8 → 16,8
 
<para>Le script <filename>sysklogd</filename> invoque le
programme <command>syslogd</command> avec l'option
<option>-m 0</option>. Cette option désactive la marque
périodique que <command>syslogd</command> ajoute aux fichiers de log
<option>-m 0</option>. Cette option désactive l'horodatage
périodique effectué par <command>syslogd</command> sur les fichiers journal
toutes les 20 minutes, par défaut. Si vous voulez l'activer,
éditez le script <filename>sysklogd</filename> et faites les
changements adéquats. Voir la page de manuel